Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2017

Après le vote massif pour Jean Luc MELENCHON, Alforville et Vitry sur Seine ont rendez vous pour l'élection d'une députée de la France Insoumise!

 

photo bd.jpgLe 23 avril nous étions 31% des électeurs de la 9ème circonscription du Val de Marne, « Alfortville - Vitry sur Seine» à placer Jean Luc MELENCHON en tête des candidats du 1er tour !

Les 11 et 18 juin, nos villes peuvent élire une députée de la « France Insoumise » en votant pour Martine LACHAUD. Avec Jean Luc MELENCHON, elle contribuera à faire vivre la démocratie et le programme « l' Avenir en commun » !

Vitriots, nous nous sommes croisés de nombreuses fois dans nos engagements citoyens souvent communs. Je connais la détermination de Martine, son souci de l'écoute et son attachement à la justice sociale. Elle a toujours privilégié l'engagement citoyen à l'opportunisme. Nos villes ont rendez vous avec l'histoire en élisant une députée de la « France Insoumise ». Ce rendez vous est le notre.

Bertrand POTIER, conseiller municipal de 1989 à 1995 puis de 2008 à 2014.

 

24/04/2017

L'avenir en commun est à construire, pour Vitry mais aussi pour notre pays et pour la planète. Il y a eu les grognards qui se sont levés et des grognons qui ont trainé des pattes.

Je ne suis pas un adepte des références historiques et des métaphores militaires.

Cependant cela faisait des semaines que dans ma tête je pensais aux grognons et aux grognards.

Tout d'abord les résultats à Vitry...

Vous les trouverez au lien suivant :

presidentielles_2017_tour1.pdf

A VITRY, la France s'est levée, celle du courage et de la détermination, non celle de l’égoïsme et de la peur.

35 % des électeurs! Ce sont 11 425 électeurs qui se sont mobilisé en soutien du candidat MELENCHON, qui depuis des années a été, de fait, le porteur de l'avenir en commun souhaité par les insoumis....

En 2012, ils étaient 6713 ( 20.67%).
Quelle progression!
L'espoir politique à Vitry s'est exprimé de manière forte et consciente.
 

L'avenir en commun est à construire, pour Vitry mais aussi pour notre pays et pour la planète.

Nous ne pouvons nous réjouir de ces seuls bons résultats à VITRY. Notre ville aurait pu encore donner bien plus en contribution des résultats nationaux; Il y avait encore un réservoir considérable.
73%  de votants c'est encore trop faible même si c'est bien plus qu'aux municipales par exemple...

Nous avons l'angoisse de politiques qui se trouvent formulées dans ce qui n'est pas un choix satisfaisant pour le 2ème tour.
La monarchie médiatique de Paris Match, et multiples médias soumis à "la finance" va pouvoir se complaire.
Les lois HAMON et El KHOMRI vont se multiplier.
Les luttes sociales seront plus que jamais un enjeu. Le poids sera lourd sur les épaules de ceux qui vont continuer de lutter pour la solidarité sociale et syndicale. L'élection de J. L MELENCHON aurait été un tel appui!

Les peureux qui ont confondu 1er et deuxième tour plus tous ceux qui refusent la justice sociale, oublient délibérément tous ceux qui souhaitent une planète citoyenne, solidaire et écologique. Tous ceux qui usent et abusent d'une monarchie "pseudo républicaine" devront être encore pointés du doigt et par les votes dénoncés.

Il y a eu les grognards qui se sont levés et des grognons qui ont trainé des pattes.

 

Je garderais bien en mémoire les hésitations de tous ceux qui ont tergiversé en reprochant une candidature, de MELENCHON, proposée il y a un an et une campagne engagée sans attendre ceux qui ont trainé des pieds.

Combien se sont fourvoyé dans une primaire dans laquelle ils nous intimaient ou nous invitaient de galérer?

Combien nous reprochaient de ne pas se désister pour Hamon qui s'est fait savonner par ceux qui prétendaient respecter un processus "primaire"?

Combien ont perdu leurs nerfs ou ont caché leur connivence avec HOLLANDE VALLS CAMBADELIS LE-GUEN?

Je ne m'arrêterais pas sur ceux qui ont parfois, dans le dernier mois, fait semblant de soutenir, à minima, préoccupés de leur pré carré.

 

Combien ont tergiversé, ont trainé des pieds? Nombreux sont ceux qui se sont mobilisés sans retenue pour l'alternative proposée, y compris dans les dernières semaines!

Je retiendrai ces citoyens rencontrés et motivés. Ces personnes qui n'avaient jamais diffusé des tracts ou collé des affiches et qui se sont levés avec conviction. Ils étaient parfois vilipendés par des craintifs qui redoutaient au 1er tour un loup nourri par les renoncement du précédent mandat présidentielle. Simultanément ces mêmes donneurs de leçons avaient une peur radicale des propositions formulées pour un réel avenir commun de solidarité  et de refus d'une soumission aux pouvoirs politico-financiers.

 

Oui nous avons un "avenir en commun"

pour une France qui ne soit pas soumise.

D'aucun, avant le 1er tour, n'avaient de cesse de promouvoir des députés sans lien aucun avec la question des présidentielle. Ils se reconnaitront.

C'est maintenant que la question des député(e)s est posée avec détermination. La "France Insoumise" relève le défi d'une démarche cohérente. Un programme existe. La mobilisation de 2012 a été démultipliée. Nous partons sur de nouvelles bases. Les vieilles politiques se meurent et ne doivent plus étouffer.

M. CARVOUNAS, où allez vous louvoyer?

20/04/2017

A vitry, Dernier rendez vous de campagne pour le premier tour! Avec MELENCHON, "l'Avenir en Commun"

La campagne a été folle, l’enthousiasme rencontré sur Vitry a été fantastique.
Certains ont parlé d'apéro géant pour ce vendredi

Un dernier rendez vous ce vendredi de 17h15 à 19h devant le magasin "leader price" de la rue Robespierre, à coté des trois cinés, à deux pas du MAC VAL....au pieds des arrêts de bus du 183 et du 180!

Nous nous retrouverons pour un dernier coup de collier...

 

http://melenchon.fr/

et pour alimenter le bouche à oreille qui ne va pas cesser....

jusqu'au jour du vote!

17/03/2017

Samedi, VITRY se mobilise . elle prend la BASTLLE, direction REPUBLIQUE. Tous ensemble, "j'ai BASTILLE"

Pour une autre République, Démocratique, Sociale, Écologique

Refuser la "monarchie Républicaine"...

Download.jpg

Samedi à 12h45

Départ collectif à la gare de Vitry sur seine,

RV sur le quai direction PARIS

direction gare d'Austerlitz puis direction la BASTILLE

 

Nous allons leur payer des costards!

https://georges2017.com/2017/03/16/le-18-mars-jaibastille/

https://18mars2017.fr/

 

Toutes et tous à la Bastille !

 Je cite, sans nommer car la citation n'est pas complète...)

"Ce samedi, des quatre coins de la France , en car, en train, en voiture, à vélo, à pied ou à cheval, nous serons des milliers d’insoumises et d’insoumis à prendre la Bastille pour bâtir la 6ème République !

Cette marche festive, avec de nombreux artistes insoumis en concert qui se conclura par un discours de Jean-Luc Mélenchon, marquera un tournant décisif de la campagne. Nous en sommes convaincus, à un mois de l’élection, nous voulons et pouvons convaincre pour gagner !

Tous les tenants du système veulent installer un second tour Le Pen/Macron. Pourtant, à un mois de l’élection, près d’un-e électeur-trice sur deux ne sait toujours pas si il ou elle ira voter, ni pour qui voter. Pour quelles raisons Macron ne serait-il pas à Le Pen ce que Clinton fut à Trump ? La décomposition s’accélère dans les partis traditionnels « Bruxelles compatibles » et le rêve de Hollande est en train finalement de se réaliser via les nombreux ralliements issus tant de la droite libérale classique que du Parti socialiste pour faire autour de Macron un nouveau parti démocrate à l’américaine sur les décombres du PS, réduisant le rôle de Hamon à un barrage anti-Mélenchon. Le copier-coller programmatique des directives libérales européennes du programme du candidat « En marche » ne peut pas barrer la route à l’extrême droite car il ne peut remobiliser les classes populaires. Mais la France, ce n’est pas les Etats-Unis et ici Jean-Luc Mélenchon, notre Bernie Sanders, reste dans la course et peut incarner la clé du scrutin.

Tirons dès aujourd’hui les enseignements des résultats du scrutin aux Pays-Bas. L'extrême-droite n'y a pas réalisé les scores annoncés de façon tonitruante pour imposer un vote utile. Mais c’est la coalition sortante qui s’est pris une magistrale gifle électorale historique et notamment les sociaux-démocrates avec la perte des trois quarts de leurs sièges. Le peuple néerlandais a résisté au racisme et à la xénophobie distillés par le parti d’extrême droite ami du FN et a réaffirmé dans l’urne que son problème réside bien plus dans les politiques d’austérité et leur conséquences sociales terribles en termes de hausse du chômage et de la précarité. Les tenants de l’équilibre budgétaire et des cadeaux fiscaux aux multinationales ont donc été sanctionnés.

Nous en déduisons notre feuille de route pour le mois qui nous reste avant les présidentielles et jusqu’aux législatives avec les candidat-e-s de la France Insoumise : convaincre sur notre alternative à la règle brune du FN et la règle d’or de Macron, les autres candidats restant de facto que dans des « entre-deux » sans clarté et cohérence.

Bien sûr, les sirènes de l’unité sont encore agitées par certains, à l’instar de Montebourg qui souhaiterait que notre candidat se retire au profit de Hamon. Les agiteront-ils encore quand les courbes des sondages dont ils font leur alpha et oméga s’inverseront ? Comment cet ex ministre PS qui a échoué en la matière peut-il encore oser faire croire que le « Made in France » soit réalisable sans rupture avec les directives libérales européennes et l’instauration d’un protectionnisme solidaire ? Le programme de Hamon, même avec l’eau largement versée dans son vin, n’est pas applicable dans le cadre des traités européens actuels. Et ce n’est pas la promesse réchauffée de Hollande d’un Parlement de la zone Euro, qui s'accommode de l’indépendance de la BCE, qui peut le rendre applicable.

La question européenne n’est effectivement pas qu’un élément programmatique nous distinguant, mais bien un enjeu central qui détermine la capacité ou non d’appliquer un programme de relance, d’investissement, au service de l’emploi et de la transition énergétique contre les diktats de la finance. Convaincre sans relâche de la pertinence de notre Plan A et Plan B et de la méthode du recours au référendum pour faire sauter le verrou européen est plus que jamais essentiel. Le peuple a su prendre confiance en lui-même en 2005 en votant NON au traité constitutionnel européen, cette confiance nous comptons la remobiliser ce samedi 18 mars.

Face au ras-le-bol des affaires qui polluent le débat de la présidentielle et de la mise en examen de Fillon, au refus de Le Pen de répondre aux convocations des juges, en passant par Macron suspecté de favoritisme et de sous-évaluation de son patrimoine, soyons le plus nombreux à prendre la Bastille ce 18 mars ! Si l’élection tourne à la course à l'immunité présidentielle, c’est que ces trois candidats incarnent bien le pourrissement intrinsèque de la 5ème République qu’ils ne veulent en aucun cas changer. Ce samedi, c’est la monarchie présidentielle que nous mettons en examen ! Nous viendrons avec nos pancartes en faveur de la Constituante pour la 6ème République, pour le droit de révoquer les élu-e-s, pour garantir l’implication citoyenne à tous les niveaux et opérer enfin la séparation du Medef et de l’Etat !

Après la manifestation des hospitaliers et professionnels de la santé la semaine dernière, celle des pompiers professionnels contre l’austérité ce mardi, la colère des cheminots après le suicide de l’un des leurs mercredi, ou encore les rassemblements pour défendre le service public postal contre les fermetures des bureaux de Poste, les insoumis-e-s clameront qu’il ne peut y avoir de République sans services publics et sans fonctionnaires. Nous porterons haut et fort l’urgence sociale de redistribuer les richesses, l’augmentation des salaires et des minimas sociaux, la retraite à 60 ans comme les nouveaux droits des salariés contre la loi des actionnaires.

Après la commémoration du sinistre anniversaire de Fukushima de samedi dernier, les pancartes défendant la sortie du nucléaire et des énergies carbonées, la règle verte, les circuits courts, nos biens communs et leur gratuité, l’aspiration à redéfinir de fond en comble notre mode de développement illustreront fièrement notre programme écosocialiste."

"De Bastille à République ce 18 mars, défilons fièrement pour porter l’avenir en commun de la France Insoumise !"