Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2016

Collège du Port à L'ANGLAIS à VITRY; Le ridicule ne fait pas une politique. Il entraine des désastres

LUNDI prochain 13 juin doit se tenir un conseil de quartier du Port à L'ANGLAIS. Cela va être tendu.

 

  • Après l'abandon du terrain de la rue PASTEUR pour l’accueil du nouveau collège, Abandon auquel je m'étais opposé en tant que conseiller municipal et adjoint chargé des relations avec les collèges,
  • Après ce choix imposé par le maire précédent, et son adjoint en charge de l'urbanisme, actuel "président du Territoire"
  • Après le silence de l'actuel Maire alors 1er adjoint,
  • Après le silence public du Département et des conseillers généraux,
  • Après la passivité des conseillers municipaux de l'époque....

Voilà que le terrain retenu en zone d'activité ( je m'y était opposé) est  reconnu comme pollué et particulièrement cher à dépolluer!

Enfin le conseil départemental propose des bâtiments modulaires sur un espace provisoire.

Que d’errements et d’erreurs en raison de relations ambiguës avec FULTON!

FULTON CITY nous fait boire la tasse au détriments des enfants et de leurs familles

Surtout, ne pas oublier le scandale du terrain de la rue PASTEUR qui était réservé au PLU pour un équipement socio éducatif. Ce terrain était plus qu'évoqué pou le nouveau collège du quartier, en remplacement de l'ancien collège MONTESQUIEU fermé dans les années quatre vingt!

Ce terrain a été déclassé lors du précédent mandat municipal pour être vendu à PIN DEVELOPPEMENT /FULTON!

Le prétexte était de faciliter l'implantation de CASINO.


Au conseil municipal où je siégeais entre 2008 et 2014, je m'étais alors opposé à ce déclassement et à cette vente et j'avais voté contre ces dispositions d'abandon de ce terrain nécessaire pour le nouveau collège tant attendu..

Dans les faits CASINO n'avait pas besoin de cet espace de 6 000 m2. PIN DEVELOPPEMENT y construit des logements en contradiction avec les termes de la cession du terrain qui était en réserve foncière. Cession autorisée par la ville au motif de création d'emplois.

Que d eprofist réalisés par FULTON / PIN DEVELOPPEMENT. La Chambre régional des Comptes devra bien s'y intéresser un jour!


Adjoint chargé des relations avec les collège j'avais plaidé l'implantation du collège rue PASTEUR, à coté des écoles primaires et maternelles!

J'avais été mis à l'écart du bureau municipal sur cette question.

Je m'étais opposé aux terrains retenus, actuellement en pleine zone d'activité.

J'avais  rapidement dès le début du mandat évoqué dans l'urgence un collège modulaire comme cela avait été réalisé à VILLEJUIF. Quant à la localisation j'avais proposé à proximité de la rue Pierre SEMARD près d e Gare au Théatre. Je n'avais pas été écouté. Même si j'avais plaidé un aménagement de Romain ROLLAND pour patienter, que de gâchis et quel scandale avec FULTON /PIN Développement!

 

10/01/2016

Quels voeux pour Vitry? Des voeux de démocratie d'abord locale pour notre pays.

A l'issue du spectacle donné une nouvelle fois au théâtre jean Vilar..., comme dans de nombreux sièges d'assemblées territoriales,

Quelques remarques et observations:

(Elles peuvent valoir pour nombre des communes de notre pays...).

En l'espèce j'évoque notre ville de Vitry sur Seine....

Ce samedi, se tenaient des vœux....

Je ne sais comment les qualifier.

Ce n'était pas ceux de la ville, car quelque soit la foule conviée par carton et filtrée à l'entrée, ce n'était pas Vitry qui était invitée...

Certaines villes ont depuis longtemps supprimé ce type d'opération de communication, particulièrement couteuse.

Était ce les vœux du conseil municipal?
Silence. Il apparaissait bien dans la communication, sur les cartons d’invitation!

A part cela, il doit se contenter de dire bonjour, de saluer, de serrer les mains et ....d’écouter.

Ceci étant, ce samedi 9 janvier, nous étions face à une très belle prestation.

  • Œuvre d'artiste, vitriot et maintenant de grande notoriété.
  • Vidéo professionnelle apologétique sur la ville et digne d'un office du tourisme, même si elle oubliait par exemple "l'Exploradome".
  • Discours, globalement positif dans sa pertinente critique de l'action gouvernementale, succession de renoncements vis à vis des fondamentaux de ce que l'on appelait Gauche... Ceci, quand bien même le Maire est issue d'une liste de premier tour en alliance avec le Parti Solférinien. Les élus de cette étiquette ont du avaler cela. Ce n'était pas assez mais cela ne pouvait que me plaire.

Le Maire réélu en 2014, après une succession de mandats commencés en 1971 en tant que conseiller municipal, a démissionné début 2015, peu après avoir présenté ses vœux.

Le Maire qui s'exprima pour la première fois lors de cette cérémonie, était l'un des candidat masqué de 2014 au sein d'une liste de reconduction d'une alliance d'un autre temps. 

Dans la forme, le Maire du jour surpasse clairement le précédent.

Pour le buffet, je n'ai pu comparer, le temps étant consacré à converser avec les uns et les autres. Je n'ai pas observé, je me suis contenté de 2 verres de jus de fruit et , en partant, avant de reprendre le vélo, d'un toast de foi gras avec un délicieux coulis sucré.

Dans la communication le Maire actuel surpasse. De quels records sera t il le lauréat?

Le discours était à deux voix successives, belle innovation. Intervention liminaire le la première adjointe puis celle du 1er magistrat. Bravo.

Interventions entrecoupées d'une vidéo remarquablement professionnelle et enlevée, je l'ai déjà dis.

Ainsi, ne nous contentons pas de compter le nombre de fois où sa tête apparait dans le mensuel. Comptabilisons bien toutes les opérations médiatiques et publicitaires, dans la presse mensuelle, hebdomadaire, sur le site internet, sur les affiches, sur les calicots, sur les dépliants des traditionnelles rencontres du Maire, etc...

 

C'est  le régime proposé pour ce type de vœux, comme pour toutes les communications municipales sur tout le territoire. Les avancées issues d'une loi portée par le ministre JOXE, dans les années 90, avec l'introduction des tribunes au sein des mensuels locaux, a limiter certains excès. Mais le résultat participe d'une monopolisation de toute communication.

 

Mes observations valent bien entendu pour la plupart des communes de notre pays. La réforme du Code des collectivités territoriales devrait êtres menées pour corseter des dérives anesthésiantes.

De suite, certains diront que mes remarques sont malveillantes ou des sornettes.

Elles ne sont que sonnettes du citoyen qui souhaite, que pour notre pays,  la démocratie locale ne soit pas confondue avec la propagande locale.

La 6ème république ne devra pas oublier les conditions de vie de la démocratie locale.

Sans la liberté de railler, rien ne sert d'évoquer les victimes de 2015 comme des temps passés ou à venir.

La démocratie locale doit être exigeante pour mériter sa qualité.

Encore une fois , bonne année....bonne santé , et démocratie avant la fin de l'année.

27/07/2015

Contrat de Ville pour VITRY, sur la période 2015 / 2020:

Vitry-sur-Seine vient de signer, 10 juillet 2015, un nouveau contrat de ville.

 

Cette note est critique vis à vis de l'action de l’État notamment pour la politique de la ville.

Elle a pour objectif que chacun s'approprie les constats et prenne en main les objectifs à atteindre.

Cette note est également une critique de la municipalité qui n'affirme pas des préoccupations suffisamment adaptées et qui travaille de manière trop  technocratique sur une problématique éminemment politique.

La politique de la Ville axe de coopération entre l'Etat et les communes... ?

La "politique de la ville" se veut une approche globale, à l'origine urbanistique et centrée sur les bâtiments elle se veut une approche "interministérielle" à la fois sociale, économique et urbanistique. Elle a été esquissée à la fin des années 70 avec les opérations ( HVS, Habitat Vie Sociale,) et formalisée au début des années 80, plus pour éteindre des incendie que pour lutter contre les politiques ségrégatives. La démarche a été médiatisée avec la création d'un ministère de la ville en 1990. Cette «politique de la ville» au-delà du ministère qui lui est spécifiquement dédié, prétend coordonner un ensemble d'actions menées par plusieurs ministères différents dans le cadre de leurs politiques propres. La politique de la ville a généré des sigles et des empilements de dispositifs souvent marqués par des saupoudrages... : ZUS, ZRU,ZFU,PNRU, Contrats de Ville , CUCS, SRU etc....

Elle donne lieu à des discours, des effets d'annonce, de belles paroles, de beaux contrats, et parfois à distribution de subvention de la part de l'Etat. Le gros des enjeux financiers se manifestaient jusqu'à présent sur des opérations dites de « renouvellement Urbain » portées jusqu'à présent par L'ANRU.

A Vitry, l'opération démolition restructurations au sein du quartier BALZAC et « reconstructions » dans toute la ville a été marquée par la politique de la ville dans sa dimension urbanistique.

 

Les contrats de ville évoquent parfois ces thèmes mais de manière tellement superficielle.

Ainsi, la cartographie des « zones d’éducation prioritaire » puis le programme « écoles, collèges, lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite » (Éclair) de l’Éducation Nationale ne correspondent pas toujours aux quartiers de politique de la ville.


Je reste extrêmement dubitatif sur les dispositifs de la politique de la ville. Au delà des effets médiatiques ils laissent trop souvent de coté ce qui devrait être l'engagement réel de l'Etat dans ses fonction de base: l'emploi, le logement, l'éducation nationale, la sécurité, la justice, afin de lutter contre des inégalités sociales et territoriales.

 

« Quartiers prioritaires,quartiers de veille et quartiers vécus... »

(ne pas rire, ne pas pleurer, tout cela pour en venir au fait que notre ville est une ville et qu'elle a besoin d'une politique de la ville....)

Avec ce nouveau contrat de ville, voici que la terminologie s’enrichit de nouveau, sans pour autant que les dispositifs financiers soient établis et crédibles.

Ainsi, voici maintenant que l'on nous parle sérieusement de "quartiers vécus"...Ceci pour reconnaître que la cartographie est fragile dans ses contours.

 

Pour Vitry, un contrat de ville a donc été signée, le 10 juillet 2015, entre les villes de la Communauté d’Agglomération Seine Amont et L'Etat.

Vous pouvez aller à la source...Voici un lien avec les documents paraphés:

http://www.seine-amont.fr/index.php/actualite/109-signatu...

Pour l'ensemble des communes de la communauté d'agglomération ( Choisy, Ivry, Vitry) des territoires multiples sont cités après des coups de ciseaux remarquables.

Lisons la page 10 de ce contrat:

« Le décret n° 2014 1750 du 30 décembre 2014 définit les périmètres de neuf quartiers prioritaires au sein de la Communauté d’agglomération Seine Amont

 

Ivry -sur-Seine

  • Pierre et Marie Curie

  • Gagarine

  • Ivry Port

  • Monmousseau

Vitry-sur-Seine

  • Colonel Fabien

  • Centre-ville :Defresne Vilmorin Robespierre

  • Commune de Paris 8 mai 1945

  • Balzac

Choisy-le-Roi

  • Quartier Sud

 

A ces quartiers réglementaires s’ajoutent des quartiers de veille. Ces quartiers font l’objet d’une vigilance forte de l’ensemble des partenaires locaux, par la mobilisation du droit commun et la possibilité de continuer à bénéficier de dispositifs spécifiques:

 

  • Le quartierCentre-ville/Gabriel» et «Brossolette» de Choisy-le-Roi ;

  • Le quartier « Péri Manouchian » à Vitry-sur-Seine ;

  • Les quartiers «Vérollot quartier parisien» et «Louis Bertrand, Sémard, Mirabeau» à Ivry-sur-Seine »



Je vous invite à porter votre attention sur le passage qui conclue la page 10 du contrat. C'est sublime. Le concept de "quartier vécus" y est annoncé. Voilà un beau sujet d'étude. C'est nouveau...Cela témoigne bien les limites d'une politique de coups de ciseaux.

Je cite encore la page 10 du contrat :

"Par ailleurs des «quartiers vécus» correspondent aux usages des habitants.

Ils permettent aux acteurs locaux situés hors du périmètre réglementaire de bénéficier des crédits spécifiques si leurs actions concernent les habitants de ce même quartier.Il est à souligner que les périmètres définis par la réforme de la géographie prioritaire n’intègrent pas l’ensemble des quartiers de la Communauté d’agglomération présentant des enjeux ou des signes de

fragilisation sociale et économique. Si le Contrat de ville concentre bien les efforts sur les sites de la géographie prioritaire, ces autres quartiers à enjeux feront cependant l’objet d’une attention spécifique des partenaires afin de veiller à l’équilibre territorial et aux risques de «décrochage» de certains secteurs."

 

Voici la carte des quartiers prioritaires, telle qu'elle est publiée dans le nouveau contrat de ville:

Dans les quartier prioritaires de VITRY,  je note:

http://www.seine-amont.fr/pdf/casacontratdeville.pdf

  • que la résidence COLONEL FABIEN est intégrée en totalité (page 28). Cela va t il secouer la SEMISE gestionnaire longtemps resté sourd aux alertes de l'amicale des locataires?

  • que les immeubles de logements sociaux de "DEFRESNE VILMORIN" (page 31) sont bien intégrés en totalité dans l'opération « centre ville Robespierre » comme j'en avais très tôt souligné l'intérêt. A l'époque du "Contrat de développement territorial", je faisais remarquer en conseil municipal, que la cartographie annoncée laissait de coté la rive Nord de l'avenue BARBUSSE. A cette remarque pertinente répondait un silence prodigieux. Voilà qui est pris en compte. Tant mieux...ce qui compte c'est d'avancer. En tout cas, le découpage du périmètre d'intervention sur ce quartier peut laisser encore bien dubitatif. Les coups de ciseaux sont pathétiques. L'école Jean Moulin est le lien ténu entre les espaces retenus. Si cela peut donner des subventions pour ce groupe scolaire!

  • Quant à "Commune de PARIS et 8 Mai" ( page 35), c'est un des cœurs de notre ville qui est délimité. Et alors pourquoi donc avoir oublié le quartier Lucien Français?  Les données sur le tissu urbain et les statistiques sur les compositions sociales sont elles si différentes? Attention à ces coupures dramatiques. Décidément les coups de ciseaux sont tragi-comiques.

  • Le quartier « BALZAC » (page 39) est toujours nommée et reste scotché au peloton... Le quartier reste enclavé et démuni de commerce ainsi que d’activité … « Une population encore fragile malgré le renouvellement urbain en cours ».Un secteur résidentiel excentré Le quartier Balzac apparaît comme un secteur essentiellement résidentiel comptant peu de commerces de proximité (une boulangerie et une petite pharmacie).Les habitants du quartier se rendent donc en Centre-ville ou au supermarché Lidl situé de l’autre côté de la RD5 pour faire leurs courses Le quartier n’est pas desservi directement par les transports en commun. Aucun bus ne traversant le quartier, les habitants doivent rejoindre la RD5 à pied pour prendre un bus (183, 182) et se rendre dans le centre - ville. » C'est le contrat qui le dit. Décidément l'opération précédente est elle le succès annoncé régulièrement et « honoré » de visites ministérielles rapprochées ?

 

 

Enfin dans le contrat signé le 10 juillet 2015, la citée Gabriel PERI est donc annoncée comme quartier de veille. Elle est annoncée comme devant être démolie - reconstruite... Le devenir de ses habitants est la question. Le foyer MANOUCHIAN, est rattaché à ce quartier..... Il est à relever pour ce conglomérat que le terme de "quartiers de veille"! ( page 5) est formulé !

http://www.seine-amont.fr/pdf/quartiersdeveille.pdf

A noter (pour sourire?) que la ville a placé pudiquement la question des ordures ménagères comme étant un de ses sujets d’interventions.... (page 103). Nous voilà bien. Si c'est pour faire venir des subventions pour combler un déficit d'exploitation clairement perceptible en raison de la collecte pneumatique des ordures ménagères.

http://www.seine-amont.fr/pdf/quartiersdeveille.pdf

 

Après une lecture rapide des tenants et aboutissements de ce contrat de ville, je reste perplexe sur des silences, dans le diagnostic et dans les perspectives.

Les chiffres publiés sur les taux de chômage, les revenus et les compositions familiales sont édifiants.

Mais, les solutions esquissées sont bien petites.

Le territoire communal est fondamentalement marqué par un déficit d'emploi au regard du nombre d'actif. Cette réalité non contrecarrée, a nécessairement un impact sur le développement, le présent et le devenir de la ville et de tous ses quartiers.

Enfin, n'est pas évoqué l'effort majeur qui devrait être entrepris par l’Éducation Nationale dans les collèges afin de porter une génération à un niveau de formation et d'éducation nécessaire. Ce volet est bien le grand absent.

La place réservée à la formation des adultes et à l'accès à l'emploi est bien faible. L'équipement en formations universitaire et professionnelle, quelque soit le niveau de chacun, est particulièrement faible et disséminé. Il conviendrait de faire passer à la vitesse supérieure l'engagement pour un centre universitaire digne de ce nom sur le site de CHERIOUX et en faveur des structures de formation professionnelle des adultes. Le travail réalisé par des structures associatives: "Mission locale pour l'emploi des Jeunes", (PLIE" "ALEF" ( structures para-municipale) "École des adultes" ( structure totalement associative et bénévole) doit être développé. Elles ne peuvent tout absorber, à Hauteur des besoin. L'implantation de l'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes ( AFPA) serait nécessaire sur notre territoire.

De même, dans ce contrat, ne se manifeste pas de manière efficiente, l'attention qui devrait être portée par l'Etat à la sécurité et à la protection des populations ainsi qu'à l'exercice d'une justice de protection de la jeunesse et de chacun des habitants.

Entre "Contrat de développement Territorial", "Contrat de Ville", "Contrat de Projet Etat Région" etc... Nous voici noyés dans de beaux documents et baignés dans des résultats imperceptibles au fil des ans.

Pendant ce temps …

 

Quant au conseil municipal, au conseil municipal du 1er juillet 2015, il s'est prononcé sur l'approbation de la convention à passer avec l’association Loisirs et Formation pour la maîtrise d’œuvre urbaine et sociale du Contrat de Ville.

Je n'ai pas trouvé trace d'une question à l'ordre du jour sur la question du contrat de ville par lui même...Les grands débats restent discrets.

09/06/2015

A l'ordre du jour du conseil municipal de Vitry Sur Seine, quelques points particulièrement importants. De beaux "sujets", de la collecte pneumatique des ordures ménagères à la venue du Président de la République ;-)

 

Attention rectificatif en date du 11 juin, en milieu de note

 

C'est le 10 juin que se réunit le prochain conseil municipal...avant les congés d'été.

De l'ordre du jour annoncé, je relève quelques questions qui ne sont pas anodines....

 http://www.vitry94.fr/fileadmin/vitry-sur-seine/MEDIA/por...

 De la collecte pneumatique

Question 10 Approbation du compte administratif de l’exercice 2014

Il sera alors possible de bien mesurer, en annexe, l'évolution des coûts de la collecte des ordures et l'impact progressif des investissements et des frais de fonctionnement de la collecte pneumatique...La pompe à fric monte en puissance. Peut être qu'avec le nouveau Maire de la mouvance PODEMOS à Barcelonne , nous allons mieux comprendre la situation dans cette ville qui a tant été montrée ne exemple...

de la SEMISE

Question 17 Approbation de la modification des statuts de la SEMISE, alors là c'est à surveiller de très près, après l'évocation rapide, lors du dernier conseil, du rapport particulièrement grave établi par la Mission Interministérielle d'inspection des Logements locatifs sociaux ( MIILOS)

Du métro du Grand PARIS, tout est déjà arrêté alors même que l'expo des gares projetées est annoncée au Mac VAL à grand renfort du Président de la République le 12 juin.

http://94.citoyens.com/2015/francois-hollande-vient-inaug...

Ceci, alors même que le conseil municipal ne s'est pas prononcé. J'espère que les conseillers auront droit aux "petits fours".

Question 18 - Cession à la société du Grand Paris des parcelles cadastrées
section AU 156A – AU 157A – AU 158 – AU 188A pour une superficie
totale de 472 m² supportant pour partie un bâtiment non
occupé appelé « maison des Lierres » moyennant le prix de
278 800 euros

Question 20 - Autorisation à la société du Grand Paris de déposer un permis
de construire pour la future gare Vitry centre de la ligne 15 du
métro

Cela sera l'occasion de connaître l'emprise réelle du chantier, et des bâtiments projetés, de réaliser en définitive si le parc du Coteau sera restitué à sa vocation initiale, dans un périmètre des bâtiments historiques ( partie de la bibliothèque). Et puis la magnifique grille d'entrée du parc, que deviendra telle, sera elle recyclée?;-). Pourquoi ne pas la remettre en place pour "protéger" le coquillage monumental et minéral prévu telle une coulée étalée tout du long? Quelle profondeur aura-t-il donc au sein du Parc?

Avons nous échappé au pire du projet initial qui était digne d'un blokhaus de bord de mer. A regarder de près....

Ci dessus le projet actuel, ci après le projet antérieur....parc du coteau

 

 

 

 

Question 21 Acquisition à la société anonyme immobilière du Moulin vert (SAIMV) de
la parcelle constituant l’emprise du Square du Moulin vert cadastrée
section BD 512 située à l’angle de la rue de France et de la rue des Jardins
d’une contenance cadastrale de 2 736 m² moyennant le prix d’un
euro symbolique

Cette question me laisse perplexe.... S'agit il de cet espace situé à gauche de la photo. Il est nécessaire d'avoir suffisamment de précisions sur le devenir de cet espace vert et sur sa propriété. Qui a t il derrière cette opération? Rectificatif du 11 juin 2015. Comme dirait le journal le canard enchainé, "Pan sur le bec". En effet, la fin de cette note était confuse. En l'espèce, la ville achetant, il  est positif que la ville devienne propriétaire de cet espace. Par contre reste posée la question de savoir si le caractère d'espace vert sera bien préservé. Enfin, il serait toujours intéressant de regarder de près le permis de construire afin de comprendre pourquoi la cession a lieu si tard . La ville aurait pu acheter ce terrain plus tôt? ....Est ce pour doter cette société d'HLM de droits à construire plus importants? Cela ressemblerait alors à ce qui avait en son temps donné la base d'un contentieux remarquable dans notre ville sur l'ancien site Gestener à propos d'un projet porté par les éditions "PIF le chien".. ( C'était du sérieux), avant le projet plus intéressant des EMA rue Camille GROULT. Il avait été alors tenté d'utiliser la surface du parc Daniel Ferry pour augmenter des droits à construire...A suivre... En tout cas qui va gérer cet espace vert s'il est maintenu? ? Qui va l'entretenir?

Question 40 Approbation et autorisation à M. le Maire de signer le contrat de ville
2015-2020

Encore un "marronnier". L'Etat abandonne la ville en supprimant des dotations; Il massacre les moyens pour l'éducation et la vie scolaire dans les collèges et les lycées; Il maltraite les dispositifs de soutien ainsi que les actions qui étaient prioritaires pour lutter, avec l'éducation nationale,  contre les inégalités.

Les ministres de la ville prennent l'air à VITRY ( Visite ministérielle récente de BALZAC)

http://94.citoyens.com/2015/la-renovation-urbaine-a-la-fr...

Le président de la République est annoncé pour vendredi 12 juin au Mac VAL pour se féliciter d'un projet de métro de rocade (ligne 15) qui prend du retard.... alors même que les vitriots sont toujours baladés et ballotés dans des bus et métros surchargés et galèrent pour aller travailler à l'autre bout du département et de l'ile de France. Le président de la République va faire les yeux doux alors que les collèges n'en peuvent plus et que l'enseignement primaire et maternel sont sous tension, que le chômage augmente, que la fiscalité ne rempli pas ses missions, que la réforme territoriale signifie un désengagement de l'Etat et un éloignement des élus vis à vis des citoyens.

Question 41 Lancement de la procédure de passation et autorisation à M. le Maire de
signer le futur marché de nettoyage des locaux pour l’année 2016 (éventuellement
reconductible en 2017, 2018 et 2019) – 3 lots

Sur cette question...la vigilance s'impose de suite et pour l'avenir. Il faut par exemple bien toujours s'assurer qu'il n'y a pas de quelconque favoritisme dans l'attribution de ce type de marché. Il faut parfois, dans "certaines" collectivités aller jusqu'aux liens de parenté des actionnaires.... Dans ce domaine il y a de l'argent à gagner par des intérêts privés sur le dos des salariés mais aussi de la collectivité.

Lors des dernières municipales a été défendu l'idée qu'une gestion en directe par la ville de ce type de prestation, pouvait être d'intérêt public!

11/03/2015

Il était une fois la mauvaise foi......De "PIN Développement" à "FULTON", comment les vitriots ont été baladés avec l'intervention de la Ville qui a tergiversé sur les conditions de mise à disposition d'un terrain pour le collège du "Port à l'Anglais"

je vous signale

  • le commentaire que j'ai mis en ligne sur le site de Citoyens 94,
  • une réaction signée J.P MOINEAU
  • une réponse que je me devais de formuler

 

http://94.citoyens.com/2015/limmeuble-du-groupe-casino-li...

10/03/2015

A Vitry, voici achevée une opération immobilière qui a évincé la réalisation du collège du Port à L'Anglais

 

Citoyen 94 évoque largement la livraison des bureaux de CASINO dans le quartier du Port à l'ANGLAIS. C'est une bonne chose car cela va permettre de dynamiser la vie quotidienne du quartier. Mais, comment passerais je sous silence l'abandon du collège tant attendu sur une partie de ce site..?

http://94.citoyens.com/2015/limmeuble-du-groupe-casino-livre-a-vitry-sur-seine,09-03-2015.html#comment-129869

Si vous souhaitez revoir quelques notes à ce sujet

http://bertrandpotier.hautetfort.com/apps/search/?s=coll%...

Et voici ce que j'ai écrit à ce propos encore récemment:

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2015/02/20/u...

En tout cas, voilà un dossier, celui de la construction du collège du Port à l'Anglais, sur lequel le conseiller général sortant a bien été silencieux dans son expression publique. Quant à son expression en 'Off", elle n'est pas connue et , en tout cas, elle n'a pas été efficace... Il ne me pardonnera pas ces propos. Je les assume complètement!

Entre l'équilibre financier du groupe FULTON et l'intérêt des habitants d'un quartier, la ville a choisi.

 

 

 

 

10/02/2015

Election du président de la communauté d'agglomération Seine Amont (Choisy, Ivry, Vitry et peut être Valenton): Et voilà des accords bien mis à jour...

A VITRY, d'aucuns pouvaient se demander, dès 2014, qui serait le candidat masqué pour prendre la suite probable d’Alain AUDOUBERT?

  • Démission d'Alain AUDOUBERT à quelques semaines des élections départementales,
  • décès de Pierre GOSNAT, Maire d'IVRY et président de la communauté d'agglomération,
  • élection du Nouveau Maire de VITRY,
  • élection du président de la communauté d'agglo.

Depuis longtemps, beaucoup se demandaient qui, de KENNEDY ou de LEPRETRE, serait le successeur d'AUDOUBERT.

Chacun mesurait bien que ces deux élus, issus d'une même génération , étaient, de fait, concurremment sur les rangs.

Certains se faisaient peur, d'autres exprimaient des préférences.

Résultat:

  • la fonction de Maire pour KENNEDY (élection le lundi 1 février)
  • la fonction de président de la communauté pour LEPRETRE (élection le lundi 9 février)

Voilà une répartition des tâches qui peut nous laisser perplexes et qui nous invite à une grande vigilance citoyenne.

La question du déficit d'emplois dans notre ville, au regard du niveau de la population active, est un enjeu majeur. Nous verrons si VITRY s'enferme dans une spécialisation résidentielle avec l'accueil d'infrastructures peu créatrices d'emplois ou si le développement des trois villes sera harmonieux et équilibré, quartiers par quartiers (pour ne pas reprendre le jargon de la "ville complète")!

En tout cas, je n'ai pas mesuré un sens prononcé pour le dialogue de la part du nouveau président de la Communauté d'Agglomération. Je ne doute pas que les membres du conseil d'agglomération feront progresser le président dans ce domaine. Nous verrons si la présidence de la SEMISE actuellement, ainsi que la fonction d'adjoint au Maire de Vitry, seront, dans le même temps, parfaitement assumées par le même citoyen.

17/12/2014

Collecte pneumatique des ordures ménagères, Ros ROCA met la pression sur la ville par une "transaction"...

Le journal "Le Parisien" de ce jour (17 décembre 2014) évoque la dernière séance du conseil municipal de Vitry et le débat sur la collecte pneumatique des ordures ménagères à VITRY
L'article est bien entendu passionnant.
Vous vous rappelez qu'avant la séance du 10/12/2014, j'avais évoqué, dans ce blog, les délibérations qui annonçaient un surcoût considérable de cette opération "pharaonique".

L'article est intéressant. Il est bon que la question soit maintenant évoquée sur la place publique. En effet la "presse locale" tardait bien à relater les questionnements et débats sur cet équipement. Lors du précédent mandat, elle n'avait pas jugé utile de faire écho à ce débat interne au conseil municipal par la publication d'articles approfondis.

Suite à une publication récente sur le site 94citoyen.com, c'est maintenant "Le parisien" qui s'y intéresse. Ce n'est pas rien quand on connait le poids économique de SUEZ et de VEOLIA: les deux grandes entreprises impliquées "concurremment" dans cette technologie.

En l'espèce le journaliste a réalisé un travail de synthèse et d'investigation. La hausse de 18% des coûts, depuis juillet 2011, est bien évoquée.

L'article évoque avec subtilité le fait que l'opérateur Ros ROCA, en charge de la "conception et de la réalisation" du projet , a pris du retard. C'est à la ville de payer!

!

Le journaliste relate des propos du Maire sur le projet dans sa globalité: "On peut se demander si cette dépense est justifiée. Au regard de l'amélioration de la qualité de vie pour les vitriots, je le pense. Si on arrêtait aujourd'hui , ça nous coûterait très cher. Alors que dans une année, 7 500 logements commenceront à profiter de cette technologie"

L'annonce d'une mise en service "partielle" début 2016, au lieu de 2014, doit gravement nous interroger sur les coûts de fonctionnement à venir. L'échéance de réalisation complète du dispositif serait 2019.
La mise en service de "l'aspirateur" pour un tonnage plus réduit que prévu, va faire porter des coûts fixes élevés pour un tonnage nécessairement réduit.
Le premier signe d'inquiétude relevé sur le précédent de cette technologie à ROMAINVILLE était que les coûts fixes sont élevés et les coûts variables sont réduits.

Faire fonctionner l'aspirateur pour un tonnage limiter va générer des coûts fixes exorbitant.

Le processus d'aspirateur financier va être spectaculaire;

 

Pour mémoire, avec le marché de 2011 le  montant était de 26 022 026 € HT tranche ferme et conditionnelle. Soit 31 200 000 € TTC à l'époque... Avec les précédents avenants. Selon la note de synthèse du conseil municipal, nous en étions à près de 31 700 000 € TTC avant ce 4ème avenant!

Nous voici maintenant, selon le décompte, à 36 921 993 € TTC.

Le compteur s’affole. C'est ainsi, sans compter le protocole transactionnel.... que nous subissons une hausse de 5 000 000 € en moins de 4 ans soit plus d'un million par an.

 

Avec le protocole transactionnel également approuvé lors du dernier conseil ce sont en 42 mois un surcout de 7 209 993 € TTC soit 171 000 € par mois rien que pour le surcout!

Aux conseillers municipaux de le demander. Aux citoyens de s'exprimer.

Encore un fois, l'argument souvent déployé par la municipalité, selon lequel rien n'est trop beau pour les vitriots, chacun à le devoir de se demander s'il est pertinent de dépenser de telles sommes au profit notamment d'une entreprise "ROS ROCA" dont les activités ont à faire avec la justice en Espagne.

Quand on relève que depuis juillet 2011 le seul surcout est de l'ordre de 171 000 € par mois.... Avec cet argent, comme avec les sommes dépensées en investissement de départ et maintenant en fonctionnement, les additions vont être salées. Exigeons la transparence..

A ce prix nous pourrions avoir des conteneurs propres, qui ferment, qui soient en nombre adapté et qui soient relevés  tous les jours... Sauf quand même le dimanche ;-)

 

 

Depuis 2011 j'ai dit que je ne demandais qu'à me tromper dans mes réserves.

Le problème est que chaque mois qui passe donne raison aux préoccupations exprimées.

Encore une fois , je ne demande qu'à me tromper. Cependant nous devons avoir pour cela des réponses précises et non des affirmations du type de celles tenues par l'adjointe "responsable" et relatées par le PARISIEN: Ceux qui s'opposent feraient une erreur identique à cela qu'aurait faite ceux ( qui cela? ) qui se seraient opposé au chauffage urbain....A ce propos,  je me réjouis qu'enfin la question de la géothermie commence à être prise en compte dans notre ville. Nous sommes tellement en retard par rapport à CHEVILLY, LARUE par exemple.

 

Ceci étant:

1) Les conseillers municipaux et les citoyens ont besoin d'un plan de financement actualisé tant en investissement qu'en fonctionnement.Au fait, où en est on des frais de pré-fonctionnement exigés avant même l'entrée en service du dispositif de collecte pneumatique? (500 000 € par an comme évoqué dans une délibération de fin 2013?)

 

2) Il importerait de bénéficier d'un audit juridique, financier et technologique indépendant de Sita Ros Rocca, pour évaluer les conditions d'abandon de ce marché qui va se révéler comme un gouffre financier. Je crois avoir lu que l'ADEME se lançait dans une étude de ce type; Espérons qu'elle va s'intéresser à notre ville.

 

3) Il devient urgent que la chambre Régionale des comptes s’intéresse à cette opération!