Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2015

Tous les mois, en conseil municipal, serait ce la fête à la SEMISE? le thème est récurent par nécessité!

Au conseil municipal de ce mercredi 10 juin 2015, était à l'ordre du jour une modification des statuts de la Société d'économie mixte de la ville.

Des questions ont été posées, sur les motivations de cette modification des statuts. Elle serait justifiée par la nécessité d’ouvrir les statuts afin qu’elle puisse  intervenir dans des opérations de coopération internationale. D'aucuns ont appelé à ce que la SEMISE réponde d'abord aux missions premières qui luii ont été confiées...

Les élus de l'équipe de direction municipale se sont étonnés et plaints qu'à chaque séance la SEMISE se voit reprocher telles ou telles observations.
Il faut dire que le conseil, précédent, il y a un mois, a été l'occasion d'aborder un rapport d'inspection particulièrement gratiné publié en 2013 par la Mission Interministérielle d'inspection du logement social.
une nouvelle couche a été passée..Rapport qui n'a que trop tardé à être connu et diffusé.
Hier, le président de la SEMISE, adjoint au maire, a eu du mal pour en placer un mot, après le Maire en place et après le Maire honoraire qui continue à être présent sur "le terrain" .

De plus, un ancien adjoint socialiste, actuel conseiller municipal, a reproché à certains conseillers d'interpeller et de questionner encore et toujours sur le  thème de la SEMISE

Cette démarche de questionnement et d'interpellation me parait bien justifiée.

Déjà au précédent mandat j'avais été de ceux qui ont questionné et interpellé.


Regardez à nouveau le blog d'une association de locataire de la cité du Colonel Fabien.

Vous mesurerez  alors le combien le mécontentement est récurent!

http://adlrcf.canalblog.com/archives/2015/06/10/32185909....

16/05/2015

LA SEMISE, les services d'inspection du logement social disent tout haut ce qui est dénoncé depuis des années par des amicales de locataires

Oui, comme le souligne le rapport d'inspection, le bilan est préoccupant. Les présidents successifs de la SEMISE ont pleine responsabilité.

Ci dessous un lien vers le site de 94citoyen

http://94.citoyens.com/2015/un-rapport-de-la-miilos-etril...

 et vers le PARISIEN

http://www.leparisien.fr/vitry-sur-seine-94400/vitry-regl...

Cela vous donne un aperçu...

L'attitude du Président de la SEMISE qui s'affranchi des "anomalies" évoquées, ne peut que laisser perplexe...

Pour mémoire, les conditions de licenciement de l'ancien directeur général ont laissé un goût amer.

Elles ont témoigné d'une connivence passée entre les présidences successives d'autant qu'après licenciement du précédent directeur général, ce dernier s'est retrouvé recasé dans une collectivité locale bien proche politiquement.

Le chemin est long et l'urgence est de plus en plus forte.

Ci dessous un florilège d'articles à ce propos.

http://bertrandpotier.hautetfort.com/apps/search/?s=semise

Je me dois enfin de souligner la clairvoyance  des associations de locataire qui ont porté la critique haut et fort et particulièrement d’une amicale de locataire de la cité du Colonel Fabien.

http://adlrcf.canalblog.com/

Enfin, ci dessous un article de J PERREUX et un commentaire d'une militante de la CLCV

http://www.jacquesperreux.fr/actualite/un-rapport-accabla...

Dans l'intérêt des locataires, dans celui de notre ville, écoutes et réponses doivent se construire. Enfin chacun doit assumer ses responsabilités quand bien même elle sont cumulées....;-(

 

17:27 Publié dans logement | Lien permanent | Commentaires (0)

20/02/2015

Elections départementales des 22 et 29 mars prochain

A l'initiative de "la Fabrique",

une rencontre avec les candidats de la

" Dynamique Citoyenne, sociale et écologique " engagée à Vitry sur Seine avec le soutien de la Fabrique, d'EELV et du Parti de Gauche:

Ce vendredi 20 février

19h – 21h,

salle du Chateau,

6 rue Montebelllo

à Vitry sur Seine

"Les élections départementales ça nous concerne. L’aide sociale, l’aide aux transports,  la petite enfance, les collèges, la politique culturelle et sportive…en val de marne, les élus de gauche ont agi efficacement pour améliorer le quotidien. La diversité de ces élus, la place active des élus écologistes et citoyens a permis de porter une attention forte aux questions sociales et écologiques : l’ordinateur pour les 6e, l’introduction du bio dans les cantines, Planète Lilas, la transition énergétique......."

"La droite qui rêve de remporter le département ne supporte pas cette politique sociale. Et la diversité des élus de gauche est menacée par le sectarisme de quelques communistes qui ont empêché un accord départemental ouvert à toute les forces de gauche....."

LA politique c’est pas forcément triste, on partagera boissons et petits plats que chacun apportera.

30/01/2015

Une candidature de l'Ile de France pour les jeux Olympiques de 2024? à voir.. Vitry les Ardoines: Village olympique? Expression d'un grand septicisme

 http://94.citoyens.com/2015/jo-2024-un-village-olympique-...

Une fois encore, l'appel à la vigilance est de mise.

Je ne me prononcerai pas ici sur la pertinence d'accueillir ou non les jeux olympiques en Ile de France...

Ce qu'il convient de bien penser c'est la question de l'équilibre d'un territoire global ( la France, l'île de France, le Val-de-marne) et en son sein l'équilibre d'une ville et de ses quartiers. 

Vous le savez, vous qui lisez ce blog, Vitry a un déficit spectaculaire entre le nombre d'emplois situés sur zone et le "nombre d'actifs". Le dernier PLU a décrit une "résidentialisation" croissante ( Ville dortoir en langage simple).

Cela est notable pour notre ville à l'opposé d'une ville comme IVRY qui a une situation  équilibrée entre nombre d'emplois et d'actifs.

Accueillir un village Olympique, c'est construire en masse des logements. Cela peut paraitre séduisant au regard de la demande de logements sur notre ville, dans le Val de Marne et en Ile de France.

Mais, la question est de connaitre quel type de développement économique est simultanément programmé mais surtout mis en œuvre. Toujours précipiter la construction de logements et reporter à plus tard des activités économiques denses en emplois, c'est accroitre le déficit évoqué plus haut.

Il n'est pas satisfaisant que l'aménagement de l'Ile de France densifie Vitry en population, et perdure dans un type d'urbanisation qui conduirait à ce que les vitriots continuent d'aller toujours loin pour travailler, quelques soient les transports nécessairement modernisés et développés.

Vitry et les vitriots n'ont pas intérêt à se contenter d'une médaille d'or en nombre de logements construits si la ville et ses habitants sont délibérément écartés de la dynamique de développement d'emplois diversifiés et suffisamment denses pour combler un déficit qui est particulièrement ségrégatif sur le plan spatial.

Il faut

  • Que l'Etat, notamment avec les grandes entreprises publiques présentes sur la Ville (EDF et SNCF) s'engage...
  • Que l'Ile de France soit impliquée dans cette démarche. Toutefois elle résonne trop sur des territoires de grande dimension. Vu de la rue Barbet de Jouy (siège du Conseil Régional) Vitry est noyée dans son déficit d'emploi, au regard de territoires comme ceux d'IVRY ou du pôle Orly Rungis. Ce dernier est dans toutes les bouches des décideurs.
  • Que l'EPAORSA (Etablissement Public d'aménagement) joue un rôle de rééquilibrage par quartier au lieu de se contenter des moyennes sur l'ensemble de son secteur géographique d'intervention. Ce n'est pas parce que "ORLY RUNGIS" croit en nombre d'emplois que Le territoire de l'EPAORSA se développe...

Assez de belle phrases et de gargarisme avec des mots comme "ville complète", alors même que la ville s'enfonce dans son déficit avec un nombre d'emploi qui augmente moins vite que le nombre d'actifs!

Il devient urgent que le conseil municipal s'empare réellement de cette question.

31/08/2014

La SEMISE à VITRY... cela patine gravement! L'écoute des locataires et de leurs associations est une priorité pour VITRY, notre citée.

A la cité du Colonel FABIEN , les difficultés demeurent. Les demandes exprimées de manière associative doivent être écoutées !

Distribution du courrier

http://adlrcf.canalblog.com/archives/2014/08/29/30494789....

entretien essentiel

http://adlrcf.canalblog.com/archives/2014/08/08/30379828....

La SEMISE ne répond pas aux demandes des locataires.

Le conseil municipal doit s'en saisir sans délai.

Pour notre ville, pour les quartiers, une nouvelle approche doit être menée pour être réellement à l'écoute des locataires.

Une attitude nouvelle est à construire; Les 6 dernières années ont apporté trop de tensions. une nouvelle étape est à franchir.

06/06/2014

A VITRY: Parking de stationnement en sous sol des résidences , Semise, OPH etc....

Vitry s'illustre par de nombreuses places de stationnement inoccupées, et pourtant facturées par des bailleurs comme la SEMISE ou l'OPH.

Cela a été dit et redit....

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2014/05/13/l...

Faut il des images et du son pour que cette question soit entendue... et résolue?

http://videos.leparisien.fr/video/le-parking-de-la-peur-a...

 

Parlons clair:

Les parkings doivent être modernisés, entretenus et surveillés.

Il n'est pas compréhensible que ces places de stationnement ne soient pas utilisables et adaptées aux exigences de 2014....La concertation avec les locataires doit être menée. LA ville doit affirmer sa responsabilité, dans l'intérêt des locataires et de la gestion des espaces.

Pas de service, pas de facturation.

Si les locataires souhaitent ne pas louer de places de stationnement, il doivent en avoir la possibilité. Des dispositions légales prévoient ce cas. Si des réserves et des exceptions existent, et cela est affaire d'interprétation juridique, le législateur doit clarifier les principes issus de la loi de lutte contre les exclusions (1998)

Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les conseillers municipaux, ou administrateurs de l'OPH ou de la SEMISE, Messieurs les Députés, vous êtes interpellés.

Voilà une bonne question à mettre à l'ordre du jour du prochain conseil municipal. Et, pas de faux fuyants!

29/05/2014

Ya du boulots pour l'OPH...

http://www.vitry94.fr/actualites/fiche/un-nouveau-preside...

14/05/2014

L'OPH de VITRY soumis à la question par les locataires du quartier BALZAC. L'office rejoint en cela la SEMISE...

Après ceux de la SEMISE, des locataires de l'OPH ne manquent pas d'alerter sur des malfaçons dans la livraison de programmes de logements réalisés ou rénovés dans le cadre de l'ANRU.

Les locataires ont droit à une écoute et à des réponses de la part de l'OPH mais également de l'Etat. Ils sont nombreux à être excédés. Le lien est à retisser. La citoyenneté des locataires doit être reconnue. L'information des conseillers municipaux doit être effective.

Au demeurant les fluctuations sur les quittances ne manquent pas de poser des questions fondamentales.

SEMISE et OPH bailleurs municipaux, responsables de 50 % des logements sociaux de notre ville, doivent être à la hauteur des exigences. Le conseil municipal doit exercer son contrôle au plus près. Toute la clarté doit être faite sur les financements de l'Etat et sur les équilibres financiers de ces bailleurs. La construction de logements neufs doit concilier l'entretien du patrimoine existant. Le suivi des chantiers et la mise en œuvre des garanties doivent être effectifs.

Ci joint un article publié à ce sujet dans le Journal Le PARISIEN de lundi matin.

2014 05 12 le parisien sur OPH VITRY et ANRU 001.jpg

L'article relate une mobilisation de locataires qui ont pétitionné et qui ont entrepris des démarches collectives.

Une mobilisation a eu lieu avant les municipales, des promesses ont été faites alors. Les locataires ne vont pas attendre 6 ans ...pour être peut être écoutés.

 

Par rapport à cet article, je rajouterai que doivent être apportées également des réponses aux demandes d'une gestion adaptée des places de stationnement en souterrain ou en surface. La demande des locataires de se voir dispensés de payer un loyer pour des parkings qui ne sont pas en état d'être utilisés. Il ne faudrait pas que cela se règle devant les tribunaux d'instance!

Enfin, quand les places de stationnement donnent lieu à un quittancement, les locataires doivent pouvoir obtenir la possibilité de renoncer à la location de celles ci comme la loi de luttte contre les exclusions de 1998 en avait ouvert la possibilité. Doivent être levés les raisonnements sur le statut de la SEMISE, afin qu'elle s'engage dans l'application des dispositions qui ouvrent la possibilité de retirer du bail la place de parking, si le locataire le demande.

Pour mémoire un article de 2013...

http://www.humanite.fr/societe/la-renovation-urbaine-un-c...

 

Pour aller plus avant:



Lire la suite