Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2016

Collège du port à LANGLAIS, au port à LANGLAIS, avec FULTON et PIN DEVELOPPEMENT. L'arnaque? je n'oserais, le faux chantage à l'emploi certainement. Une manipulation magistrale...la naïveté coupable? Probablement

 Ouvrez les yeux, réveillez votre mémoire, le cauchemar est là.

 

Gardons en mémoire:

  • Le besoin impérieux de construire un nouveau collège en remplacement du collège MONTESQUIEU fermé au début des années 80.
  • L'arrivée de nouveau habitants renforce cette exigence.
  • Les collèges CASANOVA et ROMAIN ROLLAND surchargés.
  • Le Plan Local d'Urbanisme prévoyait rue PASTEUR un espace réservé pour un équipement sociaux éducatif. Le collège pouvait y être bien venu.

Flop Flop

Élu en 2008, adjoint au Maire en charge des relations avec les collèges, les lycées et l'enseignement supérieur, je n'ai eu de cesse d'organiser réunions et contacts pour que la construction du collège soit possible.

Le Maire et l'adjoint toujours en charge de l'urbanisme, n'avaient de cesse de me faire comprendre que le terrain n'était pas adapté et que la contrainte de la conservation de la HALL DUMESTE étaient trop forte pour le conseil général.
En réalité le terrain disponible, hors la HAll DUMESTE, était bien suffisant pour construire un collège. J'y reviendrais si besoin.

En raison des retards pris et pour préserver l'avenir, je demandais que soient explorée l'hypothèse d'un collège construit si besoin  avec des bâtiments provisoires. Les bâtiments préfabriqués étaient de plus en plus performants, de qualité et rapide d'implantation. Il ne fallait que dégager un terrain provisoire. Près de la gare et de "Gare au Théâtre" et du lycée Jean MACE , rue Pierre SEMARD, les espaces ne manquaient pas....

Je demandais ultérieurement que l'extension de Romain Rolland soit faite pour préserver l'aveni mais certainement pas pour passer à plus de 700 élèves!

Le Maire souhaita que soit explorée la piste d'un implantation du nouveau collège.

C'est un terrain au bord des voix SNCF qui est repéré par le maire et son adjoint en charge de l'urbanisme. J'exprime mon opposition. Le département émets de vives réserves en raison du cadre environnemental.

Vient alors la délibération de déclassement de l'espace réservé rue PASTEUR.... et la vente à la sté PIN Développement, à des conditions financières bien favorables pour l'opérateur immobilier sous la direction du même dirigeant que le groupe FULTON!

Le conseil municipal a entériné ce déclassement et cette vente,  au nom du chantage à l'accueil des emplois qui devaient arriver avec l'implantation du groupe CASINO. Le terrain de l'espace réservé était cédé pour garantir un espace suffisant à CASINO. Chantage à l'emploi était fait. Le conseil municipal était muselé. Le conseillers généraux se sont faits petits! J'étais contre cette vente, contre ce déclassement de l'espace réservé.

 http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2012/06/25/c...

 http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2014/10/24/a...

 

Faisons un saut à ce jour.

Le terrain initialement prévu pour l’équipement éducatif, cédé avec l'accord de la ville, à PIN développement n'est pas utilisé pour l'accueil d'activités et d'emploi.... Il est utilisé en fait pour construire et vendre des  logements en accession à la propriété. La Hall DUMESTE devant à terme être également reconvertie en logements de standing...

Sans titre.jpg

  http://www.lesdocksduportalanglais.fr/pdf/plaquette.pdf

 SCANDALE, d'un terrain si nécessaire pour un collège de centre ville, vendu à bas prix et destiné soit disant pour accueillir des emplois et en réalité affecté pour une opération immobilière de plus. A qui FULTON doit il dire merci?

Et le collège du port à LANGLAIS?

Il était projeté à l'angle des rues Eugène HENNAF et Edith CAVEL! Il est englué dans un sous sol à dépolluer.

Pendant ce temps; malgré l'extension du collège ROMAIN ROLLAND, les élèves sont ballotés entre CASANOVA et ROMAIN ROLLAND, tous les deux aux effectifs pléthoriques.

SCANDALES, SCANDALES!

Les responsabilités doivent être dénoncées les solutions doivent être trouvées.

Les motivations de la vente du terrain de la rue PASTEUR n'ont pas été respectées. Il y a probablement des "interpellations juridiques" à formuler. L'interpellation politique est quant à elle évidente!

 

 

 

27/07/2015

Contrat de Ville pour VITRY, sur la période 2015 / 2020:

Vitry-sur-Seine vient de signer, 10 juillet 2015, un nouveau contrat de ville.

 

Cette note est critique vis à vis de l'action de l’État notamment pour la politique de la ville.

Elle a pour objectif que chacun s'approprie les constats et prenne en main les objectifs à atteindre.

Cette note est également une critique de la municipalité qui n'affirme pas des préoccupations suffisamment adaptées et qui travaille de manière trop  technocratique sur une problématique éminemment politique.

La politique de la Ville axe de coopération entre l'Etat et les communes... ?

La "politique de la ville" se veut une approche globale, à l'origine urbanistique et centrée sur les bâtiments elle se veut une approche "interministérielle" à la fois sociale, économique et urbanistique. Elle a été esquissée à la fin des années 70 avec les opérations ( HVS, Habitat Vie Sociale,) et formalisée au début des années 80, plus pour éteindre des incendie que pour lutter contre les politiques ségrégatives. La démarche a été médiatisée avec la création d'un ministère de la ville en 1990. Cette «politique de la ville» au-delà du ministère qui lui est spécifiquement dédié, prétend coordonner un ensemble d'actions menées par plusieurs ministères différents dans le cadre de leurs politiques propres. La politique de la ville a généré des sigles et des empilements de dispositifs souvent marqués par des saupoudrages... : ZUS, ZRU,ZFU,PNRU, Contrats de Ville , CUCS, SRU etc....

Elle donne lieu à des discours, des effets d'annonce, de belles paroles, de beaux contrats, et parfois à distribution de subvention de la part de l'Etat. Le gros des enjeux financiers se manifestaient jusqu'à présent sur des opérations dites de « renouvellement Urbain » portées jusqu'à présent par L'ANRU.

A Vitry, l'opération démolition restructurations au sein du quartier BALZAC et « reconstructions » dans toute la ville a été marquée par la politique de la ville dans sa dimension urbanistique.

 

Les contrats de ville évoquent parfois ces thèmes mais de manière tellement superficielle.

Ainsi, la cartographie des « zones d’éducation prioritaire » puis le programme « écoles, collèges, lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite » (Éclair) de l’Éducation Nationale ne correspondent pas toujours aux quartiers de politique de la ville.


Je reste extrêmement dubitatif sur les dispositifs de la politique de la ville. Au delà des effets médiatiques ils laissent trop souvent de coté ce qui devrait être l'engagement réel de l'Etat dans ses fonction de base: l'emploi, le logement, l'éducation nationale, la sécurité, la justice, afin de lutter contre des inégalités sociales et territoriales.

 

« Quartiers prioritaires,quartiers de veille et quartiers vécus... »

(ne pas rire, ne pas pleurer, tout cela pour en venir au fait que notre ville est une ville et qu'elle a besoin d'une politique de la ville....)

Avec ce nouveau contrat de ville, voici que la terminologie s’enrichit de nouveau, sans pour autant que les dispositifs financiers soient établis et crédibles.

Ainsi, voici maintenant que l'on nous parle sérieusement de "quartiers vécus"...Ceci pour reconnaître que la cartographie est fragile dans ses contours.

 

Pour Vitry, un contrat de ville a donc été signée, le 10 juillet 2015, entre les villes de la Communauté d’Agglomération Seine Amont et L'Etat.

Vous pouvez aller à la source...Voici un lien avec les documents paraphés:

http://www.seine-amont.fr/index.php/actualite/109-signatu...

Pour l'ensemble des communes de la communauté d'agglomération ( Choisy, Ivry, Vitry) des territoires multiples sont cités après des coups de ciseaux remarquables.

Lisons la page 10 de ce contrat:

« Le décret n° 2014 1750 du 30 décembre 2014 définit les périmètres de neuf quartiers prioritaires au sein de la Communauté d’agglomération Seine Amont

 

Ivry -sur-Seine

  • Pierre et Marie Curie

  • Gagarine

  • Ivry Port

  • Monmousseau

Vitry-sur-Seine

  • Colonel Fabien

  • Centre-ville :Defresne Vilmorin Robespierre

  • Commune de Paris 8 mai 1945

  • Balzac

Choisy-le-Roi

  • Quartier Sud

 

A ces quartiers réglementaires s’ajoutent des quartiers de veille. Ces quartiers font l’objet d’une vigilance forte de l’ensemble des partenaires locaux, par la mobilisation du droit commun et la possibilité de continuer à bénéficier de dispositifs spécifiques:

 

  • Le quartierCentre-ville/Gabriel» et «Brossolette» de Choisy-le-Roi ;

  • Le quartier « Péri Manouchian » à Vitry-sur-Seine ;

  • Les quartiers «Vérollot quartier parisien» et «Louis Bertrand, Sémard, Mirabeau» à Ivry-sur-Seine »



Je vous invite à porter votre attention sur le passage qui conclue la page 10 du contrat. C'est sublime. Le concept de "quartier vécus" y est annoncé. Voilà un beau sujet d'étude. C'est nouveau...Cela témoigne bien les limites d'une politique de coups de ciseaux.

Je cite encore la page 10 du contrat :

"Par ailleurs des «quartiers vécus» correspondent aux usages des habitants.

Ils permettent aux acteurs locaux situés hors du périmètre réglementaire de bénéficier des crédits spécifiques si leurs actions concernent les habitants de ce même quartier.Il est à souligner que les périmètres définis par la réforme de la géographie prioritaire n’intègrent pas l’ensemble des quartiers de la Communauté d’agglomération présentant des enjeux ou des signes de

fragilisation sociale et économique. Si le Contrat de ville concentre bien les efforts sur les sites de la géographie prioritaire, ces autres quartiers à enjeux feront cependant l’objet d’une attention spécifique des partenaires afin de veiller à l’équilibre territorial et aux risques de «décrochage» de certains secteurs."

 

Voici la carte des quartiers prioritaires, telle qu'elle est publiée dans le nouveau contrat de ville:

Dans les quartier prioritaires de VITRY,  je note:

http://www.seine-amont.fr/pdf/casacontratdeville.pdf

  • que la résidence COLONEL FABIEN est intégrée en totalité (page 28). Cela va t il secouer la SEMISE gestionnaire longtemps resté sourd aux alertes de l'amicale des locataires?

  • que les immeubles de logements sociaux de "DEFRESNE VILMORIN" (page 31) sont bien intégrés en totalité dans l'opération « centre ville Robespierre » comme j'en avais très tôt souligné l'intérêt. A l'époque du "Contrat de développement territorial", je faisais remarquer en conseil municipal, que la cartographie annoncée laissait de coté la rive Nord de l'avenue BARBUSSE. A cette remarque pertinente répondait un silence prodigieux. Voilà qui est pris en compte. Tant mieux...ce qui compte c'est d'avancer. En tout cas, le découpage du périmètre d'intervention sur ce quartier peut laisser encore bien dubitatif. Les coups de ciseaux sont pathétiques. L'école Jean Moulin est le lien ténu entre les espaces retenus. Si cela peut donner des subventions pour ce groupe scolaire!

  • Quant à "Commune de PARIS et 8 Mai" ( page 35), c'est un des cœurs de notre ville qui est délimité. Et alors pourquoi donc avoir oublié le quartier Lucien Français?  Les données sur le tissu urbain et les statistiques sur les compositions sociales sont elles si différentes? Attention à ces coupures dramatiques. Décidément les coups de ciseaux sont tragi-comiques.

  • Le quartier « BALZAC » (page 39) est toujours nommée et reste scotché au peloton... Le quartier reste enclavé et démuni de commerce ainsi que d’activité … « Une population encore fragile malgré le renouvellement urbain en cours ».Un secteur résidentiel excentré Le quartier Balzac apparaît comme un secteur essentiellement résidentiel comptant peu de commerces de proximité (une boulangerie et une petite pharmacie).Les habitants du quartier se rendent donc en Centre-ville ou au supermarché Lidl situé de l’autre côté de la RD5 pour faire leurs courses Le quartier n’est pas desservi directement par les transports en commun. Aucun bus ne traversant le quartier, les habitants doivent rejoindre la RD5 à pied pour prendre un bus (183, 182) et se rendre dans le centre - ville. » C'est le contrat qui le dit. Décidément l'opération précédente est elle le succès annoncé régulièrement et « honoré » de visites ministérielles rapprochées ?

 

 

Enfin dans le contrat signé le 10 juillet 2015, la citée Gabriel PERI est donc annoncée comme quartier de veille. Elle est annoncée comme devant être démolie - reconstruite... Le devenir de ses habitants est la question. Le foyer MANOUCHIAN, est rattaché à ce quartier..... Il est à relever pour ce conglomérat que le terme de "quartiers de veille"! ( page 5) est formulé !

http://www.seine-amont.fr/pdf/quartiersdeveille.pdf

A noter (pour sourire?) que la ville a placé pudiquement la question des ordures ménagères comme étant un de ses sujets d’interventions.... (page 103). Nous voilà bien. Si c'est pour faire venir des subventions pour combler un déficit d'exploitation clairement perceptible en raison de la collecte pneumatique des ordures ménagères.

http://www.seine-amont.fr/pdf/quartiersdeveille.pdf

 

Après une lecture rapide des tenants et aboutissements de ce contrat de ville, je reste perplexe sur des silences, dans le diagnostic et dans les perspectives.

Les chiffres publiés sur les taux de chômage, les revenus et les compositions familiales sont édifiants.

Mais, les solutions esquissées sont bien petites.

Le territoire communal est fondamentalement marqué par un déficit d'emploi au regard du nombre d'actif. Cette réalité non contrecarrée, a nécessairement un impact sur le développement, le présent et le devenir de la ville et de tous ses quartiers.

Enfin, n'est pas évoqué l'effort majeur qui devrait être entrepris par l’Éducation Nationale dans les collèges afin de porter une génération à un niveau de formation et d'éducation nécessaire. Ce volet est bien le grand absent.

La place réservée à la formation des adultes et à l'accès à l'emploi est bien faible. L'équipement en formations universitaire et professionnelle, quelque soit le niveau de chacun, est particulièrement faible et disséminé. Il conviendrait de faire passer à la vitesse supérieure l'engagement pour un centre universitaire digne de ce nom sur le site de CHERIOUX et en faveur des structures de formation professionnelle des adultes. Le travail réalisé par des structures associatives: "Mission locale pour l'emploi des Jeunes", (PLIE" "ALEF" ( structures para-municipale) "École des adultes" ( structure totalement associative et bénévole) doit être développé. Elles ne peuvent tout absorber, à Hauteur des besoin. L'implantation de l'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes ( AFPA) serait nécessaire sur notre territoire.

De même, dans ce contrat, ne se manifeste pas de manière efficiente, l'attention qui devrait être portée par l'Etat à la sécurité et à la protection des populations ainsi qu'à l'exercice d'une justice de protection de la jeunesse et de chacun des habitants.

Entre "Contrat de développement Territorial", "Contrat de Ville", "Contrat de Projet Etat Région" etc... Nous voici noyés dans de beaux documents et baignés dans des résultats imperceptibles au fil des ans.

Pendant ce temps …

 

Quant au conseil municipal, au conseil municipal du 1er juillet 2015, il s'est prononcé sur l'approbation de la convention à passer avec l’association Loisirs et Formation pour la maîtrise d’œuvre urbaine et sociale du Contrat de Ville.

Je n'ai pas trouvé trace d'une question à l'ordre du jour sur la question du contrat de ville par lui même...Les grands débats restent discrets.

20/02/2015

Elections départementales des 22 et 29 mars prochain

A l'initiative de "la Fabrique",

une rencontre avec les candidats de la

" Dynamique Citoyenne, sociale et écologique " engagée à Vitry sur Seine avec le soutien de la Fabrique, d'EELV et du Parti de Gauche:

Ce vendredi 20 février

19h – 21h,

salle du Chateau,

6 rue Montebelllo

à Vitry sur Seine

"Les élections départementales ça nous concerne. L’aide sociale, l’aide aux transports,  la petite enfance, les collèges, la politique culturelle et sportive…en val de marne, les élus de gauche ont agi efficacement pour améliorer le quotidien. La diversité de ces élus, la place active des élus écologistes et citoyens a permis de porter une attention forte aux questions sociales et écologiques : l’ordinateur pour les 6e, l’introduction du bio dans les cantines, Planète Lilas, la transition énergétique......."

"La droite qui rêve de remporter le département ne supporte pas cette politique sociale. Et la diversité des élus de gauche est menacée par le sectarisme de quelques communistes qui ont empêché un accord départemental ouvert à toute les forces de gauche....."

LA politique c’est pas forcément triste, on partagera boissons et petits plats que chacun apportera.

02/10/2014

Le buzz d'une mouche que l'on entend voler au conseil municipal du 1er octobre

Assister au conseil municipal est toujours un exercice redoutable d'audition.

  • La sonorisation de la salle semble s'être améliorée.
  • Le maire a l'air de disposer d'un micro adapté à sa retenue constante, par rapport à cet outil si essentiel.
  • Par contre il arrive que des rapporteurs lisent l'ordre du jour en étant bien éloignés du micro. Cela ne devient pas passionnant, surtout si vous ne disposez pas d'une version papier téléchargée sur le site de la ville.
  • En tout cas, en venant assister à une séance, vous êtes assuré d'entendre le Maire s'exprimer pendant 50% du temps (quand cela se déroule bien....) Hier, entre le Maire et son premier adjoint c'est plus d'une heure de prise de parole sur la période comprise entre 21h et 22h50 (je suis allé me coucher après la question 20, il y avait une cinquantaine de questions  à l'ordre du jour).

Je ne vais pas détailler les 19 premières questions,

  • En introduction, 40 mn sur la rentrée scolaire et les rythmes scolaires
  • puis la candidature de VALENTON à la communauté d'agglomération, ce sont 45 mn d'interventions... avec en arrière plan le poids de la réforme en cours de la métropole du "Grand PARIS". Les communautés d'agglomérations sont appelées à disparaitre. Par contre, des territoires de 300 000 habitants minimum devraient prendre place. Le dépeçage institutionnel continue et le lien entre les citoyens, les élus municipaux et les instances administratives ne cesse de se distendre. Le Gouvernement actuel ainsi que sa majorité parlementaire se sont inscrits dans les projets de SARKOZY. Cela entraine confusion et incertitudes. De mon point de vue, "la 6ème République" tant réclamée, devra remettre en cause  ce monstre administratif en cours de mise en place.

C'est la 20ème question qui a jeté un froid.

Ceux qui avaient lu mes précédentes notes n'ont pas été surpris. EN tout cas, l'adjoint en charge notamment de l’urbanisme a été cueilli à froid.

Aminata NIAKATE a exprimé les interrogations de son groupe sur le solde négatif de plus de 200 000 € de l'opération de la rue PASTEUR  portée par le Syndicat d'action Foncière. Elle a précisé que ce type de transaction (avec vente à un aménageur privé) était en général "profitable".
Elle souhaitait des explications.
l'adjoint précité a d'abord dit que l'opération avait rapporté à la ville mais qu'il y avait un problème de temporalité....

Il a confirmé que le SAF avait été porteur. Puis il a évoqué une indemnité payée annuellement (j'ai entendu 10% mais de quoi...;-)); puis flottement, il a dit qu'il fallait qu'il regarde de manière précise pour ne pas dire des inexactitudes.

Silence, son regard s'est porté vers la fiche de synthèse, Il s'est ensuite levé vers les services pour avoir une assistance.

Retour à sa place,

Pendant tout ce temps des regards se croisaient en silence... Le Maire reste remarquablement paisible. D'habitude, il est prompt à répondre et il laisse si rarement ses adjoints intervenir. Une ou plusieurs mouches devaient certainement voler au milieu des éventuelles araignées au plafond.

Puis, sans autres explications le maire fait lire le libellé du point suivant (N°21) de l'ordre du jour, sans que j'entende si un vote avait été opéré ou non sur cette question N° 20.....pourtant bien essentielle.

Je vous laisse le soin de vous reporter sur mes notes précédentes à ce sujet.

Une séance du conseil municipal, est souvent une épreuve. Mais si ce n'est pas une manifestation sportive, les débats du conseil nécessitent néanmoins une réactivité partagée. En tout cas, il est des balles qu'il faut reprendre à la volée afin d'éclairer les débats.

 

01/09/2014

A VITRY, pour 2016, il n'y aurait pas qu'un port mais trois ports...Trois ports? Bonjour les dégats?

Un lecteur du blog me signale un article intéressant:

http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/7...

Le 6 août , je signalais une publication de l'EPAORSA,

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2014/08/01/e...

Je m'interrogeais alors sur les 3 sites évoqués.

A la lecture de l'article ci dessus mentionné (WK transport-logistique), c'est clair:

ce n'est pas un mais trois ports qui seraient  implantés sur les borts de Seine à VITRY.

Et cela, sur près de 8 hectares!

A titre de comparaison, sur un territoire proche, la ZAC des Ardoines s’étend actuellement sur 50 hectares.  Ces 3 sites portuaires s'étaleraient sur une surface correspondant à 16 % de la ZAC des Ardoines; Cette surface de 8 hectares correspond, toujours à titre d'illustration, à  20% de la surface de la ZAC Seine GARE qui est annoncée sur 37 hectares.

Ce ne sont pas des broutilles.

http://www.epa-orsa.fr/Projets-et-operations/Colonne-3/Vi...

Ci dessous le passage édifiant de l'article publié sur le site www.wk-transport-logistique.fr

Voici comment sont évoqués les trois sites:

"- La "pointe EDF", d’une surface de 1,5 ha, offrira un quai à usage partagé utilisable pour plusieurs chantiers de déconstruction/construction comme pour les entreprises du territoire. Une fois la centrale thermique EDF démantelée, il pourrait proposer le déchargement de colis lourds, de conteneurs, un poste de transit et un bâtiment dédié à la logistique.

– Le terrain "Fusillés", d’une surface d’environ 1 ha, accueillera des activités industrielles liées aux matériaux de construction et probablement une déchetterie urbaine utilisant la voie d’eau.

– La friche "Arrighi", d’une surface de 5,3 ha, sera une plate-forme de transbordement fluvial pour l’évacuation des terres excavées des tunneliers de la SGP, pendant toute la durée du chantier de réalisation de la future ligne 15 du métro du Grand Paris express."

 

Voilà du grain à moudre en conseil municipal...et au conseil communautaire de la communauté d'agglomération.

Voilà donc ce que l'OIN accoucherait avec la complicité d'un exécutif opaque.

Au delà de la question de la végétalisation des bords de Seine.... Quelle dynamisme ces ports auront ils pour notre ville ? Port de pêche et port de fret, (déconstruction, déchets, déblais) ne sont pas la même chose.

Au delà, quels emplois vont donc être générés avec de tels d'aménagements. Ce n'est pas avec de tels projets que la ville va se développer.

Fausse route? faux cap! Trop c'est trop? Vitry serait ce que les aménageurs appellent un espace desservant... A Vitry les grandes emprises peu valorisantes en terme d'emplois.

Ce n'est pas ainsi que le déficit d'emploi va être comblé.

Nous verrons bien comment les conseillers municipaux seront associés.

 

06/08/2014

EPAORSA , OIN à VITRY, Avec le projet de port fluvial au droit de la centrale thermique, au revoir les projets de végétalisation des berges de Seine?

 

Voici les dernières réflexions (mi juillet 2014) de l'EPAORSA... ( mises en ligne sur son site..).

http://www.epa-orsa.fr/Actualites/Projets/Vitry-Sur-Seine...

Qui a donc été associé? Pas le conseil municipal:

Selon le communiqué, cela serait le fruit d'un accord avec la ville...;-)

Il est d'ailleurs curieux que la communauté d'agglomération Seine Amont  ne soit pas associée à cet   accord...

La communauté d'agglomération Choisy, Ivry; Vitry est bien compétente pour

  • actions tendant à la mise en valeur des berges de la Seine ;
  • .......;
  • réflexions pour une stratégie communautaire de préservation de l'environnement et de mise en œuvre des principes du développement durable.

http://www.seine-amont.fr/index.php/ca-seine-amont/les-co...

Décidément, Monsieur le Maire,  le centralisme technocratique est toujours bien en œuvre

A ma connaissance le conseil municipal n'en a eu aucune information ni débat...alors même que la mise en service est envisagée pour 2016.

Le PLU ne sera peut être pas impacté. Mais, n'est il pas nécessaire que ce type d'aménagement soit débattu publiquement, et en premier lieu par les conseillers municipaux.

En l'espèce, un projet quoi n'est pas anodin:

Il s'agit d'un équipement portuaire permanent de grande dimension sur les bords de seine en amont de l'écluse, au niveau de la centrale EDF.

Cette question d'un lieu adapté pour charger et décharger des produits transporté par voie fluviale a été annoncé informellement dans le passé récent. Cela a été annoncé principalement pour créer un lieu adapté pour le transport des déblais du chantier du métro. Toutefois cela était évoqué sans que soit précisé une localisation .

Le schéma proposé dans la note citée dans le lien ci dessous  laisse entendre un port pérenne. Il faut que cela soit bien clarifié.

Le billet de l'EPORSA évoque, sur son site internet, trois implantations... où sont elles? Seront elles en totalité sur Vitry?

"Ce projet de port urbain, réparti sur 3 implantations, dont le démarrage de l’activité est prévu à partir de 2016, accompagnera la réalisation de chantiers importants (travaux de la ligne 15 du Grand Paris express, "

 

Plateforme fluviale

Ce projet est d'ampleur et se démarque de ce qui était jusqu'à présent esquissé dans les réflexions du bureau d'étude "SEURA MANGIN"

http://www.epa-orsa.fr/content/download/1651/11478/versio...

 

Voilà qui mériterait débats et réflexions.

Le fait de réaliser un lieu portuaire afin de permettre un développement du transport fluvial est un principe annoncé et à priori positif.

Par contre des questions se posent :

  • Quelle insertion environnementale?
  • Quel projet et schéma directeur sur l'ensemble des berges de Seine, d'IVRY à CHOISY et en premier lieu sur notre commune.
  • Quel équilibre entre espaces "naturels" et aménagements soucieux de l'environnement.
  • Quels espaces portuaires à vocation économique et à vocation de transport de voyageurs ou simplement à vocation touristique?
  • Alors que PARIS veille à reconquérir des circulations douces en bord de Seine, quel devenir de la Seine sur Vitry?
  • Quelles circulations ouvertes au public ( piétons ou vélos)  le long de la seine... et au niveau de cet espace portuaire?
  • Quelle articulation entre une activité portuaire et une densification optimale des emplois sur ce secteur entre Seine et voies ferrées?
    Vitry ne doit pas rester un secteur sous doté en emplois. Cela est déterminant afin qu'elle sorte de sa typologie de ville dortoir!

 

Le débat doit avoir lieu et pas dans le secret de l'EPORSA. Le conseil de la communauté d'agglomération et le conseil municipal doivent êtres associés et consultés, en commissions et en séances plénières.

Je me devais d'évoquer cette question!

En tout cas, il est à relever qu'une échéance est annoncée pour 2016 alors même que les autres secteurs opérationels de l'OIN sur VITRY semblent progresser à la vitesse d'un escargot.

 

 

05/08/2014

Regard sur des chantiers dans la ville.

Des infos et des erreurs?

Le site de la ville jette un coup d'œil sur des chantiers en cours sur  la ville...

http://www.vitry94.fr/actualites/fiche/visite-de-chantier...

1) Rien sur le collège tant attendu dans le quartier du port à LANGLAIS... et dont la livraison en 2016 (2017) était la dernière échéance annoncée. Où en sommes nous? Un collège ne sort pas en 2 ans. Et pourtant le besoin était déjà identifié pour 2011 au plus tard. Il a fallu trouver des solutions d'urgence sur le collège Romain Rolland d'IVRY!

2014 07  CASINO à VITRY.png2) Une prévision modérée des emplois annoncés avec l'arrivée du siège de CASINO sur ce même quartier?

Pour mémoire 1200 emplois annoncés pour la mi 2015

http://www.vitry94.fr/actualites/fiche/un-grand-groupe-ch...

En fait, sont évoqués 1000 emplois pour cette date. A suivre.

 

 

3) Une mis en service sacrément différée pour l'aspirateur à déchets.

Que de millions d'Euros bloqués pour un aspirateur...à venir...

2014 07 1.pngPour mémoire voici ce qui était annoncé en 2013...Mise  en service partielle mi 2014...

http://www.vitry94.fr/projets-urbains/collecte-pneumatiqu...

"Calendrier sur le quartier Balzac

 2012/2013 : pose du réseau sur le quartier Balzac

  • Printemps 2013 : démarrage des travaux du terminal de collecte
  • Mise en service partielle prévue mi-2014"

C'est maintenant  2016...

Voici le texte incrusté dans l'image mise en ligne sur le site de la ville.

"Première étape, le terminal de collecte pneumatique (à la pointe de la future zac Rouget-de-Lisle), commencé en mars 2013 et qui sera mis en service fin 2015 début 2016."

 

01/07/2014

Conseil municipal du lundi 30 juin: qu'importe l'absence du Maire. Retenons une quasi unanimité sans réserve réelle vis à vis de la remise en cause d'une partie conséquente du parc du Coteau

Le maire était absent de la séance du conseil municipal, et alors?

Qu'importe. La continuité est installée sereinement. Au moins jusqu'à 21h 45, la torpeur régnait sur le conseil municipal de Vitry.

La séance a certes commencé par une déclaration liminaire d'un élu EELV qui a regretté divers problématiques de fonctionnement du conseil et qui a demandé des excuses pour avoir été qualifié de "crapuleux" (lui ou ses propos, je ne sais), par le maire, lors de la précédente séance.

J'ai quitté la salle du conseil après avoir assisté à un débat et des votes affligeants en ce qui concerne la question 15. Ce n'est pas un match qui m'a détourné. C'est un certain dégout.

Bien entendu, il existe d'autres questions plus fondamentales... est ce une raison pour "massacrer" un site agréable et si préservé au bénéfice de tous? 


En préalable, imprimez bien dans votre mémoire les vues de la frange du Parc du Coteau sur le bord de la rue Robespierre. Plus que jamais. Ce cadre est en danger. L'arrivée du métro est une très bonne chose. Mais pourquoi générer la destruction d'un site remarquable. Les politiques semblent long à comprendre. Faudra t il que les tribunaux administratifs soient saisis afin que soient rectifiées les erreurs manifestes de déclassement de ce site, au mépris notamment du périmètre relevant des services de  "l'architecture des bâtiments de France"?
A paris le métro est venu sans défiguré les sites. Pourquoi Vitry ferait elle les frais d'une folie bétonneuse. Une adjointe a même évoqué un premier projet qui était d ela qualité d'une grotte de béton précédée d'un parvis monumental...

 

 

 extrait de ma note du 30 octobre 2013

 

J"e vous propose d'abord une promenade dans la partie qui doit être affectée par la construction de la station de métro. Il conviendrait que le caractère du parc soit préservé, lors de la restitution du site, à l'issue du chantier

 

parc du coteauLa maison en bordure de la rue Edouard Tremblay, pourrait très bien être utilisée dans "ses volumes" pour réaliser les équipements utiles en surface...

 

Voici à droite, le projet  qui est annoncé dans l'enquête publique. Clairement, il me parait inacceptable (ajout du 30 octobre au soir..)!

 

Et ci dessous, cliquez sur la photo, et gardez à l'esprit ce joyau au cœur de la zone urbaine."

 

 

Revenons maintenant sur la séance proprement dite de ce lundi 30 juin 2014.

Ainsi, au préalable, question N°8: les échanges sur le Compte Administratif du budget 2013, ont été réduits.

Et pourtant, que de choses à dire à la lecture de ce document budgétaire. Sur ce qui est réalisé et ce qui reste à réaliser au regard du Budget Primitif. Que de remarques à faire sur l'évolution du coût de la collecte et le montant de la taxe.
Que d'observations sur l'évolution des dépenses d'investissement , sur la mobilisation des emprunts...

Disons que ce conseil était de rodage...

Bien entendu, il fallait être légitimement attentif aux propos du 1er adjoint, qui a présidé la séance. Ses observations sur la baisse des dotations budgétaires de l’État étaient à prendre en considération. Il a clairement annoncé des perspectives de déficit budgétaire à venir sur les prochains exercices, sauf à baisser les dépenses ou augmenter les impôts locaux.

A court terme ce sont "simplement" 600 000 € d'excédent 2013 qui pourront être versés au Budget supplémentaire de 2014.

Les socialistes, élus sur la liste du Maire sont restés silencieux. Ils n'avaient pas matière à contredire. Ils n'ont pas exprimé d'indignation à l'égard des choix budgétaires de l’État et des conséquences de la politique d’austérité imposée par le gouvernement, au ordres de la commission Européenne....
Nous ne sommes pas à l'assemblée nationale mais nous n'avons rien entendu en soutien aux quelques députés qui tentent de refuser cette politique d'austérité destructrice. Certes un voue a été présenté en fin de cette séance du conseil municipal par les élus communiste. Je ne sais quel aura été le vote.

 

Je reviens maintenant à la question 15 de l'ordre du jour:

 

Projet de métro automatique de la ligne rouge 15 du réseau de transport public du Grand Paris-tronçon sud

 

"Avis sur les conclusions du rapport du commissaire enquêteur et le projet de mise en compatibilité du PLU suite à enquête publique conjointe qui s''est tenue du 7 octobre au 16 novembre 2013".

 

Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous connaissez les réserves et observations que j'ai longuement développées pour:

  • critiquer
    • l'abandon du classement du "parc du coteau" en espace vert protégé
    • et la création de règles de constructibilité élevées en hauteur et en densité.
  • dénoncer le projet présenté par la SGP, telle que les brochures et photos diffusées largement en attestent.
    • Suppression du parc actuel en bordure de la RD 5 ( avenue Robespierre).
    • réalisation d'un bâtiment de type parallélépipède et création d'un parvis monumental. Ceci, par un chantier réalisé prochainement sur une parcelle de plus de 5 000 m2
    • non respect des alignements de la rue Edouard Tremblay au niveau de la bibliothèque.
    • Abandon de la grille d'entrée du parc dont le caractère est si affirmé.
  • demander que le chantier ne se fasse qu'à condition que le parc soit préservé et reconstitué, à l'issue du chantier dans son caractère et son dessin actuel.

En ce lundi 30 juin, l'avis sur les conclusions du commissaire enquêteur a été favorable (une seule abstention..)

Un conseiller municipal écologiste, Conseiller général et conseiller Régional, a quand même évoqué un avis d'une commission municipale unanime qui aurait émis le souhait que soit préservé l’espace vert. Pourquoi ce souhait si les garanties existaient.

Un élu socialiste s'est quant à lui félicité du projet. Il  a demandé qu'il n'y ait pas de critique excessive sur ce projet. Il a indiqué que le commissaire enquêteur aurait pris en compte les préoccupations de la ville....

Paroles... paroles

Il faudra bien relire tout cela. Il faudra s'assurer que les promesses verbales n'influencent pas que ceux qui les écoutent sans garanties.

De toute façon, il y a une erreur manifeste entre d'une part le déclassement du site en tant qu'espace vert protégé et les règles de constructibilité adaptées et  d'autre part les promesses qui semblent rapportées.

Quelle valeur peut on leur accorder. Et pourquoi donc le souhait précité de la commission. C'est donc que rien n'est assuré et le questionnement nécessaire.

Si l'élu socialiste a tenu à relativiser l’importance du parc du coteau au regard du parc Joliot Curie , du Parc des Lilas et des futures berges de Seine, c'est bien pour atténuer les conséquences du choix architectural qui risque de mettre à mal un espace vert urbain de centre ville au cœur de quartiers de logements sociaux au sein de la ville.
Je n'aurais de cesse de dire qu'à Paris le métro a permis de préserver le caractère architectural des quartiers. A Vitry, pourquoi cela entrainerait il un coup de bulldozer sur un ensemble végétal si original et si sensible pour le calme et la détente.

Les habitants du centre ville tiennent au métro mais ils connaissent l'importance de ce poumon de verdure et de quiétude. Ils ne veulent pas être baladés à l'autre bout de la ville....

Quelle déception que les élus qui se réclament de l'écologie n'aient pas vu et compris les enjeux réels et la nécessité d'exprimer des réserves fortes sur le projet tel qu'il est dans le PLU modifié et dans les documents actuels de la SGP.

Quelle déception de voir ce désintérêt de la part d'élus qui pourraient s’attacher à ce que l'avenir de la ville ne porte pas atteinte à des équilibres écologiques et à des marques positives du passé. Le parc est pourtant, je l'ai déjà dit, au cœur d'un ensemble historique relevant de la réglementation des monuments historiques...

Tous les conseillers seront comptables de ce chantier qui va démarrer en 2015 et dont le résultat sera perceptible en 2020...

Je ne demande qu'à me tromper. Toutefois, à ce jour les faits sont là.

Il nous est annoncé encore de grandes actions de communications. Cela sera t il pour noyer le poisson?

C'est à suivre et à anticiper. En tout cas je n'ai pas à regretter les clous déjà enfoncés et qui semblent avoir fait évoluer, en parole, les projets initiaux. Notre vigilance et nos exigences doivent s'affirmer. Je regrette que les conseillers en aient manqué grandement.

Je me rappelle une opération que certains, membres de cette assemblée, ne savaient pas critiquer à la fin des années 80. il s'agissait du projet de 4 voies à flanc du quartier des rues Mozart, BERLIOZ ou PUCCINI. Heureusement que ce projet a fini par être abandonné...La mobilisation des riverains avait été forte.

Alors, à  votre écoute.

Et Pour ceux qui veulent remonter dans les archives

http://bertrandpotier.hautetfort.com/apps/search/?s=par+d...

 http://bertrandpotier.hautetfort.com/le-devenir-de-l-entr...

 

 

En attendant, reprenez largement des photos, en cet été qui sera peut être le dernier, d'un site et d'un paysage si agréables au cœur de la ville et du quartier du centre ville.