Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2017

La collecte pneumatique investissement douteux... et technologie non maitrisée....? Réflexions pour Vitry....

Lors du dernier mandat au sein du conseil municipal, je n'avais pas manqué de questionner sur les choix d'implantation d'une collecte pneumatique des déchets sur VITRY. Je reste attentif à cette question:

Au moment où des cadres de l'environnement s'interrogent sur la pertinence du choix de la technique de la collecte pneumatique des déchets, l'incident intervenu à ROMAINVILLE en décembre ne peut qu'interroger...

le blog de romainville sud

un autre lien qui reprends l'article de la Gazette in extenso

La collecte pneumatique des déchets présente certains avantages mais aussi beaucoup d’inconvénients, notamment le coût. Des cadres de collectivités territoriales appellent à la prudence. 

 

Le coût de fonctionnement final ne sera t il connu qu'à plein régime? En attendant le coût de fonctionnement n'est il pas grandement sous évalué?


Pour financer, la ville de VITRY a augmenté la taxe d’ordures ménagères de 5 % par an entre 2009 et 2017. Il ne faut pas attendre que la collecte tourne à plein régime, pour comparer dès maintenant le coût de fonctionnement avec celui d’une collecte classique.

Quant à la qualité environnementale du dispositif des signes d'alerte  existent:

« En matière d’énergie, la collecte pneumatique consomme plus que la collecte automobile. Pour le CO2, les deux sont équivalents »

"La qualité de la collecte pneumatique est aussi en cause, notamment pour les systèmes à centrales d’aspiration par cyclonage. Cela provoque des ouvertures de sacs de collecte sélective : les déchets organiques provenant d’erreurs de tri viennent alors souiller et rendre malodorante la collecte. Les souillures pourraient aussi être dues au fait que la collecte sélective ferait essuie-tout dans les tuyaux. Les exploitants nous disent que c’est impossible à cette vitesse, mais sans en apporter la preuve.
...........Par ailleurs, la collecte pneumatique ne permet pas le contrôle visuel du rippeur et donc le refus de certains produits dangereux ou toxiques mélangés avec les ordures ménagères."

La collecte pneumatique ne prend pas en charge le verre, les encombrants et les déchets spécifiques

Et que se passe t il quand des ordures ménagères se retrouvent dans la collecte sélective .... cette dernière ne passe t elle pas en incinération?

L’Ademe est encore plus prudente , en ne communiquant pas sur le sujet, en étudiant actuellement trois sites, mais en ne finançant plus de projets. Vivement la publication de rapports d'expertise!

En tout cas... l'incident intervenu à ROMAINVILLE nécessite des précisions sur les précautions prises à VITRY!

http:/http://actu.orange.fr/societe/insolite/seine-saint-...

 

Orange avec AFP, publié le mercredi 08 février 2017 à 16h55

"Une retraitée de Romainville (Seine-Saint-Denis) s'est fait aspirer le bras, l'épaule et une partie de la tête en jetant sa poubelle dans le système de "collecte par aspiration pneumatique" de sa résidence.

Les faits, révélés lundi par Le Parisien, remontent au 19 décembre. "Je n'arrivais pas à me défaire, il y avait tellement de pression", explique la victime, Dominique, au Parisien.

L'aspiration a fini par s'arrêter "au bout de trois ou quatre minutes", ajoute-t-elle. Son visage a enflé et s'est en partie couvert d'hématomes, explique le quotidien. "Vous vous rendez compte, ça aurait pu être un gosse".

Le système de "collecte par aspiration pneumatique" est déployé depuis 2011 à Romainville (ville pilote). "Un réseau souterrain de 4,7km permet de collecter à 70 km/h les déchets de quatre quartiers, soit 3.500 logements", précise Le Parisien. Un signal se déclenche dès que la borne est pleine. L'aspiration est ensuite lancée et les déchets rejoignent une centrale avant d'être transportés à la déchetterie. Ce dispositif a également été installé dans deux quartiers d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et dans un quartier de Clichy-Batignolles à Paris.

"UNE VANNE ET UN VÉRIN DÉFECTUEUX"

Un employé de Veolia - le prestataire chargée de l'entretien de l'equipement - a expliqué à Dominique qu'"un bouchon de poubelles" s'était créé et que la machine avait "dû mettre l'aspiration plus fort pour le déboucher". Interpellée par la retraitée, la maire DVG de la ville, Corinne Valls, lui a répondu que "la panne avait été identifiée" et qu'il s'agit d'"une vanne d'air" ainsi qu'"un vérin défectueux" remplacés le 17 janvier dernier.

Un délai d'un mois qui interpelle Dominique : "Pendant ce temps, les gens pouvaient encore déposer leurs déchets, il aurait pu arriver exactement la même chose". La retraitée n'utilise plus ces bornes pour jeter ses déchets. "Je ne fais plus de tri, tant pis", déclare-t-elle au Parisien. Elle a également décidé de porter plainte contre Véolia."

31/01/2016

Oups, vous avez dit collecte pneumatique des ordures ménagères?

Édifiant , même si ce n'est pas drôle.

Simplement je me suis créé une alerte GOOGLE sur les articles relatifs à ce sujet.
Je bénéficie ainsi de quelques liens souvent promotionnels sur la collecte pneumatique des ordures ménagères.
Les lecteurs de ce blog savent combien je suis critique et dubitatif, jusqu'à preuve du contraire, sur l'investissement réalisé dans ce domaine à Vitry sur Seine.

Voici que je tombe sur un article apologétique

http://www.lemonde.fr/citynnovation/article/2016/01/29/vi...

"Comme les SMS du début du XXe siècle… les Espagnols sont arrivés à la conclusion que l’amélioration de nos villes passe en grande partie par la collecte pneumatique des ordures. Une étude réalisée par l’Anavam (Asociación nacional de auditores y verificadores ambientales – « Association nationale des auditeurs et vérificateurs environnementaux ») estime que cette solution qui consiste à évacuer les déchets par aspiration est la meilleure en fonction de 14 paramètres : qualité de l’air, bruit, pollution visuelle, hygiène, séparation des déchets… Son coût de mise en œuvre peut être jusqu’à 60 % moindre que les autres. Barcelone figure parmi les villes y ayant recours mais aussi, en France, Issy-les-Moulineaux ou Vitry-sur-Seine. L’Anavam rappelle que chaque habitant de l’Union européenne produit 1,8 tonne de déchets par an et que leur collecte est un des plus gros problèmes de l’urbanisation galopante dans le monde entier.

Il sera intéressant de connaitre le sérieux de "(Asociación nacional de auditores y verificadores ambientales – « Association nationale des auditeurs et vérificateurs environnementaux ») " et quelles sont ses sources de financement ;-(.
 
J'ai cliqué sur le lien relatif à collecte pneumatique des ordures. Je suis tombé sur WIKIPEDIA.
La conclusion de l'article sur WIKIPEDIA m'a semblé édifiante... Je vous promets que ce n'est pas moi qui l'ai écrit! Nul doute que ROS ROCA va veiller à faire modifier cela. Je cite:
 
"Par rapport à la collecte classique par bennes automobiles, ce système présente l'avantage d'être disponible 24 heures sur 24 et de limiter les nuisances sonores et olfactives, il présente un coût d'investissement élevé et consomme beaucoup d'énergie pour alimenter le réseau d'aspiration1."
 
Le journaliste du journal "Le Monde", a travaillé "à l'arrache". C'est du publi-reportage , plus que de l'investigation!
 
En source de cet article de WIKIPEDIA, une note de l'ADES en 2012. Celle ci n’enterre pas le principe de la collecte mais , elle pose bien l'exigence de transparence sur les choix financiers, écologiques, sur le bilan coûts avantages pour les citoyens.
 
 
 

02/11/2015

Flop flop, c'est une histoire de Taxe d'habitation mais ......pas de Taxe d'enlèvement des ordures ménagères. A VITRY ce n'est pas anodin ;-(

Les yeux ouverts...Ce n'est pas le contexte électoral qui m'interdirait de réagir sur l'actualité.

Le gouvernement fait du rétropédalage au sujet des conséquences, sur le paiement des impôts locaux, de la suppression en 2008 de la 1/2 part dont bénéficiaient les veufs

Le problème soulevé est une conséquence de la suppression de la demi-part des veufs, votée en 2008 par la majorité précédente. Cette demi-part fiscale profitait auparavant aux parents isolés ou aux veufs et veuves ayant eu un enfant. Cet avantage devait se réduire petit à petit, jusqu'à disparaître totalement en 2014.

Une fois au pouvoir, la nouvelle majorité parlementaire n'est pas revenue sur cette suppression.

Le "bénéfice" de cette "1/2 part" n'a été maintenu que pour les personnes ayant élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans.

Selon Bercy, les effets de cette suppression ne se font sentir qu'aujourd'hui, en rendant les contribuables concernés "redevables de la taxe d'habitation et, pour ceux qui sont propriétaires, de la taxe foncière".

Une révolution fiscale est demandée . En tout cas voilà la conséquence d'une réforme fiscale annoncée par AYRAULT et non engagée!

Vitriot, je ne peux qu'appeler l'attention sur l'évolution de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères.

Je n'ai eu de cesse d’expliquer sur ce blog que ce choix budgétaire local de transférer la charge de la collecte et du traitement des ordures, du budget général de la ville vers un financement par la TEOM était socialement injuste.

Aucun abattement ou exonération pour critère social n'existe! Cela sera t il évoqué lors d'un prochain conseil municipal?

23/08/2015

La collecte pneumatique des déchets tente de se développer.....La réflexion et le questionnement ne cessent pas.

Je reste en veille d'articles sur la collecte pneumatique des déchets.

C'est ainsi que j'ai découvert une note intéressante publiée sur RUEIL MALMAISON...

J'y ai découvert un lien avec le présent blog. Mais, surtout, je mesure que tout le monde se questionne sur les enjeux écologiques et financiers de tels projets d'investissements.
L'article ci dessous questionne bien sur la question de savoir comment peuvent être triés des déchets relevant du tri sélectif, dès lors qu'ils ont été compactés. à l'issue de l'aspiration... Voilà des démonstrations à faire.

Enfin il résume bien l'impasse de tels projets novateurs dès lors qu'ils ne sont pas subventionnés!

Par contre , il n'évoque pas le bilan énergétique.

Enfin je suis totalement en désaccord avec la préconisation d'une redevance incitative selon le poids des ordures générées par chacun. Ce principe génèrera de l'incivisme et des pratiques de dépose des ordure n'importe où. Enfin ce système par redevance oublie simplement que nous ne générons pas des déchets par plaisir. Je pourrais donner des exemples si besoins. A chacun de mesurer la composition de "sa" poubelle au fil du temps et au fil de la vie.

En tout cas à lire pour le débat.

http://rueilenvertetpourtous.net/2015/05/14/une-collecte-...

Lecteurs hispanophones, n'hésitez pas à me signaler des articles sur la situation à BARCELONNE....

20/08/2015

Poubelles, poubelles, la pompe à ordure de la collecte pneumatique des ordures fait de petits pas et creuse sans délai le coût financier de cette collecte

La ville vient de communiquer sur la timide et progressive mise en service de quelques bouches de collecte pneumatique des déchets.

http://www.vitry94.fr/actualites/fiche/la-collecte-pneuma...

 

Le débat et les commentaires enflammés, sur le site de 94.Citoyens.com, est intéressant:

http://94.citoyens.com/2015/demarrage-de-la-collecte-pneu...Il apporte des précisions chiffrées bien intéressantes

Les informations apportées sont à regarder de près. Ainsi, ce sont maintenant 800 logements qui sont raccordés et fin 2015 ce seraient au total (cumulé) environ 1200 logements

"Une fois rodé le dispositif à la résidence Bourgogne de l’Ogif, suivront fin 2015 les 250 logements de la résidence Valophis, rue Albert-Thomas, puis les 185 de la copropriété du 182 avenue Rouget-de-Lisle"

 L'alternative est certainement entre un débat argumenté et transparent et un tourisme difficile à qualifier:

L'article du Parisien est le plus sidérant. Il y est fait référence à une invitation faite à un conseiller municipal d'aller à BARCELONNE pour visiter les installations réalisées, si j'ai bien compris, par la Sté Ros ROCCA, impliquée dans les scandales du financement du Parti Populaire Espagnol!

http://www.leparisien.fr/vitry-sur-seine-94400/vitry-les-...

Je retiens cet extrait:

Suite au dernier conseil municipal, « le maire a proposé à un membre de notre groupe de l’accompagner à Barcelone pour visiter une installation de collecte pneumatique », explique Frédéric Bourdon, se félicitant de cette « main tendue ». Mais l’invitation a finalement été déclinée, « car nous voulions aller dans des quartiers à la rencontre d’usagers, d’habitants ».

Alors même que lors du précédent mandat j'étais en pointe pour demander des documents actualisés et chiffrés sur le bilan financier et énergétique de cette technologie et des expériences similaire, la seule réponse avancée par le Maire serait d'inviter à du tourisme...pour visiter des "vitrines". Cela serait il digne de "tintin chez les soviets"?

 

Tourisme ou transparence sur les éléments comptables et techniques:

  • Quel est budget prévisionnel d'exploitation et de financement en investissement et en fonctionnement?
  • Quel est le bilan énergétique?
  • Quel est la part des coûts fixes et des couts variables?
  • quelle analyse des expériences de Romainville par exemple, oû les coûts fixes assomment le bilan financier d'une opération techniquement comparable mais par contre subventionnée "plein pôt"!

La part des coûts fixes et des coûts variable sera déterminante pour les années à venir. Cette dernière question est déterminante. Quelle va être la rentabilité de l’aspirateur mis en service et qui va mettre 5 ans à monter en charge....

Que l'on se comprenne. Quitte à arrêter un jour comme cela a été le cas dans de nombreux expériences précédentes, autant arrêter à temps. j'avais demander en 2014 qu'un audit soit fait. Devra t on attendre que la chambre régionale des comptes s'y intéresse enfin?

 

 

20/02/2015

Elections départementales des 22 et 29 mars prochain

A l'initiative de "la Fabrique",

une rencontre avec les candidats de la

" Dynamique Citoyenne, sociale et écologique " engagée à Vitry sur Seine avec le soutien de la Fabrique, d'EELV et du Parti de Gauche:

Ce vendredi 20 février

19h – 21h,

salle du Chateau,

6 rue Montebelllo

à Vitry sur Seine

"Les élections départementales ça nous concerne. L’aide sociale, l’aide aux transports,  la petite enfance, les collèges, la politique culturelle et sportive…en val de marne, les élus de gauche ont agi efficacement pour améliorer le quotidien. La diversité de ces élus, la place active des élus écologistes et citoyens a permis de porter une attention forte aux questions sociales et écologiques : l’ordinateur pour les 6e, l’introduction du bio dans les cantines, Planète Lilas, la transition énergétique......."

"La droite qui rêve de remporter le département ne supporte pas cette politique sociale. Et la diversité des élus de gauche est menacée par le sectarisme de quelques communistes qui ont empêché un accord départemental ouvert à toute les forces de gauche....."

LA politique c’est pas forcément triste, on partagera boissons et petits plats que chacun apportera.

17/12/2014

Collecte pneumatique des ordures ménagères, Ros ROCA met la pression sur la ville par une "transaction"...

Le journal "Le Parisien" de ce jour (17 décembre 2014) évoque la dernière séance du conseil municipal de Vitry et le débat sur la collecte pneumatique des ordures ménagères à VITRY
L'article est bien entendu passionnant.
Vous vous rappelez qu'avant la séance du 10/12/2014, j'avais évoqué, dans ce blog, les délibérations qui annonçaient un surcoût considérable de cette opération "pharaonique".

L'article est intéressant. Il est bon que la question soit maintenant évoquée sur la place publique. En effet la "presse locale" tardait bien à relater les questionnements et débats sur cet équipement. Lors du précédent mandat, elle n'avait pas jugé utile de faire écho à ce débat interne au conseil municipal par la publication d'articles approfondis.

Suite à une publication récente sur le site 94citoyen.com, c'est maintenant "Le parisien" qui s'y intéresse. Ce n'est pas rien quand on connait le poids économique de SUEZ et de VEOLIA: les deux grandes entreprises impliquées "concurremment" dans cette technologie.

En l'espèce le journaliste a réalisé un travail de synthèse et d'investigation. La hausse de 18% des coûts, depuis juillet 2011, est bien évoquée.

L'article évoque avec subtilité le fait que l'opérateur Ros ROCA, en charge de la "conception et de la réalisation" du projet , a pris du retard. C'est à la ville de payer!

!

Le journaliste relate des propos du Maire sur le projet dans sa globalité: "On peut se demander si cette dépense est justifiée. Au regard de l'amélioration de la qualité de vie pour les vitriots, je le pense. Si on arrêtait aujourd'hui , ça nous coûterait très cher. Alors que dans une année, 7 500 logements commenceront à profiter de cette technologie"

L'annonce d'une mise en service "partielle" début 2016, au lieu de 2014, doit gravement nous interroger sur les coûts de fonctionnement à venir. L'échéance de réalisation complète du dispositif serait 2019.
La mise en service de "l'aspirateur" pour un tonnage plus réduit que prévu, va faire porter des coûts fixes élevés pour un tonnage nécessairement réduit.
Le premier signe d'inquiétude relevé sur le précédent de cette technologie à ROMAINVILLE était que les coûts fixes sont élevés et les coûts variables sont réduits.

Faire fonctionner l'aspirateur pour un tonnage limiter va générer des coûts fixes exorbitant.

Le processus d'aspirateur financier va être spectaculaire;

 

Pour mémoire, avec le marché de 2011 le  montant était de 26 022 026 € HT tranche ferme et conditionnelle. Soit 31 200 000 € TTC à l'époque... Avec les précédents avenants. Selon la note de synthèse du conseil municipal, nous en étions à près de 31 700 000 € TTC avant ce 4ème avenant!

Nous voici maintenant, selon le décompte, à 36 921 993 € TTC.

Le compteur s’affole. C'est ainsi, sans compter le protocole transactionnel.... que nous subissons une hausse de 5 000 000 € en moins de 4 ans soit plus d'un million par an.

 

Avec le protocole transactionnel également approuvé lors du dernier conseil ce sont en 42 mois un surcout de 7 209 993 € TTC soit 171 000 € par mois rien que pour le surcout!

Aux conseillers municipaux de le demander. Aux citoyens de s'exprimer.

Encore un fois, l'argument souvent déployé par la municipalité, selon lequel rien n'est trop beau pour les vitriots, chacun à le devoir de se demander s'il est pertinent de dépenser de telles sommes au profit notamment d'une entreprise "ROS ROCA" dont les activités ont à faire avec la justice en Espagne.

Quand on relève que depuis juillet 2011 le seul surcout est de l'ordre de 171 000 € par mois.... Avec cet argent, comme avec les sommes dépensées en investissement de départ et maintenant en fonctionnement, les additions vont être salées. Exigeons la transparence..

A ce prix nous pourrions avoir des conteneurs propres, qui ferment, qui soient en nombre adapté et qui soient relevés  tous les jours... Sauf quand même le dimanche ;-)

 

 

Depuis 2011 j'ai dit que je ne demandais qu'à me tromper dans mes réserves.

Le problème est que chaque mois qui passe donne raison aux préoccupations exprimées.

Encore une fois , je ne demande qu'à me tromper. Cependant nous devons avoir pour cela des réponses précises et non des affirmations du type de celles tenues par l'adjointe "responsable" et relatées par le PARISIEN: Ceux qui s'opposent feraient une erreur identique à cela qu'aurait faite ceux ( qui cela? ) qui se seraient opposé au chauffage urbain....A ce propos,  je me réjouis qu'enfin la question de la géothermie commence à être prise en compte dans notre ville. Nous sommes tellement en retard par rapport à CHEVILLY, LARUE par exemple.

 

Ceci étant:

1) Les conseillers municipaux et les citoyens ont besoin d'un plan de financement actualisé tant en investissement qu'en fonctionnement.Au fait, où en est on des frais de pré-fonctionnement exigés avant même l'entrée en service du dispositif de collecte pneumatique? (500 000 € par an comme évoqué dans une délibération de fin 2013?)

 

2) Il importerait de bénéficier d'un audit juridique, financier et technologique indépendant de Sita Ros Rocca, pour évaluer les conditions d'abandon de ce marché qui va se révéler comme un gouffre financier. Je crois avoir lu que l'ADEME se lançait dans une étude de ce type; Espérons qu'elle va s'intéresser à notre ville.

 

3) Il devient urgent que la chambre Régionale des comptes s’intéresse à cette opération!

 

10/12/2014

Conseil municipal du Mercredi 10 décembre, ne pas "enterrer" le débat sur la collecte pneumatique

Le site d'information 94.citoyen évoque ce jour ( 10 décembre) l'ordre du jour du conseil de ce soir et les questions 33 et 34.

En voici le lien. http://94.citoyens.com/2014/surcout-de-la-collecte-pneuma...

Il est positif que ce site qui réalise un travail d'information et d'investigation utile, s'intéresse à notre serpent de terre.

Le conseil municipal permettra t il de disposer d'éclaircissements? En tout cas distinguons bien: 1)le protocole transactionnel (question 33)) particulièrement couteux , signe d’une tension juridique particulièrement grave, expression d'un renoncement à toute contestation juridique à venir ( de la part de SITA mais également de la ville) 2) l'avenant (question 34) qui lui évoque des compléments de travaux pour des montants qui sont substantiels.