Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2020

L'abandon des produits phyto ne fait pas le compte d'un action écologique digne

 

Merci pour l'article…dont le lien est ci dessous !

https://94.citoyens.com/2020/vitry-sur-seine-pionniere-di...

Mais, le titre accrocheur induit en erreur le regard porté sur la ville

Le titre de l'article précise que « Vitry-sur-Seine, est la seule commune francilienne à rentrer dans le palmarès pour sa politique écologique. » du « classement de l’édition 2020 de l’Observatoire des villes vertes »

La lecture trop rapide du titre et de l'article peut orienter curieusement.

Certes, le titre n'est qu'un titre.

Qu'il soit permis de dire qu'il ressemble un peu trop, certainement involontairement…, à ce qui pourrait être un communiqué de presse….

Ne pouvait il pas se contenter de préciser plus clairement que Vitry est distinguée, en 2020, pour l'un des 6 classements effectués par « l'observatoire des villes vertes » ?

 

http://www.lesentreprisesdupaysage.fr/documents-efficy/07%20COMMUNICATION/Relations%20et%20communication%20presse/Communiqu%C3%A9s%20de%20presse%202019/CP/DP_PVV%202020%2004%2002%20V_OK.pdf?id=212887

 

Abandonner les traitements « phyto « , c'est bien mais cela n'est qu'un petit pas.

Relevons que l'article spécifie bien que Vitry est retenue dans la catégorie Entretien et précise que c'est « en raison de l’abandon des produits phyto (pratiqué aussi par d’autres villes). »

La suite de l'article évoque que « Les espaces verts de la commune représentent par ailleurs un quart de son territoire, soit 300 hectares dont 182 hectares d’espaces publics. Il s’agit de la première commune francilienne à rejoindre le palmarès. »

Quant au classement de la catégorie « entretien », les indicateurs (retenus et) observés sont :

  • Existence d’un plan de désherbage
  • Recours à l’éco-pastoralisme
  • Méthodes de désherbage
  • Méthodes de gestion des déchets verts
  • Mise en place d’une politique d’incitation au compostage des déchets verts
  • Entretien des espaces verts, cimetières et terrains de sport

Notons que cet « Observatoire des villes vertes » à l'origine de ce classement a été créé par :

  • L’Unep – les entreprises du paysage
  • Hortis, organisation rassemblant les responsables d’espaces nature en ville,

Alors oui, bravo à l'ensemble des personnels des services espaces verts de la ville.

Ceci étant, cela ne qualifie pas la ville.

 

Au demeurant, pour ce palmarès global, Vitry ne fait pas partie des 10 villes les mieux classées sur la France entière. De plus, les organisateurs de ce palmarès ne publient pas l'éventuel rang de classement de l'ensemble des 50 communes les plus peuplées de France étudiées en la circonstance.

En tout cas, ce classement ne peut conduire à qualifier la politique de la ville comme étant écologique ou verte ;-) ;

Pourquoi donc s'intéresser dans une recherche documentaire.

Peut être en raison de la proximité immédiate des élections municipales….

Et peut être également, la détermination du maire sortant à proclamer VITRY comme ville verte :-(

Alors revenons à l'examen de la fin de l'article.

Il signale donc que « les espaces verts de la commune représentent par ailleurs un quart de son territoire, soit 300 hectares dont 182 hectares d’espaces publics ».

 

Un quatre quart douteux ;

Les maires successifs de VITRY, depuis des années, évoquent de manière répétitive que la ville serait un « quatre quart ».

Adepte de ce dessert, je dois relever la lourdeur de l'image et même son aspect tendancieux. Les responsables politiques qui prétendent que la ville est équilibrée avec 25 % de surface pavillonnaire, 25 % d'habitat collectif, 25 % d'espaces d'activité et 25 % d'espaces verts sont enfermés dans une vision limitée et même erronée.

Le discours sur le quatre quart dissimule:

la faible densité des emplois dispersés sur une surface importante de la ville et insuffisant pour cacher un deficit croissant des emplois situés sur la ville au regard de l'augmentation de la population en age de travailler ( population active)

la densification des zones d'habitat collectif et des zones pavillonnaires !

Les documents du Plan Local d'Urbanisme (PLU) évoquent:

  • une superficie communale de 1 168 hectares
  • Un parc des lilas avec à terme 100 hectares ( à ce jour 40 hectares ouverts au public)
  • des espaces verts communaux de 80 hectares
  • le glacis du fort pour 11,4 hectares

soit 11 % de la surface communale.


En allant cher
cher dans le PLU, le rapport de présentation 1-2 (état initial environnement )

https://www.vitry94.fr/fileadmin/www.vitry94.fr/MEDIA/portail_services/habitat_urbanisme/Plan_Local_d_Urbanisme__PLU_/Vitry94-DossierPLU/1-Rapport_de_presentation/1.2_RP_etat_initial_environnement_maj_04_2018.pdf

apparaissent les surfaces retenues pour étudier la bio diversité! le taux monte alors à 22 % du territoire…

Mais il convient de retirer les espaces utilisés par les voies ferrées (3,19%) et les terrains vacants (1,28%), cela fait 17,4%en conservant les terrains de sport dont certains sont maintenant en synthétique….

peut etre ai je mal cherché....

Plus sérieusement

Vu le mépris à l'agrd des circulations douces, (bus, vélos et pietons) dans le cadre de la conduite du chantier du Tram ( Un maire digne des habitants aurait veillé constamment à ce que les nuisances soient bien limitées....).

Au regard du foutoir des pistes cyclables hachées et de plus, particulièrement massacrées avec les chantiers en cours pour le tram,

Vu les espaces verts estropiés par le chantier du métro pour la moitié du parc du « coteau » en centre ville,

Avec l'impact de ce même chantier sur « l'aire des granges » entre la RD5 et la rue Camille-Blanc.

En tenant compte de la concentration et de la densification urbaine ainsi que de la rareté des îlots de fraîcheur dans de nombreux quartiers.

En acceptant de considérer que l'environnement c'est aussi en premier lieu l'entretien des espaces communs dans les ensembles résidentiels de logement de la SEMISE notamment

En considérant le refus persistant de la ville de se lancer dans la géothermie.

En analysant la collecte pneumatique des ordures ménagères, l'absence de bilan énergétique probant , l'absence d'équilibre financier selon la chambre régionale des comptes, le contexte juridique des marchés passés avec ROSS ROCA / SITA / SUEZ

En observant comment le cèdre du Liban , situé entre la bibliothèque et la mairie, a été mal traité et supprimé sans état d’âme…

Le bilan écologique de la ville est globalement négatif !

11/02/2017

La collecte pneumatique investissement douteux... et technologie non maitrisée....? Réflexions pour Vitry....

Lors du dernier mandat au sein du conseil municipal, je n'avais pas manqué de questionner sur les choix d'implantation d'une collecte pneumatique des déchets sur VITRY. Je reste attentif à cette question:

Au moment où des cadres de l'environnement s'interrogent sur la pertinence du choix de la technique de la collecte pneumatique des déchets, l'incident intervenu à ROMAINVILLE en décembre ne peut qu'interroger...

le blog de romainville sud

un autre lien qui reprends l'article de la Gazette in extenso

La collecte pneumatique des déchets présente certains avantages mais aussi beaucoup d’inconvénients, notamment le coût. Des cadres de collectivités territoriales appellent à la prudence. 

 

Le coût de fonctionnement final ne sera t il connu qu'à plein régime? En attendant le coût de fonctionnement n'est il pas grandement sous évalué?


Pour financer, la ville de VITRY a augmenté la taxe d’ordures ménagères de 5 % par an entre 2009 et 2017. Il ne faut pas attendre que la collecte tourne à plein régime, pour comparer dès maintenant le coût de fonctionnement avec celui d’une collecte classique.

Quant à la qualité environnementale du dispositif des signes d'alerte  existent:

« En matière d’énergie, la collecte pneumatique consomme plus que la collecte automobile. Pour le CO2, les deux sont équivalents »

"La qualité de la collecte pneumatique est aussi en cause, notamment pour les systèmes à centrales d’aspiration par cyclonage. Cela provoque des ouvertures de sacs de collecte sélective : les déchets organiques provenant d’erreurs de tri viennent alors souiller et rendre malodorante la collecte. Les souillures pourraient aussi être dues au fait que la collecte sélective ferait essuie-tout dans les tuyaux. Les exploitants nous disent que c’est impossible à cette vitesse, mais sans en apporter la preuve.
...........Par ailleurs, la collecte pneumatique ne permet pas le contrôle visuel du rippeur et donc le refus de certains produits dangereux ou toxiques mélangés avec les ordures ménagères."

La collecte pneumatique ne prend pas en charge le verre, les encombrants et les déchets spécifiques

Et que se passe t il quand des ordures ménagères se retrouvent dans la collecte sélective .... cette dernière ne passe t elle pas en incinération?

L’Ademe est encore plus prudente , en ne communiquant pas sur le sujet, en étudiant actuellement trois sites, mais en ne finançant plus de projets. Vivement la publication de rapports d'expertise!

En tout cas... l'incident intervenu à ROMAINVILLE nécessite des précisions sur les précautions prises à VITRY!

http:/http://actu.orange.fr/societe/insolite/seine-saint-...

 

Orange avec AFP, publié le mercredi 08 février 2017 à 16h55

"Une retraitée de Romainville (Seine-Saint-Denis) s'est fait aspirer le bras, l'épaule et une partie de la tête en jetant sa poubelle dans le système de "collecte par aspiration pneumatique" de sa résidence.

Les faits, révélés lundi par Le Parisien, remontent au 19 décembre. "Je n'arrivais pas à me défaire, il y avait tellement de pression", explique la victime, Dominique, au Parisien.

L'aspiration a fini par s'arrêter "au bout de trois ou quatre minutes", ajoute-t-elle. Son visage a enflé et s'est en partie couvert d'hématomes, explique le quotidien. "Vous vous rendez compte, ça aurait pu être un gosse".

Le système de "collecte par aspiration pneumatique" est déployé depuis 2011 à Romainville (ville pilote). "Un réseau souterrain de 4,7km permet de collecter à 70 km/h les déchets de quatre quartiers, soit 3.500 logements", précise Le Parisien. Un signal se déclenche dès que la borne est pleine. L'aspiration est ensuite lancée et les déchets rejoignent une centrale avant d'être transportés à la déchetterie. Ce dispositif a également été installé dans deux quartiers d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et dans un quartier de Clichy-Batignolles à Paris.

"UNE VANNE ET UN VÉRIN DÉFECTUEUX"

Un employé de Veolia - le prestataire chargée de l'entretien de l'equipement - a expliqué à Dominique qu'"un bouchon de poubelles" s'était créé et que la machine avait "dû mettre l'aspiration plus fort pour le déboucher". Interpellée par la retraitée, la maire DVG de la ville, Corinne Valls, lui a répondu que "la panne avait été identifiée" et qu'il s'agit d'"une vanne d'air" ainsi qu'"un vérin défectueux" remplacés le 17 janvier dernier.

Un délai d'un mois qui interpelle Dominique : "Pendant ce temps, les gens pouvaient encore déposer leurs déchets, il aurait pu arriver exactement la même chose". La retraitée n'utilise plus ces bornes pour jeter ses déchets. "Je ne fais plus de tri, tant pis", déclare-t-elle au Parisien. Elle a également décidé de porter plainte contre Véolia."

31/01/2016

Oups, vous avez dit collecte pneumatique des ordures ménagères?

Édifiant , même si ce n'est pas drôle.

Simplement je me suis créé une alerte GOOGLE sur les articles relatifs à ce sujet.
Je bénéficie ainsi de quelques liens souvent promotionnels sur la collecte pneumatique des ordures ménagères.
Les lecteurs de ce blog savent combien je suis critique et dubitatif, jusqu'à preuve du contraire, sur l'investissement réalisé dans ce domaine à Vitry sur Seine.

Voici que je tombe sur un article apologétique

http://www.lemonde.fr/citynnovation/article/2016/01/29/vi...

"Comme les SMS du début du XXe siècle… les Espagnols sont arrivés à la conclusion que l’amélioration de nos villes passe en grande partie par la collecte pneumatique des ordures. Une étude réalisée par l’Anavam (Asociación nacional de auditores y verificadores ambientales – « Association nationale des auditeurs et vérificateurs environnementaux ») estime que cette solution qui consiste à évacuer les déchets par aspiration est la meilleure en fonction de 14 paramètres : qualité de l’air, bruit, pollution visuelle, hygiène, séparation des déchets… Son coût de mise en œuvre peut être jusqu’à 60 % moindre que les autres. Barcelone figure parmi les villes y ayant recours mais aussi, en France, Issy-les-Moulineaux ou Vitry-sur-Seine. L’Anavam rappelle que chaque habitant de l’Union européenne produit 1,8 tonne de déchets par an et que leur collecte est un des plus gros problèmes de l’urbanisation galopante dans le monde entier.

Il sera intéressant de connaitre le sérieux de "(Asociación nacional de auditores y verificadores ambientales – « Association nationale des auditeurs et vérificateurs environnementaux ») " et quelles sont ses sources de financement ;-(.
 
J'ai cliqué sur le lien relatif à collecte pneumatique des ordures. Je suis tombé sur WIKIPEDIA.
La conclusion de l'article sur WIKIPEDIA m'a semblé édifiante... Je vous promets que ce n'est pas moi qui l'ai écrit! Nul doute que ROS ROCA va veiller à faire modifier cela. Je cite:
 
"Par rapport à la collecte classique par bennes automobiles, ce système présente l'avantage d'être disponible 24 heures sur 24 et de limiter les nuisances sonores et olfactives, il présente un coût d'investissement élevé et consomme beaucoup d'énergie pour alimenter le réseau d'aspiration1."
 
Le journaliste du journal "Le Monde", a travaillé "à l'arrache". C'est du publi-reportage , plus que de l'investigation!
 
En source de cet article de WIKIPEDIA, une note de l'ADES en 2012. Celle ci n’enterre pas le principe de la collecte mais , elle pose bien l'exigence de transparence sur les choix financiers, écologiques, sur le bilan coûts avantages pour les citoyens.
 
 
 

02/11/2015

Flop flop, c'est une histoire de Taxe d'habitation mais ......pas de Taxe d'enlèvement des ordures ménagères. A VITRY ce n'est pas anodin ;-(

Les yeux ouverts...Ce n'est pas le contexte électoral qui m'interdirait de réagir sur l'actualité.

Le gouvernement fait du rétropédalage au sujet des conséquences, sur le paiement des impôts locaux, de la suppression en 2008 de la 1/2 part dont bénéficiaient les veufs

Le problème soulevé est une conséquence de la suppression de la demi-part des veufs, votée en 2008 par la majorité précédente. Cette demi-part fiscale profitait auparavant aux parents isolés ou aux veufs et veuves ayant eu un enfant. Cet avantage devait se réduire petit à petit, jusqu'à disparaître totalement en 2014.

Une fois au pouvoir, la nouvelle majorité parlementaire n'est pas revenue sur cette suppression.

Le "bénéfice" de cette "1/2 part" n'a été maintenu que pour les personnes ayant élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans.

Selon Bercy, les effets de cette suppression ne se font sentir qu'aujourd'hui, en rendant les contribuables concernés "redevables de la taxe d'habitation et, pour ceux qui sont propriétaires, de la taxe foncière".

Une révolution fiscale est demandée . En tout cas voilà la conséquence d'une réforme fiscale annoncée par AYRAULT et non engagée!

Vitriot, je ne peux qu'appeler l'attention sur l'évolution de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères.

Je n'ai eu de cesse d’expliquer sur ce blog que ce choix budgétaire local de transférer la charge de la collecte et du traitement des ordures, du budget général de la ville vers un financement par la TEOM était socialement injuste.

Aucun abattement ou exonération pour critère social n'existe! Cela sera t il évoqué lors d'un prochain conseil municipal?