Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

Elections départementales des 22 et 29 mars prochain

A l'initiative de "la Fabrique",

une rencontre avec les candidats de la

" Dynamique Citoyenne, sociale et écologique " engagée à Vitry sur Seine avec le soutien de la Fabrique, d'EELV et du Parti de Gauche:

Ce vendredi 20 février

19h – 21h,

salle du Chateau,

6 rue Montebelllo

à Vitry sur Seine

"Les élections départementales ça nous concerne. L’aide sociale, l’aide aux transports,  la petite enfance, les collèges, la politique culturelle et sportive…en val de marne, les élus de gauche ont agi efficacement pour améliorer le quotidien. La diversité de ces élus, la place active des élus écologistes et citoyens a permis de porter une attention forte aux questions sociales et écologiques : l’ordinateur pour les 6e, l’introduction du bio dans les cantines, Planète Lilas, la transition énergétique......."

"La droite qui rêve de remporter le département ne supporte pas cette politique sociale. Et la diversité des élus de gauche est menacée par le sectarisme de quelques communistes qui ont empêché un accord départemental ouvert à toute les forces de gauche....."

LA politique c’est pas forcément triste, on partagera boissons et petits plats que chacun apportera.

09/11/2014

Nous dit on tout ? Un questionnement légitime sur les relations financières de la Ville avec les sociétés « FULTON » et « PIN DEVELOPPEMENT » dans le cadre de l’opération des Docks du Port à LANGLAIS à VITRY.

 

Pourquoi donc s’intéresser à cette question  de manière renouvelée?

Il était de ma responsabilité, lorsque j’étais conseiller municipal, sur la période 2008 / 2014,  de questionner, de comprendre, de soutenir ou  de m’opposer si besoin.
A ce jour, citoyen, je conserve ces exigences citoyennes.

 

La société « PIN DEVELOPPEMENT » une société immobilière bien particulière.

Elle est constituée sous forme de SARL, avec un capital de 762,5 € (selon le site bilansgratuits.fr), Elle a été créée en 2001 et est dirigée par la même personne qui est à la tête de la société FULTON. Cette dernière est opératrice de l’opération des docks du Port à LANGLAIS sur VITRY. Le dirigeant concerné disposerait de « mandats » dans 154 sociétés (selon le site societe.com).


La société PIN DEVELOPPEMENT est passée d’un résultat net négatif (- 1 076 500 €) en 2012 à un résultat net positif en 2013. Ce dernier s’est élevé à + 3 686 200 € au 31 / 12 / 2013. Le chiffre d’affaire, nul avant 2012, s’élevait  à  31 988 400 € en 2012 et 23 403 400 € en 2013. C’est une société « écran » bien remarquable. Sans effectif, elle réalise des écritures comptables impressionnantes.

 

La vente, à cette société, du terrain du 84 rue PASTEUR, n’est pas anodine.

Sur l’emprise de ce terrain de près de 6 000 m2 était prévu au Plan Local d’Urbanisme un « emplacement réservé » pour un « équipement socio éducatif ». C’est lors de la même séance du conseil municipal de juin 2013 que ce terrain est sorti de la liste des emplacements réservés et que le principe de la vente a été autorisé. J’avais en son temps émis un vote négatif. Essentiellement car il me paraissait inacceptable d’abandonner ce terrain, si bien situé au cœur du quartier et tant nécessaire pour construire le collège d’un quartier qui pouvait bénéficier enfin de cet équipement dès 2008. Cela fait maintenant des années que Vitry n’a plus de collège dans ce secteur Est de la Ville. Cela a provoqué une tension en terme d’effectifs sur le collège CASANOVA. Ce ne sont pas les travaux, en cours, d’extension du collège Romain ROLLAND sur IVRY qui répondent suffisamment aux besoins actuels et à venir. La ville s’est orientée vers une localisation du nouveau collège de ce secteur, à l’angle des rues HENAFF et CLAVEL, dans un quartier dont la rénovation n’est pas prête de sortir de terre….
La vente du 84 rue PASTEUR, à la société PIN DEVELOPPEMENT a été faite au prétexte des emplois à venir avec une implantation de bureaux de la société CASINO. En fait ce terrain a été sollicité par PIN DEVELOPPEMENT pour sortir les locaux d’activités promis dès l’origine de l’aménagement du Port à LANGLAIS et si longs à venir sur les premiers terrains déjà en cours d’aménagement par « FULTON ».

 

Après la curieuse séance du Conseil Municipal du 1er octobre 2014, pourquoi donc est il prévu, le 12 novembre, une nouvelle délibération, en apparence  sur le même sujet?

Avant la séance du 1er octobre j’avais exprimé des interrogations sur la question 20 de cette  séance. Il était mentionné dans le libellé de cette question à l’ordre du jour « un solde négatif de 221 750 € » pour l’opération  de portage de ce terrain, 84 rue PASTEUR, par le Syndicat (départemental) d’Action Foncière (SAF).

Lors du conseil de ce même 1er octobre, une Conseillère municipale avait questionné pour comprendre pourquoi une telle opération immobilière s’avérait coûteuse pour notre ville. Ceci alors même que de telles opérations sont, d’habitude, bien lucratives.

J’avais relaté le silence déconcerté puis les hésitations de l’adjoint concerné. Il n’avait pas été capable d’expliquer les mouvements financiers intervenus pour cette opération de promotion immobilière.

L’ordre du jour de la séance du 12 novembre est plus pudique : « portage foncier par le SAF 94 de la propriété sise 84 rue PASTEUR ». Il annonce « approbation du compte rendu d’activité 2006 2013 dressé par le SAF 94 et application du protocole d’accord VITRY /SAF / Sté PIN DEVELOPPEMNT du 12 Juillet 2013 »…

 

« On ne nous dit pas tout ! »Mais pourquoi donc cette nouvelle délibération ?

Aucun élément de réponse à ce questionnement : ni dans l’ordre du jour ni dans la fiche de synthèse remise aux conseillers municipaux !

 

  • Est-ce parce qu’il y a eu un « flottement » lors du dernier conseil, le 1er octobre,  et que nul ne pourrait attester qu’il y ait eu alors clairement un vote? Qui aurait évoqué cela ?

  • Serait ce simplement la nécessité de donner plus d’explications ? La note de synthèse du 12 Novembre est légèrement différente de celle du 1er Octobre mais elle ne laisse pas apparaître d’information substantiellement différente.

  • Alors, peut être y a-t-il une différence de rédaction entre la version de la délibération proposée le 1er octobre et celle soumise au vote le 12 Novembre ? Si tel est le cas, la note de synthèse devrait clairement le dire sauf à considérer que les conseillers municipaux n’ont pas à disposer d’une telle information… Cela sera certainement expliqué en séance. Si le projet de délibération pour le 12 novembre, est strictement identique à celui soumis en octobre, alors la perplexité est de mise.

     

    Alors, après consultation des notes de synthèses remises aux conseillers municipaux pour les 1er octobre puis pour le 12 novembre, regardons de plus près.

     

    Pour le 12 novembre, il n’est donc plus fait mention dans le titre, d’un déficit de  221 000 €.

    J’essaie de retranscrire les mouvements financiers évoqués dans la note et   je tente de mettre au clair un tableau récapitulatif. Il est à prendre avec prudence. Je ne suis pas certain d’avoir bien compris. Je n’ai pas l’assurance que l’ensemble des données aient été communiquées.

     

     

     

    Intervenant

    SAF

    Ville

    PIN

    DEVELOPPEMENT

     

     

    Mouvements

    Financiers

    Classés chronologiquement

    -3 150 000 €

     

     

    315 000 €

    -315 000 €

     

     

     

     

    3 525 920 €

     

    -3 525 920 €

    -691 192 €

     

     

    469 441 €

     

     

    -315 000 €

    315 000 €

     

     

    358 800 €

    -358 800 €

    221 750 €

    -221 750 €

     

    TOTAUX

    375 919 €

    137 050,00

    -  3 884 720,00

     

     

     

Au demeurant, il importerait de connaître les dépenses qu’a notamment réalisées la ville en terme de voiries ou autres équipements publics sur ce secteur d’aménagement. Les 137 000 € qui semblent se dégager sont certainement bien faibles.

 

Ce type de bilan financier est normalement clairement établi dans le cadre d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC). Cela ne semble pas être le cas dans cette opération.

 

Nul doute que des informations seront certainement données le 12 novembre dès lors que les conseillers auront demandé des précisions en commissions ou en séance plénière….A moins que l’adjoint au maire donne spontanément des éclairages complémentaires bien utiles.

 

Quoi qu’il en soit, je reste persuadé que les retards pris pour la réalisation du collège du Port à LANGLAIS sont extrêmement préoccupants. L’échéance de la rentrée 2017 a été indiquée dans un des derniers bulletins hebdomadaires de la ville. Cela sera-t-il confirmé le 12 novembre. Les faits confirmeront ils cette échéance ?

A ceux qui s’énerveront en lisant ces lignes et en découvrant ces interrogations, je les laisse regretter tous seuls les exigences du débat démocratique et de la transparence.

 

Je profite de cette note pour regretter vivement que

  • les ordres du jour affichés sur les panneaux administratifs ne mentionnent pas les ordres du jours avec l’ensemble des questions annoncées.

  • Les notes de synthèses et les projets de délibérations ne soient pas en ligne.

    Nous sommes quand même au 21ème siècle. La ville surfe sur Inrternet mais elle ne mets pas cet outil au service du débat démocratique. N’attendons pas la VIe République pour progresser dans ce domaine !

19/11/2013

Dans les résidences de logements sociaux: être à l'écoute des locataires et de leurs associations.

L'habitat collectif lieu d'une possible expression démocratique.

Un immeuble c'est parfois plus de population que dans une petite commune de notre pays! 

Habitat collectif privé ou social des problématiques qui ne sont pas complètement éloignées

La gestion des résidences en co propriété doit faire l'objet d'une attention particulière car l'animation d'un conseil syndical participe à l'animation du quotidien. Les animateurs de ces conseils syndicaux doivent faire l'objet d'une attention et d'une écoute particulière.

La gestion des résidences de logement sociale doit être une priorité.

Doit être une priorité, l'écoute des locataires, pour l'entretien courants, la programmation des travaux, la gestion des espaces collectifs notamment.

Je vous signale à nouveau le blog de l'association du colonel Fabien: 

http://adlrcf.canalblog.com/archives/2013/11/16/28444327....

Les questions que cette association pose me paraissent exemplaires. La commune est doublement interpellée. D'abord parce qu'elle est l'actionnaire principale de la SEMISE ( société d'économie mixte ) mais également au motif que la gestion des espaces collectif est un très gros souci. L'usage des espaces collectifs par personnes extérieures à la cité doit être analysé et les exigences des locataires doivent être entendues.

Espace résidentiel, espace public: cela fait des années que le problème est posé. Les habitants doivent être écoutés!

Si des espaces collectifs doivent être éventuellement municipalisés, en accord avec les locataires, il faudrait alors que les choses soient clairement étudiées et que les incidences financières soient mises complètement sur la table.

Nous ne comptons plus des espaces utilisés par vous et moi, propriétés de tel ou tel bailleurs, pour lesquels les locataires sont par exemple sollicités indirectement au titre de taxes foncières et dont les charges d'entretien sont répercutées dans le budget du bailleur.

Il ne s'agit pas de tout cloisonner. il convient de clarifier et d'obtenir que le cadre de vie et que l'entretien des espaces collectif soit assuré pour que le cadre de vie soit apprécié , y compris au pieds de son logement.

A travers la question de la collecte pneumatique des ordures ménagère ce débat reviendra. Dès lors que les bornes pourraient se trouver parfois jusqu'à à 50 m du bas d'une cage d'escalier, le trouble existe également. C'est loin 50 m particulièrement quand on est de mobilité réduite.

La encore il faut débattre clairement.

Je n'ai pas prétention à donner une réponse unique . Mais, il y a urgence.

 

29/05/2013

Un conseil municipal impressionnant..... par sa brièveté

Ce mercredi 29 mai, séance rapide du conseil municipal.

33 questions évoquées en 45 mn. Tous les intitulés ont bien été lus.
Bien entendu, le travail préalable en commission prépare les séances... et cela explique pour partie la brièveté des échanges.

Je suis rapidement intervenu sur la demande de subvention pour la réalisation d'une étude dans le cadre de l'élaboration de la trame verte et bleue au sud de Vitry.

Mon propos était en 2 temps.

1) S'agissant du thème de l'étude, j'ai évoqué les échanges intervenus en commission. J'avais alors demandé que le lien soit bien fait avec la problématique de ce que l'on appelle "l'Arc Sud de la ville" qui pose la question des axes de liaison douces entre les quartiers Est et Ouest.

2) Enfin, de manière générale j'ai sollicité que, lors de la réalisation d'études, un comité de pilotage puisse associer, selon une périodicité à définir, des élus et même des citoyens motivés. A cette occasion j'ai souligné que cette attente était également à prendre en considération dans le projet d'étude sur la question de la gestion de l'eau potable, tel que les maires des communes de Choisy; IVRY et Vitry l'ont exprimé sous l'égide de la communauté d'agglomération.

Il m'a été rétorqué que je devais laisser travailler les professionnels et les techniciens et que le conseil municipal sera de toute façon amené à décider. J'ai été invité à communiquer mes avis et propositions si j'avais de quelconques connaissances par exemple sur les sources d'eau présentes sur le territoire communal...
J'ai précisé qu'il ne s'agissait pas d'avoir un fonctionnement parallèle au conseil municipal.

 

Dans un tout autre domaine et sous un climat différent, les échanges ont pris une "certaine solennité et sérennité" quand il s'est agit de dénommer une esplanade, une sente et une voie.

Le conseil municipal a formalisé un principe annoncé: la dénomination d'une "esplanade pour le Respect et l'égalité Sohane Benziane". Cela en mémoire de la jeune vitriote assasinée, en 2002, dans des circonstances inqualifiables.

Je me suis associé comme tous les conseillers à cette décision

Incidemment j'ai fait la proposition, pour l'avenir, de réfléchir à la dénomination d'un lieu qui nous permettrait de signifier la mémoire de l'esclavage et de son abolition. J'ai cru entendre que cette suggestion devrait bien être prise en compte par la commission culture du conseil municipal,  parmi une trentaine de propositions à la réflexion.

Et dire que je ne suis pas intervenu sur l'enquête publique relative au T ZEN. Et pourtant j'aurais bien souhaité exprimer une incidente sur le Contrat de développement Territorial qui a été signé avec l'Etat et les Maires des communes d'Alfortville et Choisy le Roi, alors même que le conseil municipal n'a pas été consulté! Il s'était prononcé il y a des mois (avant les élections de 2012) sur un simple accord cadre de préfiguration (voir mes notes précédentes):

  http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/05/19/t...).

 

En fin de séance, une question orale posée par le groupe socialiste sur le fait que l'Office du tourisme, annoncé dans le programme municipal, n'était pas en place. La question était intéressante mais je regrette qu'elle n'ait pas cité les théatres de Vitry ainsi que "l'exploradôme" dans les atouts touristiques de notre ville...

;-), ;-) Le, la ou les rédacteurs de la question ne doivent pas trop regarder le présent blog... . J'ai, à maintes reprises, signalé notamment ces équipements culturels qui contribuent au rayonnement de la ville!

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/23/a...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/search/tourisme

La réponse, formulée par l'adjointe désignée pour donner suite à cette question orale, a été intéressante. Elle sera certainement publiée. J'ai cru entendre qu'elle évoquait même le caratère touristique de la collecte pneumatique des ordures ménagères. C'est le signe que l'humour est bien vitriot.

 

Au fait , en cours de séance, je ne sais plus à quel moment... je blague!,  j'ai exprimé ma "double joie" de noter que le conseil consultatif des jeunes était convié pour le 6 juin et qu'à son ordre du jour soit prévu, en première question, l'organisation et le fonctionnement de celui ci. ;-).

Je passe sur l'écoute que cela a provoqué.

Ah si, je me souviens, j'avais voulu le dire en début de séance ( point N°1) et je me suis fait rappeler à l'ordre sur le fait qu'il y avait un ordre du jour et qu'il fallait s'en tenir à celui ci. Je n'ai pas continué mon expression, et je n'ai pas tenté de la poursuivre au point N° 2.

Attention, certaines techniques de présidence, "qui peuvent être tentées" dans l'enceinte d'un conseil municipal ne  sont pas transposables au sein d'un conseil consultatif!

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/30/c...

26/03/2013

RAPPEL, ce mercredi 27 mars 20h45, conseil municipal relatif notamment au budget

Avant cette séance de mercredi,

un retour sur quelques notes récentes

 pour contribuer à la réflexion citoyenne....

Sur le caractère injuste de la TEOM

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/02/24/q...

Où en sommes nous des dépenses et subventions relatives à la collecte pneumatique des ordures ménagères

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/17/c...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/02/22/a...

Sur l'intérêt de développer des études pour engager un passage en régie publique du service de l'eau potable

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/03/l...

Sur l'intérêt d'un office du tourisme

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/23/a...

Sur les modalités de consultation des jeunes et des moins jeunes

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/01/l...

17/02/2013

Je vous propose une nouvelle rencontre, un moment d'échange:

Rappel du 17 fevrier 2013

Après les rendez vous de septembre, octobre et novembre, après la réunion du lundi 21 janvier 2013, je vous propose une nouvelle rencontre:

Le besoin de débattre largement , d'échanger des préoccupations communes ou divergentes est fortement exprimé par les uns et les autres.

Aborder les enjeux municipaux en terme de logement, d’emploi, de transports, d’investissements majeurs ainsi que les multiples aspects de la vie de notre commune sont des exigences partagées.  La  question des structures en faveur des personnes âgées   mais également celle des implantations des collèges, sont par exemple des préoccupations vives et récurrentes. Tels sont quelques-uns des thèmes sur lesquels nous avons besoin d’échanger largement.

Les exigences et les attentes pour le quotidien au sein de notre ville sont croissantes.

C’est pourquoi, je vous invite cordialement à nous rencontrer,  informellement,  dans le cadre de la permanence que je tiendrai:

le lundi 18 février 2013

à partir de 20h15

à la salle du Château, 6 rue Montebello.

18/01/2013

RAPPEL, Ce lundi 21 janvier 2013 à 2OH15 salle du Chateau, je vous propose une rencontre:

Rendez vous le lundi 21 janvier 2013, à 20h15, salle du Chateau, rue MONTEBELLO, nous pourrons ainsi évoquer simplement l'année 2013!

Evoquer l’année 2013, aborder les enjeux municipaux en terme de logement, d’emploi, de transports, d’investissements majeurs ainsi que les multiples aspects de la vie de notre commune sont des exigences partagées.  La  question des structures en faveur des personnes âgées   mais également celle des implantations des collèges, sont par exemple des préoccupations vives et récurrentes. Tels sont quelques-uns des thèmes sur lesquels nous avons besoin d’échanger largement.

Les exigences et les attentes pour le quotidien au sein de notre ville sont croissantes.

C’est pourquoi, pour le début d’année 2013, je vous invite cordialement à nous rencontrer,  informellement,  dans le cadre de la permanence que je tiendrai:

le lundi 21 janvier 2013

à partir de 20h15

à la salle du Château, 6 rue Montebello.

Et pour préparer la réunion, vous pouvez toujours relire notamment la note précédente, du 16 janvier, sur le parc du Coteau rue Robespierre, ainsi que la note dont le lien est ci dessous, et qui concerne le débat sur le PLU notamment...:


http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/01/l...

13/10/2012

Dans l'univers des blogs, et du bon usage d'internet au service du débat.

et un rteour sur le conseil municipal du mercredi 10 octobre dernier

Lire la suite