Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2020

élection du Maire à VITRY sur Seine, questions et réflexions

P1060216.JPG

Voici une note qui paraîtra probablement un peu longue ou incomplète et même contestable…..

Qu'elle serve notre ville et le débat exigeant.

Le 15 juillet 2020

 

Pourquoi s'exprimer maintenant  sur les suites, à VITRY sur Seine, de l’élection surprise du maire et des nouveaux adjoints le 4 juillet 2020?

L'expression, par cette note, n'engage que moi. Elle est simplement une contribution à la compréhension du présent et au dessin de l'avenir.

Artisan, avec tant d'autres, d'une démarche soutenue par la France Insoumise, puis inscrite dans la construction d'une liste « Ecologique, Sociale et Citoyenne » pour « changer Vitry en Mieux » qui a peris lélections de 7 conseillers exigeants, il me paraît important d'exprimer, personnellement, et sans plus attendre, quelques lignes au regard des tensions qui se sont exprimées publiquement lors de l’élection du Maire de Vitry sur Seine, le 4 juillet 2020 et les jours qui suivent.

 

Je me suis toujours refusé de me prononcer dans les oppositions existantes au sein de la « majorité communiste ». Ceci, même si je ne me privais pas d'exprimer l'usure de l'attelage municipal, au sein du PCF et en alliance avec le PS, mais également d'évoquer les réponses à apporter pour notre ville afin de répondre aux urgences , sociales, écologique et citoyennes !

 

Les propositions formulées en novembre 2019

 

En 2020, l'élection surprise de Pierre BEL LOCH au poste de Maire, alors qu'il soutenait la liste arrivée en tête : « Vitry rassemblés conduite par J.C KENNEDY ».

 

Au premier tour du scrutin de l'élection du Maire de Vitry , lors du conseil municipal du samedi 4 juillet au matin, les 53 conseillers municipaux, élus le 28 juin, se sont exprimés à bulletin secrets et avec isoloir,

  • Pierre BELL LOCH, 5ème de la liste Jean Claude KENNEDY « VITRY rassemblés », a été élu maire (27 voix) avec des voix des groupe socialiste et EELV
  • Jean Claude KENNEDY a eu la« surprise » d'obtenir, seulement 11 voix
  • Frédéric BOURDON a obtenu les 7 voix des élus de la liste qu'il conduisait
  • Alain AFFLATET 6 voix

La candidature de Pierre BELL LOCH co-secrétaire de la section du PCF à VITRY a surpris la grande masse des électeurs et certainement les nombreux abstentionnistes de notre ville (77,39 % d'abstention soit 3/4 des inscrits) !

Coup de tonnerre pour certains, Pierre BELL LOCH, s'est donc présenté contre Jean Claude KENNEDY, tête de liste au sein de laquelle il était candidat. Cette liste PCF /PS EELV et « sans étiquette déclarée » avait été constituée et présentée sous l'égide de J.C KENNEDY, maire depuis 2015 suite à la démission d'Alain AUDOUBERT réélu en 2014.

En fait, elle a surpris plus d'un citoyen, même si cette élection est la manifestation, de l'exacerbation des tensions constatées et accumulées, depuis des années, et renforcées au cours de l'année passée, au sein du conseil municipal et par la direction de section.

 

 

Un retour sur le passé éclaire ce qui s'inscrit dans une pratique de dissociation récurrente entre têtes de listes aux municipales et Maire ou adjoints.

 

En fait (et malheureusement), la longue tradition de la vie des conseils municipaux des grandes villes, et au-delà de Vitry, fait que la succession entre deux maires se réalise souvent de manière feutrée, à l'abri des regards et des avis des citoyens…

De même, l'ordre des candidats est souvent distinct de l'ordre des élus adjoints au Maire. Parfois, des candidats situés loin sur la liste des candidats « réapparaissent et remontent », ensuite, au plus près du maire lors de l'élection de ces adjoints. Le défaut d'étiquetage et la dissimulation sont manifestes.

 

 

Concernant les « successions » entre maires, Vitry ne déroge pas à une pratique « monarchique » qui, certes, ne fait pas appel à l'hérédité mais, par contre, repose sur des « discussions » feutrées ou des révolutions de palais.

 

Un coup d'oeil sur Vitry, depuis 1945 :

Lucien Français (Maire de 1945 à 1957, soit 12 ans) est décédé en fonction, il a été alors remplacé par Clément PERROT (Maire de 1957 à 1965, soit 8 ans) .

Marcel Rosette (maire de 1965 à 1977, soit 12 ans) a été élu, en accord (?) avec Clément PERROT, alors que ce dernier venait de conduire une liste victorieuse. Marcel Rosette. ( municipales mars 1977) a été élu sénateur en 1977, https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Rosette )

« Sénateur du Val-de-Marne de 1977 à 1986, il préside au cours de la même période l'Association nationale des élus communistes et républicains et, en 1978-1979, le groupe communiste au Sénat. »

À partir du milieu des années 1980, il s'éloigne des positions de la direction du PCF auquel il cesse de cotiser en 2000. »

Suite à cette élection comme sénateur en septembre 1977, il a été remplacé par Paul MERCIECA (Maire de 1977 à 1996, soit 19 ans ). Ce dernier a démissionné en octobre1996, 19 mois après les élections municipales de 1995. Ceci pour assumer pleinement son mandat de Député et sans oublier de donner quelques précisions sur l'épisode du foyer ADEF de la rue MANOUCHIAN de décembre 1980….)

En 1996 il a été remplacé par Alain AUDOUBERT. (Maire de 1996 à 2015, soit 19 ans).

 

Ainsi, « tête de liste » et maire sont parfois dissociés mais avec un accord justifié publiquement.

Toutefois, le rappel de ces « successions » indique que la concomitance entre la tête de liste et le Maire effectif n'est pas automatique et n'est pas issue nécessairement en conséquence des deux tours des élections municipales….

Jean Claude KENNEDY, élu maire le 1er février 2015 ne conduisait pas la liste élue en tête pour les municipales de 2014.

 

La succession de 2020, s'inscrit dans un contexte apparu publiquement, après le deuxième tour, au matin de l'élection du Maire. La spécificité réside dans le fait que le maire sortant (sorti) n'a pas exprimé son consentement. Il a été mis en minorité !

Quant à l'avis des adhérents du PCF, je ne sais si dans le passé rappelé , cet avis était ou non sollicité pour les changements de Maire. En l'espèce, Pierre BELL LOCH est issu de la direction de section et « des » militants du PC ont été surpris de cette candidature.

 

Le 4 juillet 2020, l'élection de Pierre BELL LOCH manifeste publiquement des tensions internes au sein de la section du PCF qui ne peuvent se résumer à une question d'âge ou d'ancienneté.

Pour résumer, au sein du groupe communiste et apparentés, le fossé existait entre :

  • une équipe d'élus siégeant pour certains au conseil municipal depuis 1989 ou 2001 pour trois d'entre eux et depuis 2008 pour d'autres.
  • et des élus issus des élections de 2001 et en plus grand nombre depuis 2008

Ayant été élu au cours du mandat 2008 2014, je peux témoigner que ces tensions étaient palpables, au sein de la majorité municipale, au moins pour le mandat concerné. Elle se sont certainement approfondies entre 2014 et 2020 et lors du « passage de témoin » entre AUDOUBERT et KENNEDY !

 

Par ailleurs, ces tensions exacerbées au sein de la majorité municipales sortante ont été catalysées par les élus PS et EELV qui ont permis un écart de voix conséquent et sans appel ? entre BELL LOCH et KENNEDY ( 27 -11)

 

Des résurgences publiques de ces tensions anciennes :

C'est dès 2010, que les bruissements eurent lieu à VITRY, quant à l'éventuel remplacement d'Alain AUDOUBERT.

Un article du Parisien en date du 17 juillet 2010 l'évoquait.

 

En février 2015 intervenait donc la démission d' Alain AUDOUBERT, qui avait conduit au printemps 2014 la liste arrivée en tête, Il venait d’être réélu depuis moins d'un an . La question du candidat masqué bruissait déjà en 2014. Des vitriots pressentaient bien qu'Alain AUDOUBERT, tête de liste, ne serait pas Maire pour la totalité du mandat, jusqu'en 2020.

Jean Claude KENNEDY (2015 -2020), 1er adjoint depuis 2008, a été ainsi élu Maire le 1er février 2015, moins d'un an après l'élection de 2014.

 

https://www.youtube.com/watch?v=3UurFKFzEm8

 

La préparation des élections municipales de 2020 a laissé apparaître ces tensions exacerbées et bien visibles lors des négociations préparatoires …

 

Depuis janvier 2019, la préparation des élections municipales était marquée par un débat intense, au sein de la section du PCF. Les tensions se manifestaient entre KENNEDY, Maire sortant, et la direction de section du PCF. Après annonce par KENNEDY, lors des vœux 2019, de sa candidature pour la poursuite de son mandat de Maire, des déclarations publiques ont indiqué que l'investiture serait débattue au sein de la section. Cette investiture , en fin de compte, lui a été accordée en avril 2019.

https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/municipales-a-v...

La constitution de liste conduite par J.C. KENNEDY , dénommée en définitive, ;-), « Vitry rassemblés » s'est trouvée ensuite bien compliquée. Le débat a traversé la section qui a eu à se prononcer sur des versions successives.

 

Simultanément, si le soutien du PS à la liste KENNEDY BELLE LOCH s'est réalisée en tradition d’alliances du siècle passé, se sont exprimées des tensions vives dans la mouvance écologique autour de l'animation de la campagne et de la revendication du label EELV. La situation a généré des contentieux internes au sein d'EELV. Ces derniers ont fait le choix, semaine du 16 décembre 2019, de rejoindre la liste KENNEDY BELL-LOCH.

 

Le déroulement des négociations a révélé des discussions engagées par le maire sortant, au moins jusque fin novembre, en contradiction avec les démarches engagées par la direction de section….

En définitive, la liste conduite par Jean Claude KENNEDY et soutenue par Pierre BELL LOCH, avec visa de la section a conduit à une alliance PCF et personnalités très proche de la section, PS et EELV.

Déclaration du 17 jancier 2020

Quels étaient les termes de l'accord? Par méconnaissance, il n'est pas possible de l'évoquer dans le détail. Il faudrait pour cela se reporter à de nombreuses sources et déclarations intervenues alors et récemment.

Une déclaration d'un élu EELV, après le 4 juillet, a précisé que la perspective de la législative partielle, de septembre 2020, pour la 9ème circonscription du Val de marne, aurait été également intégrée aux discussions...

 

Publicité mensongère ? Tromperie ?

Y a t il tromperie, publicité mensongère ? Oui certainement. Le fait que cela soit fréquent ne donne pas légitimité à une telle pratique (cf cas d'un Maire de remplacement qui apparaît au lendemain du 2ème tour ou plusieurs mois après).

Aux électeurs d'ouvrir les yeux et de demander des comptes et des explications.
Toutefois, Il n'y a pas de mandat impératif.

Si les conseillers municipaux pensent qu'une personne ne doit pas assumer une fonction, ils doivent le dire au moment de la constitution de liste, ou au plus tard, quand ils en prennent conscience ou quand ils pensent qu'une limite serait franchie.

Il n'y a pas de mandat impératif mais « comptes doivent être rendus ».

La fonction de Maire ou d’adjoint est juridiquement issue du conseil municipal.

Elle devrait , en clarté, bien entendu être annoncée par les tracts, circulaires et bulletins de vote. Cela est à peu près annoncé pour la fonction de Maire, c'est rarement annoncé pour les adjoint.e.s .

En tout cas, je laisse à toutes les parties impliquées, de tout dire y compris des éventuelles discussions jusqu'à certainement la nuit du vendredi au samedi 4 juillet.

Ce qui est sur c'est que KENNEDY n'a pas vu venir l'ampleur de la contestation interne. Il ne pensait pas qu'autant de voix lui feraient défaut (de 11 à 27) !

 

 

Tant de mots jetés à la volée

Je passe sur les anathèmes et injures. Ceux qui les professent ne se grandissent pas et ne servent pas le débat républicain.

Alors, parler de putsch ? Un putsch est un coup d’État militaire. En l'espèce où est l'armée ? Où est l’État puisqu'il s'agit d'une commune ? Attention à ne pas dévaloriser les mots qui ont un sens notamment dans l'histoire mondiale. Les putschs ont existé en Amérique latine, en Grèce, en Espagne et dans les pays sous contrôle militaire de l'URSS…., pour ne citer que quelques pays. Ils sont encore une réalité ou une menace.

Cette élection du 4 juillet 2020 à VITRY sur Seine, peut être qualifiée de coup de force , de coup d'éclat ou de coup de tonnerre….

 

En tout cas il y a eu surprise….

C'est un tremblement de terre pour certains des électeurs de la liste KENNEDY. Quant aux abstentionnistes que dire ? Certains disant, « je n'ai pas voté », « je pensais que Kennedy seraient élu ». D'autre, disant , « à quoi bon voter ». Les absents ne se sont pas exprimés.

Pour ma part j'ai contribué au rassemblement pour « la liste Écologique sociale et Citoyenne, Changeons Vitry en Mieux » !

Comme tant d'électeurs, je n'ai pas été trompé. Je n'ai pas participé à la construction de la liste « Vitry Rassemblés » conduite par KENNEDY et soutenue par BELL LOCH , la direction de section , le PS et EELV….

 

 

L'élection du Maire est cadrée par le CGCT.

Par ailleurs, l'élection du 4 juillet est parfaitement légale. Sinon les recours contentieux devant le tribunal administratif seraient engagés.

Ce scrutin est prévu par le Code Général des Collectivités Territoriales. Le maire n'est pas élu directement par les électeurs…. Ce sont les conseillers municipaux qui procèdent à son choix. Ce n'est pas parce que les citoyens l'oublient que ce n'est pas la réalité. C'est comme les députés à l'assemblée nationale, leur élection existe alors même que d'aucuns sont conditionnés pour voter aux présidentielles et ne pas voter pour les député.e.s à l'Assemblée Nationale, alors que celle ci est appelée à accorder ou non, et pendant toute la durée de la « législature » ( 5 ans), la confiance ou non au gouvernement…

Ce qui est vrai, c'est qu'un maire une fois élu ( art L2122 -4 , L 2122-7), la ville « en prend » pour 6 ans. En effet, à part une démission du Maire ou une dissolution par l'Etat du conseil municipal ( article L2121-6), aucune échéance n'existe , autre que la fin du mandat de 6 ans!

L’élection du Maire est, de fait, la seule et unique porte de sortie pour faire un choix.

 

Le produit générique est il conforme à l'original ?

Qu'il soit permis de constater, qu'avec « Bell loch » ce n est pas le produit « Kennedy » annoncé sur l' étiquette et la liste Vitry rassemblés conduite par KENNEDY et avec le soutien de Bell LOCH. Pour prendre une métaphore pharmaceutique, le déballage commencé, indique un produit générique. En tout cas cela parait bien être le même « principe actif ».


Les écrits ou les paroles données, ou non , engagent les uns et les autres mais je ne me risquerai pas d'intervenir à ce propos.

Les appareils nationaux sont secoués. Je ne présagerai pas des incidences. Ils n'ont rien vu venir. Que comprennent ils d'une usure du système ? En tout cas, quelques soient les appels à démissions, aucun élément peut laisser penser que celles ci interviendront.

 

Un arbre est jugé notamment à ses racines et à ses fruits

Au vu du conseil du 11 juillet, la nouvelle municipalité annonce vouloir changer radicalement la politique menée précédemment à la SEMISE (Société d'économie mixte sous contrôle municipal, aménageur bailleur de logements sociaux) . Les égouts vont ils dégorger ? En tout cas le mauvais entretien du patrimoine de celle ci , les carences dramatiques dans l'écoute des locataire nécessitent un coup de balais de la présidence de la SEMISE et de l'action municipale. Qui regrettera le président sortant ?.


Mais, il est clair que la volonté des 27 ou trente soutiens de pierre BELL LOCH, est de travailler dans le cocon de l alliance Bell loch, Ps, Eelv. Le mot de confiance est utilisé par le Maire. Ce n'est pas un langage citoyen. La confiance se mérite et elle est mauvaise conseillère.
Sur la démocratie rien ne tombera tout seul…

Sur les autres dossiers tout est à prouver et à exiger.

En tout cas, le coup d'éclat et de force spectaculaire réalisé au sein de la liste « Vitry Rassemblés » laissera des traces et suscitera des comptes à rendre.

Cette déflagration, manifestation d'une tension interne à la section du Parti Communiste à Vitry

et implication des élus du Parti Socialiste et d'Europe Ecologie les Verts n'est pas anodine ; Les appels d'instances nationales ou fédérales à la démission sont des chiffons ;

 

Une sixième République est plus que jamais nécessaire, y compris pour les communes!

 

J'ai coutume à dire que dans les communes, nous sommes à la préhistoire de la démocratie.

Dans les grandes villes, les clefs sont trop souvent remises au Maire et à ses adjoints. Les efforts des conseillers municipaux sont « surhumains ».

Au sein des conseils municipaux, tout est fait pour qu'une majorité, même relative, soit hégémonique (Art L262 du code électoral) avec une prime correspondant à 50 % des sièges pour la liste ayant la majorité absolue des suffrage au premier tour ou une majorité relative au second tour. Les autres sièges étant répartis à la proportionnelle des listes ayant recueilli plus de 5 % des exprimés. ( 3ème alinéa de l'article L262 du code electoral).

Cette hégémonie est renforcée par le mode de scrutin du Maire (art L21 22 -7 du CGCT) et son inamovibilité. L'élection des adjoints par liste (art L21 22-7 -2) concentre tous les pouvoirs ainsi que les indemnités accordées aux élus !

Cette hégémonie se manifeste dans la composition des représentations au sein des commissions et des organismes extérieurs ainsi qu'au sein du territoire de la métropole du Grand PARIS.

Le dispositif, lamine totalement toute représentation diversifiée.

Une 6ème république devra clairement s'attaquer à cette situation.

Dans ce contexte les maires en place, piétinent de fait le débat et la contradiction.

 

La pauvreté du cadre légal relatif aux conseil de quartier (article L2143-1 du CGCT) fait que les pouvoirs en place refusent toute discussions et s'engouffrent dans des opérations de communication style "grand débat"   ou opération « imagine » coûteuse de centaines de milliers d'Euros à VITRY.

 

 

Dans ce contexte, nous devons rester extrêmement vigilants pour notre ville et afin de répondre aux urgences sociales, écologiques, ainsi qu'à l'exigence de transparence et de démocratie. Que ce soient dans  :

  • l’écoute des quartiers, l'écoute des habitants ainsi que dans le fonctionnement des conseils de quartier pour lesquels il convient que les animateurs soient élus par les citoyens,
  • l'exigence de bonne gestion du patrimoine de la SEMISE et l'écoute des locataires,
  • La gestion des déchets et les contrats avec « SUEZ ROSS ROCA » pour la collecte pneumatique des déchets, doivent donner lieu à un audit, juridique, financier et technique Cela doit être réalisé sans délai. La chambre régionale des comptes doit être sollicitée à cet effet également. L'examen des conditions juridiques dans lesquelles les contrats ont été passés doit être réalisé.
  • Il en va de même avec les délégations données à VEOLIA pour la gestion de l'eau potable et pour la propreté. (Service public, Regie publique).
  • l' action volontariste pour que le déficit d'emploi soit comblé au sein de notre ville dont les habitants ne doivent pas être condamnés à traverser l'Ile de France pour travailler.
  • la transition écologique, préoccupation constante et axe de planification urgente.

Face à une politique gouvernementale de régression sociale et de dislocation des services publics, une pratique municipale nouvelle doit intervenir en urgence.
L'abstention record manifestée sur notre ville est un indicateur de la crise que vie notre ville et ses habitants.

 

Les vitriots doivent rester mobilisés pour un sursaut citoyen et un engagement dans le débat démocratique transparent. Notre ville mérite mieux ! Engagés dans le présent et le devenir de notre ville, tout doit être mis en œuvre « pour notre ville et ses quartiers », afin que notre « avenir en commun » porte les préoccupations « écologiques, sociales et citoyennes » ! Nos exigence de transparence est décuplée. Toute lumière doit être faite.

Notre exigence est constante et renforcée par la grave crise que traverse la liste « Vitry Rassemblés » conduite par Jean Claude KENNEDY et Pierre BELL LOCH. Notre ville ne doit pas en subir les conséquences. Les conseillers municipaux et les citoyens doivent être respectés et écoutés.

 

Le 15 juillet 2020

 

2.JPG

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.