Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2014

Têtes de liste et élection du ou de la Maire / contenu des programmes / Abstention ou non pour les élections municipales de mars 2014

L'élection d'un maire est le premier acte d'un conseil municipal nouvellement élu:

Récemment lors d'une rencontre de réflexion politique de prospective, un participant m'a souligné que le débat sur les têtes de liste aux élections municipales n'était pas exempt d'ambiguïté d'autant que le maire est issu du conseil municipal. Les électeurs élisent des conseillers minicipaux, lesquels élisent le Maire, puis les adjoints.

Cette observation sur le fait que le Maire n'est pas élu par les citoyens mais par les conseillers est imparable. Toutefois, reconnaissons que le choix d'une tête de liste est bien le signe de la probable désignation de telle ou tel  en cas de position majoritaire de telle ou telle liste..

A chaque élection, des supputations peuvent courir sur la détermination d'un Maire sortant d'aller au bout ou nom du mandat à venir. Dans de tels cas, les électeurs sont alors face à une candidature potentiellement masquée...

A Choisy le Roi, la situation est claire, le Maire a indiqué qu'il ne se représentait pas. C'est limpide et transparent.

Les 15 derniers jours ont donné lieu à des effets d'annonces:

A Vitry sur Seine, le maire sortant est donc candidat à la prochaine élection municipale, et cela en grande continuité (depuis 1971, date de son premier mandat électoral de conseiller municipal, 1977 1er mandat d'adjoint, 1996 élection comme maire). Cette perspective de nouvelle candidature était exprimée publiquement depuis décembre 2012, confirmée depuis novembre 2013 et précisée depuis le 24 décembre dernier. 

L'élément nouveau est donc l'annonce, le 24 décembre, d'un accord PCF PS à Vitry. Ceci quelques jours après un accord identique à ALFORTVILLE et quelques semaines après un l'accord Parisien. Quelle clarté dans un contexte de débat politique aiguisé au plan national et après l'intermède de 2008 où Socialistes et communistes étaient séparés au premier tour des municipales!

Pour mémoire, sans appartenance politique depuis 2002, j'étais présent en 2008 sur la liste du maire car:

  • Je ne pensais pas que les socialistes de Vitry avaient une capacité réelle de renouvellement de la ville au regard de leur posture au cours des décennies passées.  
  • Je notais alors une stratégie nationale de combat à l'encontre de mairies de gauche non socialiste, particulièrement en Seine Saint Denis, y compris vis à vis d'équipes municipales qui contribuaient à un renouvellement de la pratique politique.
  • Je pensais que la Vitry s'engageait alors dans des perspectives nouvelles d'une dynamique nécessaire notamment avec la démarche d'une opération d'intérêt National qui visaient à faire évoluer la zone d'activité économique particulièrement peu dense , comme je l'avais souligné lors d'un précédent mandat entre 1989 et 1995. Si le conseil Régional avec le STIF a clairement développé un processus tant attendu en terme de perspective de développement des transports en commun l'avenir parait, en réalité, bien terne en terme d'emplois densifiés. Des perspectives sont chiffrées mais pour les années 2030 . Dans le mensuel municipal de janvier 2014, la tribune de la Tête de liste socialiste qui annonce des échéances pour 2030 (au moins!) ... soit dans 16 ans laisse rêveur sur les perspectives de rétablissement du déficit d'emplois dont souffre notre ville. Je ne résiste pas à la timide exigence exprimée dans la tribune précitée de veiller aux "coutures" entre les rives Ouest et Est des voies de chemin de fer... Cette carence, je l'ai soulignée dès le début de présentations des réflexions engagées. Elle est une de mes motivations du rejet du PLU décidément mal ficelé...

En tout cas, aujourd'hui, il apparait clairement que le Maire est bien comblé par cette alliance qui permet de reposer sur de même bases que par le passé.

Quant aux contenus, les thème de campagne sont ils ficelés?

Le blog du Maire sortant reprend clairement le slogan des municipales de 2008: "Dynamique et solidaire"...

Enfin, ces derniers jours j'ai découvert des affiches qui évoquent "Vitry en mieux, avec J...P..., une équipe" et qui revendique "une Gauche d'avance". En voilà un slogan qui pourrait bien inviter à être ringard....?;-)

http://www.vitryenmieux.fr/?p=154

Pour ma part, en écoutant les uns et les autres, la question du contenu parait bien première.

Telle est l'esprit de la publication régulière de différentes notes de réflexion sur un bilan et des perspectives pour notre ville.

Abstention ou non.

Je suis particulièrement préoccupé d'entendre de plus en plus de personnes se questionner sur un risque d'une abstention croissante dans notre ville déjà détentrice, en ce domaine, d'un record en 2008! Mais, au delà de ce questionnement global, j'entends des personnes qui envisagent sérieusement de s'abstenir....

C'est un questionnement légitime.

Quel sera le choix? Telle est la question posée. Le choix ne doit pas être nécessairement binaire lors d'un premier tour électoral. Il doit pouvoir avant tout s'exprimer dans la clarté. Faute de cela, l'abstention risque d'être bien élevée. Il en va de la citoyenneté que le bilan et les propositions soient formulés haut et fort... C'est l'esprit de ce blog , je mesure qu'il est partagé par certains.

27/12/2013

Elections municipales à Vitry sur Seine: Ne pas perdre la tête et s'intéresser au contenu:

Je continue à publier dans ce blog quelques éléments de contribution au bilan du mandat qui s'achève et aux perspectives pour notre ville.

Cela me parait le plus utile.

Certes, je suis attentif aux déclarations de candidatures des uns et des autres .

Mais, il me parait préférable, aujourd'hui, de s'intéresser, au contenu politique des bilans nationaux et locaux ainsi qu'aux perspectives.

Or, bien souvent, tout cela passe après des considérations de "sièges" demandés (obtenus ou non).

Alors, ne perdons pas notre cap.

21/02/2010

à trois semaines du 1er tour des régionales

Et en avant la "Web campagne"

http://www.ensembleagauche.fr/

http://ensembleagauche.fr/accueil-iledefrance

La météo change, le climat change et nous conduit au printemps. Ce dernier se prépare depuis quelques semaines, et il commencera cette année .............le 14 mars, premier tour des élections régionales.

Les hirondelles ne font pas le ......

et les sondages ne sont pas une élection.

Le dernier sondage du Monde (edition datée de vendredi 19 février) laisse apparaître à 7% le Front de gauche élargi pour ces régionales.

Il semblerait que l'électorat de Gauche soit prêt à se mobiliser.

Oeuvrons en ce sens.

Lors des diffusions de tracts, apparaît une attention réelle. aux proposition des listes

"ensemble pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes"

Le slogan "une bonne gauche pour battre la droite", plait bien.

La référence à un combat de boxe "au sens politique" me parait percutant,

Le combat démocratique est essentiel. Au demeurant il contribue à un débouché, nottament pour les luttes sociales

 http://www.dailymotion.com/video/xc9t5b_gérard-aschieri-s...

Enfin, notez bien

Lundi 1er mars à 19H,

grand rassemblement public

à la salle de la mutaulité

24 rue St Victor à PARIS 5ème, Métro Maubert Mutualité

avec pierre Laurent et les candidats de la liste

"ensemble pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes"

avec Marie George BUFFET,

Jean Luc MELENCHON,

Christian PICQUET

16/02/2010

tribune du mensuel municipal de mars 2010

Voici la tribune à paraître le 1er mars dans le mensuel municipal

Il est toujours difficile de s'exprimer pour une parution 15 jours après...

Ce mois ci l'exercice est particulièrement délicat car il ne doit pas inteférer sur le matériel de "campagne" des régionales...

Lire la suite

09/05/2009

reunion publique du Front de Gauche le 13 mai à gentilly

Mardi 13 mai à Gentilly à 19H30.:

Meeting départemantal du Front de Gauche

complexe sportif Maurice BAQUET

76 avenue TASPAIL gymnase CERDAN

avec Patrick LE HYARIC, tête de liste "Front de Gauche" en Ile de France, Parti Communiste Français
Raquel GARRIDO, Parti de Gauche
Christian PIQUET, Gauche unitaire

et les candidats valdemarnais
Christian FAVIER Président du Conseil Général
Rosemay ROUSSEAU, syndicaliste hospitalière à l’AP/HP
Joseph ROSSIGNOL, Maire de Limeil-Brévannes
Laurence COHEN, conseillère régionale

 

03/05/2009

1er MAI, mouvement social et action politique

Effectivement, il semblerait qu'il y ait eu moins de monde à manifester ce 1er mai, par comparaison de la foule immense des 29 janviers et 19 mars.

Mais pour tous ceux qui étaient présents sur le "pavé" parisien, c'était bien un rassemblement historique.

Avec un cortège comme toujours très internationaliste dans sa composition mais aussi une unité populaire remarquable et historique par l'unité syndicale exprimée une nouvelle fois.

Qu'il me soit permis de retenir le geste d'un 'acteur" masqué en Nicolas SARKOZY, situé sur une estrade et brandissant une pancarte sur laquelle était indiqué "le 7 juin n'oubliez pas la fête des mères".

Je ne vais pas porter de commentaire sur cette fête, mais ceux qui manifestaient avaient pour l'essentiel bien en tête que nous n'avions pas à nous laisser distraire du rendez vous politique du 7 juin pour les élections européennes.

En allant manifester, dans le train j'entendais un manifestant expliquer à un ami que le 7 juin il s'associerait au premier parti celui  des abstentionnistes....

Pas d'hésitation majeure! il faut bien ne pas oublier ce rendez vous du 7 juin.

La démarche du "Front de gauche" n'est pas du domaine de la perfection, mais, elle est celle qui est réellement porteuse d'un message audible et porteur pour une alternative....

 

 

29/04/2009

appel val de marnais des candidats du front de gauche

Madame, Monsieur,
Le 7 juin, nous sommes appelés à voter pour élire les députés européens.
Pour beaucoup de nos concitoyens en France et en Europe, l’Union européenne paraît lointaine et
abstraite. Pourtant, ses choix façonnent de plus en plus la vie quotidienne des populations.
80% des lois votées par le Parlement français sont des transpositions des lois adoptées par le Parlement
européen, dans les domaines aussi essentiels que l’emploi, le logement social, les services publics,
la santé, l’éducation, l’environnement, l’immigration, la paix et la sécurité, l’agriculture…
Depuis des années, les options libérales de l’Union européenne se sont avérées néfastes pour les
populations, les territoires, le développement humain et durable.
Et la stratégie mise en place récemment avec le traité de Lisbonne n’est qu’une reprise du traité
constitutionnel pourtant rejeté par le Non au référendum en France et aux Pays Bas. Elle met délibérément
l’ensemble des populations européennes sous le joug du principe de la « concurrence
libre et non faussée » qui dicte notamment toutes les réformes antisociales menées par la droite au
pouvoir en France : fl exibilité, précarisation de l’emploi, compétitivité des salariés obligés de travailler
plus pour gagner moins dans des conditions toujours plus diffi ciles, multiplication des plans
sociaux et délocalisations, recul des droits sociaux…
Elle réduit les espaces démocratiques considérés comme autant d’entraves au capitalisme.
Elle sacrifi e les libertés publiques et l’intérêt général à la sacro-sainte loi de l’argent !
En convergence avec les conceptions libérales de N. Sarkozy et sa majorité présidentielle, l’Union
européenne est ainsi responsable de la crise économique et fi nancière qui aggrave considérablement
le chômage et la précarité… et contre laquelle leurs plans de soutien aux banques et aux grandes
entreprises n’apportent pas de véritable solution.
Cette crise montre toute la nocivité de la fi nanciarisation
et de la marchandisation des activités humaines, contre
les services publics accusés d’être, ni productifs ni compétitifs.
C’est inacceptable !
L’objectif du Front de Gauche dans lequel nous sommes
engagés avec et pour les Val-de-Marnais, est de sanctionner
la politique de Nicolas Sarkozy et ouvrir la perspective
d’un autre avenir collectif.
La montée du mouvement social en France et en Europe met en avant la nécessité d’un
dépassement du capitalisme et de l’ultra-libéralisme européen pour aller bien au-delà
d’une « moralisation et d’une régulation » aux évidentes limites.
C’est dans un esprit très rassembleur et unitaire que nous voulons construire une Europe
mettant au coeur de ses politiques l’intérêt général et le progrès social, l’écologie, la
démocratie, le développement solidaire.
Cette détermination mêle le quotidien des Val-de-Marnais aux enjeux nationaux et
européens.
C’est pourquoi nous nous retrouvons pleinement dans le rassemblement du Front de
gauche autour de 8 listes nationales, dont celle présentée en Ile de France autour de
Patrick Le Hyaric, Directeur du journal l’Humanité, et qui sont composées de personnalités
de la vie civile, associative, syndicale et politique, de militant(e)s du Parti Communiste,
du Parti de Gauche, de la Gauche Unie.
Vous connaissez notre engagement au service des Val-de-Marnais. Forts de cet engagement,
nous souhaitons porter la parole des élus locaux, des syndicalistes, des travailleurs
du public et du privé, de tous les citoyens et citoyennes de notre département
qui veulent changer de politique et une Europe nouvelle, solidaire, de justice et de
paix, écologique, démocratique, en rupture avec les dogmes néolibéraux et les traités
européens actuels.
Pour battre la droite et pour construire un rassemblement capable d’ouvrir de réelles
perspectives de changement, nous vous demandons de soutenir la liste du Front de
Gauche.
Christian FAVIER, Président du Conseil général du Val-de-Marne
Rosemay ROUSSEAU-SAXEMARD, secrétaire de l’Union syndicale CGT AP-HP de Paris,infi rmière
à Henri Mondor
Joseph ROSSIGNOL, Porte-parole départemental du Parti de Gauche, Maire de Limeil-Brévannes,
Conseiller général du Val-de-Marne
Laurence COHEN, Secrétaire départementale du PCF du Val-de-Marne, Conseillère régionale
d’Ile-de-France
Je soutiens le Front de Gauche
Je souhaite rencontrer un ou plusieurs candidats ou organiser une initiative avec eux.
Je laisse mes coordonnées:
Nom...................................................................................Prénom.......................................................................
Adresse................................................................................................................................................................
Code Postal...................................Ville................................................................................................................
Mail.......................................................Teléphone........................................Mobile............................................
A renvoyer à Front de Gauche, 45 rue Marat 94200 Ivry-sur-Seine ou à frontdegauche.valdemarne@laposte.net