Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2013

Métro du "grand PARIS express": les dates de l'enquête publique sont annoncées du 7 octobre au 18 novembre 2013

Le métro à VITRY ? Oui !

Mais le parc du Coteau doit être préservé!

Avec l’enquête publique, relative au projet de métro du Grand Paris Express, dont l’organisation est annoncée du 7 octobre au 18 novembre, le débat sur l’insertion de la gare de "VITRY centre" devra se poursuivre. Par ailleurs, le contrat de développement territorial signé le 22 mai et la publication fin juin 2013 du rapport élaboré par le commissaire enquêteur à l'issue de l'enquête publique de révision du PLU organisée au printemps dernier, me conduisent à revenir de manière détaillée sur cette question importante pour notre centre ville et la "qualité urbaine" de celuici!

http://www.lignerougesud.fr/vitry-centre

Je n’avais pas manqué de souligner dans une tribune du mensuel municipal de février 2013 que 5000 m2 du parc risquaient d’être remis en cause. En effet un tel espace est déjà affecté  dans le projet de PLU mis à enquête publique au printemps dernier et qui doit être ratifié en cette fin d’année 2013 par le conseil municipal. Une partie classée en espace vert à été déclassée en espace constructible avec un coefficient d'occupation des sols de 2,25. Je m’y suis opposé mais le débat n’est pas clos.

Je l’avais évoqué dans une note publiée en janvier 2013 dans ce blog.

http://www.hautetfort.com/admin/posts/post.php?post_id=4959208&evnt=editPost&signature=941ae605b519db22b25da2fd9358e92013acfb92

Avant d'aborder quelques éléments récents, je tiens à montrer à nouveau quelques plans explicatifs.

 2013 PLU 2006 parc du coteau.JPG

Pour mémoire, voici comment le précédent PLU de 2006 avait classé ce site remarquable…C'est l'ensemble du parc qui était protégé de tout projet de construction. La révision du PLU ouvre la possibilité non seulement du chantier du Métro, ce qui parait compréhensible, mais surtout classe en zone constructible une partie conséquente du parc!

 

 


image parc du coteau selon PLU decembre 2012.png

Voici donc le parc rogné d’une partie de son espace vert, selon le projet de PLU de décembre 2012, soumis à enquête publique au printemps dernier.

 

 

 

 

  

 

J’avais clairement mis en évidence, sur mon blog, en séance du conseil municipal,  mon opposition au déclassement, au sein du PLU, de l’espace situé en bordure de l’avenue  Robespierre. La suppression de ce secteur parmi les espaces verts existant préalablement, et son classement en zone constructible UB avec un Coefficient d’occupation des sols de 2,25 laisse clairement ouverte une éventualité de destruction définitive du parc dans sa partie "orientale" (coté Avenue Robespierre).

En juin 2013, suite à des observations que j'ai portées sur le registre d'enquête publique relative au projet de PLU révisé, le rapport rédigé par le commissaire enquêteur, à l'issue de l'enquête , évoque bien le parc du Coteau. Ainsi, les pages 11 et 12 du rapport précité évoquent cette question du déclassement d'une partie du parc du Coteau. La réponse officielle de la mairie serait, selon le commissaire enquêteur, l'expression d'un "souhait que le terrain soit réaffecté à usage d'espace vert après achèvement des travaux".

Alors ? Pourquoi ne pas l'avoir dit dans le règlement du PLU?

parc du coteau selon CDT.pngAutre éléments d'actualité, Notons que le Contrat de Développement territorial, évoque, pour sa part, un maintien de l’espace vert dans une surface intermédiaire…. Entre le document de 2006 et le projet de décembre 2012.

 

Il va falloir clarifier tout cela !

La Société du Grand PARIS (SGP) parle d’une station sous le parc du COTEAU, qu’est-ce que cela veut dire ? le classement en zone UB dans le règlement du PLU, en décembre 2012, n’est-il pas une « erreur manifeste »

http://www.lignerougesud.fr/wp-content/uploads/2012/11/121017_GPE_LRS_3_VitryCentre_85x198_EXE_BD.pdf

En tout cas l’esquisse présentée en 2012 par la SGP pouvait laisser des inquiétudes sur l’insertion urbaine de la station projetée. Pour cela se rapporter à la diapo 34 du diaporama consultable avec le lien ci dessous.

http://www.lignerougesud.fr/wp-content/uploads/2012/10/12-10-Vitry-sur-Seine.pdf

station centre ville selon SGP en 2012.JPG

 

Le débat doit être ouvert et contradictoire. J’ai entendu parler de perspectives de coulée verte entre le parc du Coteau et le parc des Blondeaux. C’est intéressant. Cependant, et en tout état de cause, il ne faut pas éloigner l’espace vert qui est situé en bordure de l’avenue Robespierre et au cœur de ce quartier de centre-ville.

 

 station-Vitry-centre-ville selon orbival.jpgPour mémoire également, l’association Orbival avait en son temps évoqué une station qui s’intégrait pleinement dans le paysage. En tout cas elle n'évoquait pas une transformation du tissu de la cité en sa partie végétalisée de centre ville.

   

 

En tout cas, comme évoqué à maintes reprises, à Paris, nombre de stations de métro ont été construites sans que le paysage urbain n’ait été affecté... Ainsi j'ai déjà donné les exemples de la place d el'Opéra, ou celle d ela Nation, qui ne se sont pas vu dégrader avec l'arriver du métro ou du RER. Vitry ne doit pas faire exception. il n'est pas inélucatble que l'arrivée d'un tel équipement nous condanne à la disparition d'une partie du parc du centre ville, le parc du COTEAU, au bord de l'avenue Robespierre. Par ailleurs la cohérence urbaine entre l'entrée du parc, la bibliothèque,  l'alignement de la maison aux lierres qui délimite l'axe "historique" de la rue Edouard Tremblay doivent être conservées. Ceci au moment même ou le bilan critique de l'aménagement de la dalle Robespierre est un sujet d'actualité ( j'y reviendrai).

Reconnaissons que le parc du Coteau, est un des « joyaux de notre ville ». Il faut respecter l'intégralité de sa surface, conserver son entrée « monumentale » , avenue Robespierre, avec une grille qui marque un espace public protégé. Tout cela, en proximité de la bibliothèque et de son « corps de bâtiment » reconnu par les « monuments historiques ». Enfin cette proximité de l’espace vert avec l’axe de circulations de la RD 5 doit être respectée au moment où la notion de coulée verte est utilisée à toutes les sauces. Pour une fois qu'il en existe une, au coeur du centre ville, ne la faisons pas régresser.

 

09/06/2013

Le conseil communautaire de la communauté d'agglomération se réunit jeudi 13 juin...

Il se tiendra le jeudi 13 juin 2013 à 19H en l'Hotel de Ville de VITRY.

http://www.vitry94.fr/agenda/fiche/1er-conseil-communauta...

A l'ordre du jour:

  • l'adoption de la charte de la communauté
  • le règlement intérieur du conseil communautaire
  • l'élaboration du Scot et son périmètre
  • le lancement du Programme local de l'habitat
  • et pour information le "porter à connaissance sur le Contrat de développement territorial des grandes Ardoines" qui devra être soumis à enquête publique. Ce contrat concerne au premier chef , VITRY, CHOISY ALFORTVILLE et l'Etat. Associera t il le conseil Régional et le Département?
    En tout cas le conseil municipal de Vitry n'en débattra (?) que fin juin, lors de son conseil du mercredi 26 juin 2013.

Pour mémoire, sur le Contrat de Développement Territorial (CDT):

 

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/05/19/t...

24/05/2013

tribune à paraitre dans le mensuel municipal de Juin

voici le texte de la tribune à paraître:

 

A VITRY, combler le déficit d'emploi!

L'emploi et l'accès à celui ci ne se décrètent pas. Ils relèvent de la première des justices. Construire les conditions nationales, européennes et mondiales d'un développement en faveur de l'emploi, dans la dignité, nécessite une maitrise politique qu'il n'est pas possible de laisser aux mains du capitalisme financier. Cette tribune n'est pas le lieu pour développer.

Ce préalable étant dit, depuis des années, j'alerte sur le déficit d'emplois dans notre ville. En 2009 (derniers chiffres INSEE), VITRY comptait 85 380 habitants et était caractérisé par un revenu fiscal annuel moyen de 19 767 €, contre 26 661€ dans le 94!. Les emplois à VITRY sont de 26 983. La population active, (15 à 64 ans sans les étudiants) est de 41 576.

Le ratio "actifs / emplois" est de 64,9%. Les actifs vitriots (77%) doivent sortir de la commune, et 50% en dehors du département!

Ce déficit s'est dégradé entre 1999 et 2009! Les chiffres du GARP, plus récents, donnent la même tendance.

La situation des vitriots relève toujours de la logique "bus métro" pour un éventuel "boulot". Le futur réseau de métro réduira peut être certains temps de transport mais il ne garantira pas le développement équilibré de la ville et des quartiers!

Dire cela est essentiel au titre du Plan Local de l'Habitat , du Plan Local de l'Urbanisme et du projet de "Contrat de Développement Territorial" annoncé avec l'Etat. Ce dernier a pour seul objectif chiffré la construction de logements. Il risque de passer sous silence le déficit d'emplois!

L'OIN, créé depuis 6 ans n'a rien démontré, en terme d'emploi. Il est d'ailleurs regrettable que l'EPAORSA se soit dispersée dans des opérations médiatiques comme le projet échoué de grand stade de Rugby ou la "cité de la Gastronomie" dans des communes déjà largement dotées en emplois et en recettes fiscales. L'impact pour les quartiers est toujours invisible. Cela doit changer.

Etre responsable exige de le dire "haut et fort".

22/05/2013

PLU? Bon courage M. le commissaire enquêteur

Je suis passé une nouvelle fois jetter un coup d'oeil sur le registre d'enquête publique...

Cela était animé cet après midi. C'est le dernier jour et le commissaire enquêteur recevait. la salle relative à l'enquête n'était pas vide...En 20 mn, vers 15hueres j'ai croisé 5 personnes san scompter les 2 employés municipaux qui facilitaient le les entretiens successifs auprès diu commissaire enquêteur.

A noter que les habitants du quartier du port à langlais restent bien attentifs à l'évolution du quartier...
En tout cas, il y aura de la lecture pour le commissaire en quêteur ainsi que pour les conseillers muinicipaux. Ils fudrait qu'ils aient copies: 

  • des avis des personnes publiques associées, publiés après la délibération du 19 décembre 2012
  • des deux registres complétés avec plus de 25 observations.

Je ne doute pas que les conseillers auront au moins une version numérique de ces documents pour en prendre pleinement connaissance , même si le commissaire enquêteur est en charge de formuler un avis qui sera porté à la connaissance du conseil municipal.

A ce stade, je confirme que seront bien, au minimum, en explications et en débat :

  • la question du devenir du parc du coteau ( dans ses 5 000 m2 limitrophes de l'avenue Robespierre et dont le déclasseemnt pour passage en zone constructible est prévu dans le projet soumis à enquête)
  • la problématique des coeurs d'ilots et des emprises au sol pour d enombreuses parcellles.
  • l'aménagement de l'espace entre la Seine et les voies de chemin de fer.

Alors, plus que jamais, à votre écoute et avec le souci de partager les réflexions et analyses.

La rencontre mensuelle que j'organise lundi 27 mai Prochain à 20h15, salle du Château en est l'occasion....

Attention l'enqête publique réglementaire, c'est maintenant!

 

Pour mémoire:

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/04/18/e...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/26/t...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/16/c...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/01/l...

05/05/2013

Enquête publique réglementaire sur le PLU, c'est maintenant

Le temps est limité. L'enquête publique est jusqu'au 22 mai! C'est important... Ainsi il en est notamment du devenir de "l'intégralité" du parc du Coteau. N'hésitez pas à mettre des observations sur le registre d'enquête tenu en mairie dans le cadre de l'enquête publique réglementaire.

http://www.vitry94.fr/agenda/fiche/urbanisme-enquete-publ...

 

Rappel, Note du 18 avril 2013

Un dossier en consultation, un registre d'enquête, un commissaire enquêteur.
C'est peut être désuet mais c'est une étape, et c'est la loi...
Hier je suis passé à la salle située, en sous sol, au sein du service de la Direction du développement Urbain.

Sur le registre, j'ai porté une petite page d'observations:

  1. Sur le devenir du parc du coteau ( avenue Robespierre)
  2. Dans le cadre de l'OIN, sur la question des liaisons Est Ouest entre les quartiers situés de part et d'autre des voies de chemin de fer
  3. Sur les îlots de verdure ( Trame verte et coeurs d'Ilots) à protéger ou à créer dans les quartiers de grands ensemble et particulièrement le terrain situé entre le 182 avenue Rouget de Lisle et les Maisons Rouges ( terrain maintenant notamment de boulistes...)
  4. Sur la question des linéaires commerciaux à repenser de manière plus ample
  5. Sur les espaces à réserver pour la réalisation de collèges en partie Est de la Ville
  6. Enfin, sur les règles de construction et les hauteurs en limite séparative quand les constructions situées sur les parcelles mitoyennes se situent à une faible distance ( j'ai été alerté à ce propos sur des situations délicates..).

Voilà, le PLU est un document important, il faut que le registre d'enquête joue son rôle!

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/04/10/e...

A disposition si besoin.

 

 

27/01/2013

Tribune du mensuel municipal de février 2013

Lors de l'assemblée générale de quartier du centre ville,, je suis intervenu pour expliquer le questionnement que j'ai exprimé, en conseil municipal,  notamment sur la révision du PLU et spécialement sur les choix retenus pour la part Est du Parc du Coteau...

Que de réactions: et d'agitation.

Un peu de calme et de sérieux. Si être membre du conseil municipal c'est se taire sur les sujets en débat, alors il y a escroquerie!

Alors voici, en bleu, le texte de la tribune à paraitre

Le débat politique mérite mieux .

 

Le devenir du Parc du COTEAU

J'appelle votre attention sur le devenir de 5000 m2 du Parc du Coteau, à l'entrée située avenue Robespierre.

Le projet de PLU, arrêté en conseil municipal du 19 décembre 2012, comprend des modifications  inadaptées et n'apportant pas des garanties suffisantes pour l'avenir proche. Pour le projet de métro de la « Société du Grand Paris », le choix a été fait de prévoir le chantier de construction de la gare de « Vitry Centre », sur la partie Est du Parc du centre ville. Ceci, afin de perturber le moins possible le centre ville pendant le chantier. Mais, il ne faut pas, à cette occasion, mettre à bas, définitivement, la partie orientale du Parc

L'espace s'étend de l'avenue Robespierre jusqu'à l'ancien pigeonnier. Il comprend l’espace de jeu attenant à ce bâtiment. Il est déclassé de N ("espace boisé classé") à UB. Or, une zone UB, autorise des constructions denses...

A noter: l'espace concerné, relève dans sa totalité, comme d’ailleurs l'ensemble du « parc du coteau », d’un périmètre de protection des monuments historique.

Il fallait faire évoluer le PLU pour autoriser, en sous sol, tous les travaux nécessaires pour la réalisation du chantier de construction la gare souterraine du métro du grand PARIS.

Cependant il fallait clairement imposer dans le PLU, que ces travaux soient réalisés en exigeant qu'à leur issue, le site retrouve son caractère d'espace vert paysager. Quand les travaux seront faits, qui de nous sera présent? Quelles garanties que des promesses soient réellement tenues.

Les exemples existent à PARIS. Un métro peut se construire sans défigurer un site.
Le métro à VITRY: oui! Mais, il doit respecter le "parc du coteau"!

Le cadre réglementaire du PLU, doit protéger d'opérateurs qui réaliseraient ce qui serait le plus facile... Notre ville ne doit pas se plier à n'importe quelle condition. le blog que je tiens précise cela.

De cela nous pourrons notamment échanger le 18 février, c'est un nouveau rendez vous que je vous propose.


pour mémoire une précédente note avec des extraits de cartes qui permettent d evisualiser:

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/16/c...


 

18/01/2013

RAPPEL, Ce lundi 21 janvier 2013 à 2OH15 salle du Chateau, je vous propose une rencontre:

Rendez vous le lundi 21 janvier 2013, à 20h15, salle du Chateau, rue MONTEBELLO, nous pourrons ainsi évoquer simplement l'année 2013!

Evoquer l’année 2013, aborder les enjeux municipaux en terme de logement, d’emploi, de transports, d’investissements majeurs ainsi que les multiples aspects de la vie de notre commune sont des exigences partagées.  La  question des structures en faveur des personnes âgées   mais également celle des implantations des collèges, sont par exemple des préoccupations vives et récurrentes. Tels sont quelques-uns des thèmes sur lesquels nous avons besoin d’échanger largement.

Les exigences et les attentes pour le quotidien au sein de notre ville sont croissantes.

C’est pourquoi, pour le début d’année 2013, je vous invite cordialement à nous rencontrer,  informellement,  dans le cadre de la permanence que je tiendrai:

le lundi 21 janvier 2013

à partir de 20h15

à la salle du Château, 6 rue Montebello.

Et pour préparer la réunion, vous pouvez toujours relire notamment la note précédente, du 16 janvier, sur le parc du Coteau rue Robespierre, ainsi que la note dont le lien est ci dessous, et qui concerne le débat sur le PLU notamment...:


http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/01/l...

16/01/2013

Centre ville: le devenir du parc du coteau doit être garanti pleinement

Les réactions des uns et des autres me confirment que ce bloc notes est bien utile. Il contribue aux nécessaires débats.
La tenue de ce blog est exigeante. Je veille à être précis et explicatif.

Il peut m'arriver de faire des "loupés".

En l'espèce, je viens de constater que la note que j'ai publiée le 2 janvier dernier sur le PLU débatu en conseil municipal du 19 décembre dernier manquait de clarté. Précisément elle manquait de conclusion dans le paragraphe III) relatif au parc du Coteau.

 

Pour une plus grande clarté, je publie cet extrait remanié avec un complément nécessaire:

 

Le devenir du Parc du Coteau est posé dans le cadre du projet de PLU arrêté en conseil municipal du 19 décembre dernier. Les modifications envisagées sont inadaptées et n'apportent pas des garanties suffisantes pour l'avenir proche.

Ainsi, nous devons rappeler les règles qui étaient applicables dans le PLU de 2006 et nous arrêter ensuite sur les règles d’urbanisme qui seraient en vigueur sur la partie orientale du parc du Coteau, au bord de l'avenue Robespierre, si le projet retenu le 19 décembre dernier était maintenu après l'enquête publique qui devrait ce dérouler au premier semestre 2013. Le débat devrait également avoir lieu pendant l'enquête publique annoncée pour le "métro du Grand PARIS".

 

Ainsi le zonage du PLU de 2006 classait le "parc du coteau", dans sa totalité, en zone N (espace boisé classé). L'explication de cette classification sera rappelée ci dessous: 2006 PLU légende secteur parc du coteau.png

 

 

 

 

 

 

 

 2013 PLU 2006 parc du coteau.JPG

  

 

 

 

 

 

 

Le zonage du projet de PLU adopté le 19 décembre 2012 ne protège plus qu'une partie du parc et cette fois en Zone de "parc et jardins" beaucoup moins protectrice que la classification antérieure en "espace boisé classé". Enfin une surface importante du parc du coteau sort complètement de cette nouvelle zone N et se trouve classée en zone UB....

 

 

2012 12 19 légende projet de PLU.png

2012 12 19 projet de PLU parc du Coteau.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces modifications sont annoncées comme nécessaires pour accueillir le métro.

Cet équipement est demandé depuis des années, il est attendu même si les échéances se troublent. Cependant; la construction de cet équpement ne doit pas provoquer une disparition du cadre privilgié offert par le parc du Coteau. Celui ci est un joyau de notre ville. Il fait partie du patrimoine commun: patrimoine vert et historique.

Dans le cadre des réflexions de l'association Orbival avait été annoncé un scénario d'implantation d'une gare en souterrain sous la RD 5 ( avenue Robespierre). Cette gare devait se fondre dans le tissu urbain et être au service de la ville. 

Avec la mise en forme du projet de métro par la « Société du Grand Paris », le choix a été fait de prévoir le chantier de construction de la gare de « Vitry Centre », sur la partie Est du Parc du centre ville, appelé « parc du Coteau ». Ce choix parait s’imposer afin de perturber le moins possible le centre ville pendant le chantier. Toutefois il ne doit pas avoir pour conséquence de mettre à bas, définitivement, la partie orientale du Parc par lui-même.

 

Ainsi, depuis 2006, l'ensemble du parc était  classé en Zone N ("espace boisé classé") où sont interdites, de manière générale, toutes les occupations du sol, afin de ne pas porter atteinte au caractère d’espace vert du site.

Avec le projet arrêté le 19 décembre 2012,  ce sont près de 5 000 m2 qui se retrouvent dans une zone UB.

Comme indiqué sur les cartes ci dessus, la zone déclassée de N à UB s'étend de l'avenue Robespierre jusqu'à l'ancien pigeonnier. Elle affecte l’espace de jeu attenant à ce batiment. Elle épargne quand même la "belle" et bien discrète « maison des cygnes " située au bas de la rue Edouard TREMBLAY.Cette maison est principalement reconnue par ses frises situées en haut de ses murs, au peids de la toiture. Ces frises représentantent des cygnes.

 

Or, cette zone UB, dans laquelle se trouverait la parc dans sa partie la plus à l'Est, autorise

  • en son article 9 des emprises au sol de 55% des surfaces de terrain
  • tenez vous bien....., en son article 10 des hauteurs de construction de 5 à 8 niveaux (R+4 à R+7)
  • en son article 14 c’est un coefficient d’occupation des sols de 2,25 qui est possible. Ce qui correspond une densité majeure…Au demeurant, pour les constructions et installations nécessaires à un service public ou d’intérêt public le COS n’est pas réglementé…….

 

A noter que l'espace précité relève dans sa totalité, comme d’ailleurs l'ensemble du « parc du coteau » d’un périmètre de protection des monuments historique. Que pourront dire les "architectes du service des bâtiments de France" nécessairement consultés...

 

Clairement, soit nous sommes en présence d’un oubli…, soit au sens juridique du terme c’est une "erreur manifeste d’appréciation"…..


Et voici les éléments que j'avais oublié de préciser le 2 janvier dernier:

Bien entendu, il fallait faire évoluer le PLU pour autoriser, en sous sol, tous les travaux nécessaires pour la réalisation du chantier de construction d'une gare souterraine ( la ligne passera à 30 m en sous sol).

Cependant il fallait clairement imposer que ces travaux d'intérêt général soient réalisés en prévoyant qu'à leur issue , le site retrouve son caractère d'espace vert paysager. Cette exigence, qui est d'ailleurs un engagement oral de la Société du Grand Paris, doit être cadrée dans le PLU à venir.

Qaund les travaux seront fait qui de nous sera présent? Quelles garantie que les paroles annoncées soient réellement respectées.


Si la SGP imposait une autre sollution, il faudra que juridiquement cela soit justifié en droit et en opportunité au regard du site.
Deux exemples:

  • quand le RER a été construit place de l'OPERA, le site a été respecté.
  • Le même souci a prévalu pour la place de la Nation à PARIS;
  • Les exemples peuvnet être multipliés. Un métro peut se construire sans défigurer un site. Que vitry doive évoluer, personne ne le conteste. Doit elle pour autan abandonner ce qui pourrait notamment un peu de  charne!

Le métro à VITRY: oui! Mais, il doit respecter l'avenir du "parc du coteau"!

Le cadre réglementaire doit être fixé pour se protéger de l'avenir et d'opérateurs qui réaliseraient sinon ce qu'ils souhaitent, du moins ce qui serait le plus facile...

C'est à notre ville de parler haut et fort! Elle ne doit pas se plier à n'importe quelle condition.

Le centre de Vitry doit être respecté dans ce qui est  agréable, en l'espèce cet espace vert historique et apprécié dans sa globalité par tous les vitriots.


J’ai évoqué cette question en commission, puis en séance du conseil, je n’ai pas entendu de réponse !

Je suis certain que ces quelques lignes vous pationneront.

Merci de votre attention. A votre disposition.