Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2013

Pôle emploi, Vitry doit être respecté, l'Etat doit s'impliquer

Une étude passionnante a été publiée par le journal "Le monde " du 21 septembre. Le site internet "94 citoyens" revient sur ce sujet:

http://94.citoyens.com/2013/pole-emploi-un-suivi-a-geomet...

Pour l’essentiel cette étude révélait que Vitry était une des ville d'Ile de France la moins dotée en effectifs de pôle emploi, au regard du public à accueillir!

Pour les services de pôle emploi, comme pour l'éducation nationale et même pour la sécurité publique ou la protection de la justice, l'Etat doit clairement s'impliquer et travailler à l'égalité des territoires. Celle ci passe par des moyens renforcés quand les besoins sont plus importants.

En Mai dernier, un contrat de développement territorial (CDT) a été signé entre la commune (ainsi qu'Alfortville et Choisy) et l’État. Malheureusement, par exemple, ce volet de l'accompagnement à l'emploi, était absent. Seuls étaient chiffrés des objectifs pour les constructions de logements! Quant à l'éducation, par exemple, aucun constat et quelques timides pistes.

16/02/2010

prevention de la violence dans les établissements secondaires

Il y a quelques jours je publiais la note ci dessous.
Aujourd'hui, après une troisième agression violente au sein même de lycées du Val de marne 5kremlin Bicetre, VITRY, THIAIS), sans compter avec les multiples difficultés rencontrées dans de nombreux établissements secondaires du Val de Marne, il est urgent que des moyens humains soient attribués en renfort dans de nombreux établissements du Val de marne.
Dans le communiqué précité je disais en conclusion:

 La gravité de la situation dans de nombreux établissements d’enseignement secondaire justifierait la création d’une commission d’enquête parlementaire, avec Conseillers Régionaux, conseillers généraux, indépendamment de l’éducation nationale. Afin,  sans délai d’enquêter sur la vie scolaire dans les établissements secondaires, notamment du Val de Marne.

 
Au delà de l'exigence de renforts notamment en conseillers principaux d'éducation, je ne peux que renouveler cette exigence de commission d'enquête parlementaire!

Lire la suite

18/01/2009

manifestation du samedi 17 janvier 2009

Des dizaines de milliers de manifestants, et samedi oblige, une proportion notable de parents d'élèves avec des lycéens, des étudiants et des enseignants ont manifesté ce samedi 17 janvier 2009. Tous ensemble ils refusent les politiques gouvernementales mettant en cause le service public de l'éducation nationale. La colère est forte. La surdité est en l'espèce volontaire et donc coupable! Qui ne veut pas entendre les inquiétudes et les exigences d'une présence forte et de qualité de l'Etat, pour le service public de l'education nationale, génère une société disloquée.

12/01/2009

samedi 17 janvier après midi à PARIS manifestation regionale pour l'école publique

Le dimanche, le gouvernement souhaite que nous consommions... manifestons!
le samedi matin l'ecole publique est fermée, manifestons!

Après le succès de la manifestion de samedi 10 janvier où nous étions des centaines de VITRY et IVRY,
c'est avec motivation que je relaie l'invitation suivante
ci dessous extraits d'un appel diffusé par la FCPE


"Parents, enseignants, lycéens, Tous ensemble contre les réformes Darcos contre la casse du service public d’éducation
La FCPE d’Ile-de-France appelle à participer nombreux à la

manifestation régionale Samedi 17 janvier 2009 départ à 14h30 de RépubliqueDepuis plusieurs mois, les parents d’élèves, lycéens et enseignants d’Ile de France multiplient localement les actions et amplifient leur mobilisation contre les Réformes Darcos.

De la maternelle au lycée, s’appuyant sur des suppressions massives de postes (13500 en 2009 dont 3000 RASED), les mesures Darcos visent une même logique : détruire les socles de l’école publique, laïque, gratuite et les bases de l’égalité pour tous les élèves.

Ce démantèlement, non seulement ne règlera pas l’échec scolaire, mais aggravera les inégalités, l’exclusion, et amplifiera la sélection sociale dès le plus jeune âge.

Après le report d’un an de sa réforme du lycée face à la mobilisation lycéenne, X. Darcos n’a pas pour autant renoncé à son projet, bien éloigné de la réforme pédagogique, ambitieuse dont le lycée a besoin..

Toutefois c’est un premier recul qui montre qu’il est possible faire entendre raison au ministre sur l’ensemble des réformes. Plus que jamais, la FCPE d’Ile de France appelle à se mobiliser :

POUR l’abandon des mesures DARCOS, pour l’abrogation des décrets Darcos,

POUR le retour à un temps d’enseignement égal pour tous les élèves à 26h hebdomadaires en primaire, avec le traitement de la difficulté scolaire dans le cadre de ce temps d’enseignement au sein de classes à effectif réduit,

POUR le développement de la maternelle et l’amélioration de la scolarisation des tout-petits,

POUR l’abaissement des effectifs par classe à tous les niveaux de l’école Primaire,

POUR le renforcement des RASED afin de répondre aux besoins dans toutes les écoles,,

POUR une réforme pédagogique du lycée dans le prolongement du collège unique, favorisant la démocratisation de la réussite et concertée avec tous les partenaires"