Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2013

Cela bouge dans les communes voisines....

Voilà une bonne nouvelle pour l'emploi à proximité de VITRY...

http://94.citoyens.com/2013/56-000-m2-de-bureaux-signes-d...

Villejuif, est engagée dans une démarche dynamique d'accueil d'emplois. Après Le Crédit Lyonnais et son siège social, la ville est réactive pour accueillir des emplois le long de la RD7.

En ce qui me concerne, je n'avais pas manqué de dire que l'implantation à VITRY des ateliers et du dépôt du tram à coté de CHERIOUX était positive. Mais, j'avais évoqué qu'une densification au bord de la RD 7 aurait du être engagée. Certes, sur une voie située entre le domaine CHERIOUX et ces ateliers, des constructions devront avoir lieu mais sans commune mesure avec les possibilités qui auraient pu se déployer au dessus de ces ateliers. Ce n'est pas avec cette opération que la densité d'emploi va s'améliorer à VITRY!

Quant à la ZAC sur le Domaine de CHERIOUX, à Vitry, il conviendrait que nous disposions d'une visibilité et que soient garanties les possibilités de "droit à construire" pour l'UPEC afin qu'elle se développe sur place dans la continuité de l'IUT et du Laboratoire LISSI.

06/09/2013

Métro du "Grand PARIS Express", une direction à suivre avec attention.

Je n'ai pas manqué d'évoquer régulièrement les projets de transports en commun en Ile de France, et notamment le projet de ligne de métro express en rocade (ligne 15 sud). J'y reviens à la lecture d'une information intéressante.

La désignation des maîtres d’œuvre, des architectes et de l’Assistance à maitrise d'ouvrage (AMO) pour la ligne 15 Sud vient d'être faite.

http://www.societedugrandparis.fr/actualites/designation-...

 

Le fait que les deux tronçons annoncés pour cette ligne soient:

  • d'une part "pont de Sèvres", "Villejuif Louis Aragon"
  • d'autre part "Villejuif Louis Aragon", "Noisy-Champs"

me parait très positif pour notre ville.

En effet l'article publié en juillet 2012 par « Le Monde » (samedi 28 juillet 2012), évoquait deux tronçons dont la station centrale serait "VITRY centre". J'étais alors inquiet. En effet à l'époque un décalage de réalisation dans le temps, entre le tronçon Ouest (2018) et le tronçon Est (2020), était pressenti. Cela pouvait alors signifier que "Vitry centre" aurait été une station terminus, certes provisoire,  et remplisse alors une fonction de rabattage qui génèrerait des flux d'usagers, pendant un certain temps.

La décision

  • de découper en deux tronçons avec "Villejuif Louis Aragon" comme coupure centrale
  • de programmer une livraison pour 2020

devrait nous mettre à l'abri des inquiétudes que j'avais exprimées.

 

Pour mémoire:

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2012/08/05/q...

 

 

10/08/2013

Métro du "grand PARIS express": les dates de l'enquête publique sont annoncées du 7 octobre au 18 novembre 2013

Le métro à VITRY ? Oui !

Mais le parc du Coteau doit être préservé!

Avec l’enquête publique, relative au projet de métro du Grand Paris Express, dont l’organisation est annoncée du 7 octobre au 18 novembre, le débat sur l’insertion de la gare de "VITRY centre" devra se poursuivre. Par ailleurs, le contrat de développement territorial signé le 22 mai et la publication fin juin 2013 du rapport élaboré par le commissaire enquêteur à l'issue de l'enquête publique de révision du PLU organisée au printemps dernier, me conduisent à revenir de manière détaillée sur cette question importante pour notre centre ville et la "qualité urbaine" de celuici!

http://www.lignerougesud.fr/vitry-centre

Je n’avais pas manqué de souligner dans une tribune du mensuel municipal de février 2013 que 5000 m2 du parc risquaient d’être remis en cause. En effet un tel espace est déjà affecté  dans le projet de PLU mis à enquête publique au printemps dernier et qui doit être ratifié en cette fin d’année 2013 par le conseil municipal. Une partie classée en espace vert à été déclassée en espace constructible avec un coefficient d'occupation des sols de 2,25. Je m’y suis opposé mais le débat n’est pas clos.

Je l’avais évoqué dans une note publiée en janvier 2013 dans ce blog.

http://www.hautetfort.com/admin/posts/post.php?post_id=4959208&evnt=editPost&signature=941ae605b519db22b25da2fd9358e92013acfb92

Avant d'aborder quelques éléments récents, je tiens à montrer à nouveau quelques plans explicatifs.

 2013 PLU 2006 parc du coteau.JPG

Pour mémoire, voici comment le précédent PLU de 2006 avait classé ce site remarquable…C'est l'ensemble du parc qui était protégé de tout projet de construction. La révision du PLU ouvre la possibilité non seulement du chantier du Métro, ce qui parait compréhensible, mais surtout classe en zone constructible une partie conséquente du parc!

 

 


image parc du coteau selon PLU decembre 2012.png

Voici donc le parc rogné d’une partie de son espace vert, selon le projet de PLU de décembre 2012, soumis à enquête publique au printemps dernier.

 

 

 

 

  

 

J’avais clairement mis en évidence, sur mon blog, en séance du conseil municipal,  mon opposition au déclassement, au sein du PLU, de l’espace situé en bordure de l’avenue  Robespierre. La suppression de ce secteur parmi les espaces verts existant préalablement, et son classement en zone constructible UB avec un Coefficient d’occupation des sols de 2,25 laisse clairement ouverte une éventualité de destruction définitive du parc dans sa partie "orientale" (coté Avenue Robespierre).

En juin 2013, suite à des observations que j'ai portées sur le registre d'enquête publique relative au projet de PLU révisé, le rapport rédigé par le commissaire enquêteur, à l'issue de l'enquête , évoque bien le parc du Coteau. Ainsi, les pages 11 et 12 du rapport précité évoquent cette question du déclassement d'une partie du parc du Coteau. La réponse officielle de la mairie serait, selon le commissaire enquêteur, l'expression d'un "souhait que le terrain soit réaffecté à usage d'espace vert après achèvement des travaux".

Alors ? Pourquoi ne pas l'avoir dit dans le règlement du PLU?

parc du coteau selon CDT.pngAutre éléments d'actualité, Notons que le Contrat de Développement territorial, évoque, pour sa part, un maintien de l’espace vert dans une surface intermédiaire…. Entre le document de 2006 et le projet de décembre 2012.

 

Il va falloir clarifier tout cela !

La Société du Grand PARIS (SGP) parle d’une station sous le parc du COTEAU, qu’est-ce que cela veut dire ? le classement en zone UB dans le règlement du PLU, en décembre 2012, n’est-il pas une « erreur manifeste »

http://www.lignerougesud.fr/wp-content/uploads/2012/11/121017_GPE_LRS_3_VitryCentre_85x198_EXE_BD.pdf

En tout cas l’esquisse présentée en 2012 par la SGP pouvait laisser des inquiétudes sur l’insertion urbaine de la station projetée. Pour cela se rapporter à la diapo 34 du diaporama consultable avec le lien ci dessous.

http://www.lignerougesud.fr/wp-content/uploads/2012/10/12-10-Vitry-sur-Seine.pdf

station centre ville selon SGP en 2012.JPG

 

Le débat doit être ouvert et contradictoire. J’ai entendu parler de perspectives de coulée verte entre le parc du Coteau et le parc des Blondeaux. C’est intéressant. Cependant, et en tout état de cause, il ne faut pas éloigner l’espace vert qui est situé en bordure de l’avenue Robespierre et au cœur de ce quartier de centre-ville.

 

 station-Vitry-centre-ville selon orbival.jpgPour mémoire également, l’association Orbival avait en son temps évoqué une station qui s’intégrait pleinement dans le paysage. En tout cas elle n'évoquait pas une transformation du tissu de la cité en sa partie végétalisée de centre ville.

   

 

En tout cas, comme évoqué à maintes reprises, à Paris, nombre de stations de métro ont été construites sans que le paysage urbain n’ait été affecté... Ainsi j'ai déjà donné les exemples de la place d el'Opéra, ou celle d ela Nation, qui ne se sont pas vu dégrader avec l'arriver du métro ou du RER. Vitry ne doit pas faire exception. il n'est pas inélucatble que l'arrivée d'un tel équipement nous condanne à la disparition d'une partie du parc du centre ville, le parc du COTEAU, au bord de l'avenue Robespierre. Par ailleurs la cohérence urbaine entre l'entrée du parc, la bibliothèque,  l'alignement de la maison aux lierres qui délimite l'axe "historique" de la rue Edouard Tremblay doivent être conservées. Ceci au moment même ou le bilan critique de l'aménagement de la dalle Robespierre est un sujet d'actualité ( j'y reviendrai).

Reconnaissons que le parc du Coteau, est un des « joyaux de notre ville ». Il faut respecter l'intégralité de sa surface, conserver son entrée « monumentale » , avenue Robespierre, avec une grille qui marque un espace public protégé. Tout cela, en proximité de la bibliothèque et de son « corps de bâtiment » reconnu par les « monuments historiques ». Enfin cette proximité de l’espace vert avec l’axe de circulations de la RD 5 doit être respectée au moment où la notion de coulée verte est utilisée à toutes les sauces. Pour une fois qu'il en existe une, au coeur du centre ville, ne la faisons pas régresser.

 

03/08/2013

Retour sur les notes publiées dans ce blog à propos du Contrat de développement territorial

La série de notes, rédigées à la va vite sur le Contrat de Développement Territorial, est certainement apparue bien complexe et même illisible. J'ai eu un retour en ce sens!

Je vous laisse le soin de vous reporter à ces notes, qui peuvent paraitrent ardues mais qui sont néanmoins importantes pour le débat à venir. Je me contenterai de résumer ici quelques observations:

Sur la méthode il est donc extrèmement choquant qu'un tel document présenté pour information en question annexe du conseil municipal de juin 2013 n'ait pas fait de débat au sein de l'assemblée, dans la phase d'élaboration.

Ce contrat précise des engagements chiffrés de la ville en matière de construction de logement mais ne chiffre pas d'objectifs, sur la moyenne période, notamment de perspectives d'accueil d'emplois. Le déséquilibre "métro (bus, tram) / boulot /dodo" est appelé à perdurer. les vitriots vont continuer à devoir faire des déplacements quotidiens importants pour trouver du travail.

 

L'engagement de fermeture du dépot pétrolier est annoncé avec une échéance en 2020, c'est à dire pour l'inauguration du futur métro...D'ici là peu de perspectives de réalisations opérationelles dans le secteur proche de la gare des ardoines.

 

Sur le plan éducatif et de l'enseignement il est retenu l'hypothèse d'un lycée "international" pour les nouveaux quartier mais rien n'est analysé pour le développement des filières et options dans les lycées existants... Pour l'enseignement supérieur, aucune perspective dynamique n'est dressée.

Enfin l'annonce d'un périmètre de rénovation urbaine en centre ville est baclée. Quant au contenu, de cette rénovation, tout est à préciser et aucune garantie n'est apportée sur le devenir du "parc du COTEAU", enson coté avenue Robespierre. Il va certainement s'agir d'un des thèmes majeur des questionements et débats des mois à venir.

Quant à la généralisation annoncée de la collecte pneumatrique des ordures ménagères c'est une fuite en avant dans un dispositif qui devait être expérimental selon le programme de 2008, et dont l'efficacité , opérationelle et surtout l'équilibre financier n'est pas connu. Jje ne cesse de demander des études actualisées sur le plan de financement des investissements et le plan de financement prévisionnel en fonctionmment.

Enfin ce contrat de développement territorial reprend une série d'opérations prévues par le Syndicat des Transports d'Ile de France. De ce coté, il n'apporte pas de nouveauté tangible. 

Pour le reste nombreuses sont les idées et concepts annoncés sans phasage sans chiffrage et parfois sans opérateur défini...C'est pour cela que mes notes apparaissent comme une énumération fastidueuse.

Pour résumer, c'est un contrat qui ne garanti pas un développement du territoire, pour combler son déficit en emplois et en appareil de formation. Or, ce sont bien les deux principaux maux dont nous souffrons!

Ce contrat se contente d'annoncer des logements, d'évoquer de manière hypothétique des équipements publics mais sans chiffrer quoi que ce soit, si ce n'est des transports en commun dont les principes sont déjà connus. La signature de la ville aurait certainement du être plus exigente!

Le mieux est de vous rendre sur le lien que j'ai mis pour accéder au avec le document relatif aux "fiches actions" de ce CDT. Cela permettra, à ceux qui sont gourmands, de consulter les sources.

 http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/07/18/c...

Donc, n'hésitez pas à rejetter un coup d'oeil à mes observations....afin de contribuer à la nécessaire réflexion collective.

 http://bertrandpotier.hautetfort.com/contrat-de-developpe...

29/05/2013

Un conseil municipal impressionnant..... par sa brièveté

Ce mercredi 29 mai, séance rapide du conseil municipal.

33 questions évoquées en 45 mn. Tous les intitulés ont bien été lus.
Bien entendu, le travail préalable en commission prépare les séances... et cela explique pour partie la brièveté des échanges.

Je suis rapidement intervenu sur la demande de subvention pour la réalisation d'une étude dans le cadre de l'élaboration de la trame verte et bleue au sud de Vitry.

Mon propos était en 2 temps.

1) S'agissant du thème de l'étude, j'ai évoqué les échanges intervenus en commission. J'avais alors demandé que le lien soit bien fait avec la problématique de ce que l'on appelle "l'Arc Sud de la ville" qui pose la question des axes de liaison douces entre les quartiers Est et Ouest.

2) Enfin, de manière générale j'ai sollicité que, lors de la réalisation d'études, un comité de pilotage puisse associer, selon une périodicité à définir, des élus et même des citoyens motivés. A cette occasion j'ai souligné que cette attente était également à prendre en considération dans le projet d'étude sur la question de la gestion de l'eau potable, tel que les maires des communes de Choisy; IVRY et Vitry l'ont exprimé sous l'égide de la communauté d'agglomération.

Il m'a été rétorqué que je devais laisser travailler les professionnels et les techniciens et que le conseil municipal sera de toute façon amené à décider. J'ai été invité à communiquer mes avis et propositions si j'avais de quelconques connaissances par exemple sur les sources d'eau présentes sur le territoire communal...
J'ai précisé qu'il ne s'agissait pas d'avoir un fonctionnement parallèle au conseil municipal.

 

Dans un tout autre domaine et sous un climat différent, les échanges ont pris une "certaine solennité et sérennité" quand il s'est agit de dénommer une esplanade, une sente et une voie.

Le conseil municipal a formalisé un principe annoncé: la dénomination d'une "esplanade pour le Respect et l'égalité Sohane Benziane". Cela en mémoire de la jeune vitriote assasinée, en 2002, dans des circonstances inqualifiables.

Je me suis associé comme tous les conseillers à cette décision

Incidemment j'ai fait la proposition, pour l'avenir, de réfléchir à la dénomination d'un lieu qui nous permettrait de signifier la mémoire de l'esclavage et de son abolition. J'ai cru entendre que cette suggestion devrait bien être prise en compte par la commission culture du conseil municipal,  parmi une trentaine de propositions à la réflexion.

Et dire que je ne suis pas intervenu sur l'enquête publique relative au T ZEN. Et pourtant j'aurais bien souhaité exprimer une incidente sur le Contrat de développement Territorial qui a été signé avec l'Etat et les Maires des communes d'Alfortville et Choisy le Roi, alors même que le conseil municipal n'a pas été consulté! Il s'était prononcé il y a des mois (avant les élections de 2012) sur un simple accord cadre de préfiguration (voir mes notes précédentes):

  http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/05/19/t...).

 

En fin de séance, une question orale posée par le groupe socialiste sur le fait que l'Office du tourisme, annoncé dans le programme municipal, n'était pas en place. La question était intéressante mais je regrette qu'elle n'ait pas cité les théatres de Vitry ainsi que "l'exploradôme" dans les atouts touristiques de notre ville...

;-), ;-) Le, la ou les rédacteurs de la question ne doivent pas trop regarder le présent blog... . J'ai, à maintes reprises, signalé notamment ces équipements culturels qui contribuent au rayonnement de la ville!

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/23/a...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/search/tourisme

La réponse, formulée par l'adjointe désignée pour donner suite à cette question orale, a été intéressante. Elle sera certainement publiée. J'ai cru entendre qu'elle évoquait même le caratère touristique de la collecte pneumatique des ordures ménagères. C'est le signe que l'humour est bien vitriot.

 

Au fait , en cours de séance, je ne sais plus à quel moment... je blague!,  j'ai exprimé ma "double joie" de noter que le conseil consultatif des jeunes était convié pour le 6 juin et qu'à son ordre du jour soit prévu, en première question, l'organisation et le fonctionnement de celui ci. ;-).

Je passe sur l'écoute que cela a provoqué.

Ah si, je me souviens, j'avais voulu le dire en début de séance ( point N°1) et je me suis fait rappeler à l'ordre sur le fait qu'il y avait un ordre du jour et qu'il fallait s'en tenir à celui ci. Je n'ai pas continué mon expression, et je n'ai pas tenté de la poursuivre au point N° 2.

Attention, certaines techniques de présidence, "qui peuvent être tentées" dans l'enceinte d'un conseil municipal ne  sont pas transposables au sein d'un conseil consultatif!

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/03/30/c...

22/05/2013

PLU? Bon courage M. le commissaire enquêteur

Je suis passé une nouvelle fois jetter un coup d'oeil sur le registre d'enquête publique...

Cela était animé cet après midi. C'est le dernier jour et le commissaire enquêteur recevait. la salle relative à l'enquête n'était pas vide...En 20 mn, vers 15hueres j'ai croisé 5 personnes san scompter les 2 employés municipaux qui facilitaient le les entretiens successifs auprès diu commissaire enquêteur.

A noter que les habitants du quartier du port à langlais restent bien attentifs à l'évolution du quartier...
En tout cas, il y aura de la lecture pour le commissaire en quêteur ainsi que pour les conseillers muinicipaux. Ils fudrait qu'ils aient copies: 

  • des avis des personnes publiques associées, publiés après la délibération du 19 décembre 2012
  • des deux registres complétés avec plus de 25 observations.

Je ne doute pas que les conseillers auront au moins une version numérique de ces documents pour en prendre pleinement connaissance , même si le commissaire enquêteur est en charge de formuler un avis qui sera porté à la connaissance du conseil municipal.

A ce stade, je confirme que seront bien, au minimum, en explications et en débat :

  • la question du devenir du parc du coteau ( dans ses 5 000 m2 limitrophes de l'avenue Robespierre et dont le déclasseemnt pour passage en zone constructible est prévu dans le projet soumis à enquête)
  • la problématique des coeurs d'ilots et des emprises au sol pour d enombreuses parcellles.
  • l'aménagement de l'espace entre la Seine et les voies de chemin de fer.

Alors, plus que jamais, à votre écoute et avec le souci de partager les réflexions et analyses.

La rencontre mensuelle que j'organise lundi 27 mai Prochain à 20h15, salle du Château en est l'occasion....

Attention l'enqête publique réglementaire, c'est maintenant!

 

Pour mémoire:

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/04/18/e...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/26/t...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/16/c...

http://bertrandpotier.hautetfort.com/archive/2013/01/01/l...

22/03/2013

Le Réseau de transport du "grand PARIS"

Je n'ai pas réagi de suite aux annonces, faites le 6 mars 2012, en ce qui concerne le calendrier de réalisation du réseau de méto du Grand PARIS Express.

Ce n'est pas par désintérêt.

C'est tout simplement que l'actualité faisait que j'étais confronté à d'autres priorités.

C'est depuis 1992 et le Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme de la Région Ile de France que cette question est dans l'air.

Des inquiétudes, que j'avais relayées, existaient ces derniers mois sur la volonté d'engager pleinement le projet porté par la société du Grand PARIS.

Des perspectives positives pour notre ville et ses habitants:

L'élément positif, pour notre ville est le faite que la ligne de rocade ( dite rouge) de Pont d esevres jusqu'à Noisy-Champs, serait réalisé en premier. Sa livraison est prévue pour 2020 contre 2018 initialement annoncé.

 

http://www.leparisien.fr/economie/supermetro-et-tramways-...

La correspondance avec la ligne 14 prolongée serait assurée en 2023 au niveau de la future station "Villejuif Louis Aragon".

 

Enfin l'annonce d'une augmentation des fréquences à la gare de RERC de Vitry port à LANGLAIS est positive même s'il est viveemnt regrettable que cela ne soit pas également vrai pour la gare des Ardoines qui offre des possibilités de rabattement pratiques pour de nombreux Vitriots. Cela reste à plaider encore.

Cela demande à être bien confirmé à l'épreuve des chantiers à organiser et des financements à mobiliser au fur et à mesure.

Les débats, sur les choix d'aménagement de la Région d'Ile de France, restent posés.

je note les questionnement de Pierre Merlin, professeur émérite à la Sorbonne (Université de Paris I), dans un article récent du Journal le Monde.

Ainsi, il s'inquiète de disparités entre secteurs de l'île de France quelque soient les améliorations apportées en terme de déplacement.

"Enfin, les perspectives de la SGP prévoient plus d'emplois (et surtout d'emplois de haute technologie) dans la moitié sud-ouest de l'agglomération que dans sa moitié nord-est, ce qui aggraverait les inégalités spatiales, alors que leur réduction doit être une des priorités de la politique d'aménagement".

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/03/15/le-grand-p...

Ainsi, citoyens et élus de Vitry,  nous devons nous réjouir que notre ville soit desservie, à terme, par une ligne de métro de rocade, qui assurera des interconnexions multiples et rapides avec de nombreuses lignes, dites radiales, vers le centre et vers la périphérie de notre Région.

La construction de ce réseau de transport ne doit pas nous conduire à faire l'impasse sur l'enjeu stratégique d'un développemlent de notre territoire en veillant à un équilibre entre le nombre d'emplois et le nombre d'actifs et donc de logements. Il n'est pas acceptable que notre ville se spécialise dans des "fonctions résidentielles" avec la conséquence de voir les habitants de notre ville, continuer à se déplacer toujours aussi loin, ou de plus en plus loin, pour trouver des emplois.

A VITRY, nous devons négocier efficacement la question des chantiers simultanés et à venir:

  • du Tram sur la RD5 et dont la livraison est prévue à ce jour égalment pour 2020
  • et des gares du métro du réseau Grand Paris Express

Pour le Tram la question sera celle de la conduite du chantier pour limiter la gène et surtout le maintien de fréquences raprochés et de trajets rapides. Il faudra une fois le TRAM construit veiller à ce que les fréquences de celui ci soient identiques et surtout si possibles supérieures à celles des BUS. En effet , c'est surtout avec une hausse des fréquences que le temps de trajet diminua réellement!

Un tram aura une plus grande capacité d'accueil de voyageurs. Mais si c'est pour réduire le nombre de chauffeurs et donc ne pas nécessairement augmenter les fréquences, le risque sera de ne pas réduire les temps de transport et de ne pas garantir un confort plus important pour les voyageurs. Il va falloir être exigeants.

S'agissant du métro, les questionnements que j'ai formulés précédemment restent pertinents notamment au regard de la nécessité d'une intégration optimale de la gare de "Vitry centre" en préservant le Parc du Coteau....

 

http://bertrandpotier.hautetfort.com/le-devenir-de-l-entr...

17/02/2013

Je vous propose une nouvelle rencontre, un moment d'échange:

Rappel du 17 fevrier 2013

Après les rendez vous de septembre, octobre et novembre, après la réunion du lundi 21 janvier 2013, je vous propose une nouvelle rencontre:

Le besoin de débattre largement , d'échanger des préoccupations communes ou divergentes est fortement exprimé par les uns et les autres.

Aborder les enjeux municipaux en terme de logement, d’emploi, de transports, d’investissements majeurs ainsi que les multiples aspects de la vie de notre commune sont des exigences partagées.  La  question des structures en faveur des personnes âgées   mais également celle des implantations des collèges, sont par exemple des préoccupations vives et récurrentes. Tels sont quelques-uns des thèmes sur lesquels nous avons besoin d’échanger largement.

Les exigences et les attentes pour le quotidien au sein de notre ville sont croissantes.

C’est pourquoi, je vous invite cordialement à nous rencontrer,  informellement,  dans le cadre de la permanence que je tiendrai:

le lundi 18 février 2013

à partir de 20h15

à la salle du Château, 6 rue Montebello.